Stéphane Campeau
Professeur en géographie physique

. . o campeau_2009_zoom

Stéphane Campeau a obtenu un Ph.D. en géographie physique à l'Université Laval en 1998. Il réalisa ensuite un stage postdoctoral au Laboratoire d'écologie des eaux douces de la Faculté Universitaire Notre-Dame de la Paix en Belgique. Depuis 2001, il est professeur en géographie physique et en sciences de l'environnement à l'Université du Québec à Trois-Rivières. Il est membre du Centre de recherche sur les interactions entre bassins versants et écosystèmes aquatiques (RIVE), du Groupe de recherche interuniversitaire en limnologie et en environnement aquatique (GRIL) et du Groupe de recherche interuniversitaire sur les eaux souterraines (GRIES).

Les activités de recherche en cours dans son laboratoire portent, entre autres, sur le suivi biologique des cours d'eau, l'efficacité des programmes de restauration des cours d'eau en milieu agricole et la caractérisation des eaux souterraines. L'Indice Diatomées de l'Est du Canada (IDEC) fut développé dans son laboratoire, en collaboration avec Peter Dillon de Trent University, afin d'évaluer le statut trophique et la qualité de l'eau des rivières de l'Est du Canada. L'indice est calculé à partir de la composition des communautés d'algues benthiques (diatomées) qui tapissent le fond des cours d'eau. De par leur sensibilité aux nutriments et à la matière organique, les diatomées sont un indicateur de la qualité de l'eau et du niveau d'eutrophisation des cours d'eau. Depuis son développement, l'indice fut utilisé par plus de 30 organismes incluant des ministères provinciaux et fédéraux, de nombreux organismes de bassins versants, des municipalités et des agences privées. L'indice IDEC est particulièrement bien adapté pour définir des objectifs de restauration et effectuer le suivi de l'aménagement des cours d'eau en en milieu agricole. Depuis 2008, plus de 100 cours d'eau font l'objet d'un suivi pluriannuel. La moitié de ces cours d'eau font actuellement l'objet d'un programme de restauration, entre autres dans le cadre des Projets collectifs agricoles, du Plan d'action contre les cyanobactéries et du programme Prime-Vert. Ces projets sont réalisés en collaboration avec le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs du Québec et les organismes de bassins versants.

Un des bassins versants en restauration fait l'objet d'un suivi plus détaillé depuis 2002. La rivière des Envies est le tributaire de la rivière Batiscan ayant la qualité de l'eau la plus dégradée. Depuis 2002, une étude intégrée de ce bassin versant fut réalisée en collaboration avec plusieurs partenaires, dont la Fédération de l'UPA de la Mauricie, la Société d'aménagement et de mise en valeur du bassin de la Batiscan, la Direction régionale du MAPAQ, la Direction régionale du MDDEP et le club-conseils en agroenvironnement Lavi-Eau-Champ. L'étude a permis jusqu'à maintenant de caractériser le milieu physique, l'hydrologie, la qualité de l'eau, l'érosion des berges, les bandes riveraines, l'intégrité écologique des cours d'eau et les pratiques culturales. Depuis, plus d'un million de dollars furent investis dans la restauration du bassin. Ce bassin offre ainsi une opportunité unique du point de vue scientifique, puisqu'il permettra d'effectuer un suivi avant et après l'implantation d'un programme de restauration majeur et de mesurer ainsi l'efficacité réelle d'un tel programme.

Enfin, un projet de caractérisation des eaux souterraines du sud-ouest de la Mauricie fut démarré en 2009 dans le cadre du Programme d'acquisition de connaissances sur les eaux souterraines du MDDEP. La première partie de l'étude (2009-2010) consista à colliger et interpréter l'information existante afin de créer un modèle conceptuel hydrogéologique et d'identifier les secteurs où il est nécessaire de procéder à des travaux de caractérisation.  À ce jour, la première phase du projet a permis de collecter les données provenant de plus de 6000 forages. Les travaux de terrain en cours (2010-2011) permirent de combler les lacunes identifiées lors de la phase 1. Les travaux de caractérisation hydrogéologiques réalisés inclus la cartographie des dépôts de surface dans les secteurs non couverts, des levés de résistivité, des levés sismiques, des forages exploratoires et des analyses géochimiques. La troisième étape du projet (2011-2013) vise à offrir aux intervenants locaux les données géoscientifiques qui pourront être utilisées par les experts-conseils dans le cadre de mandats locaux. Les produits de l'étude incluront entre autres un Atlas des eaux souterraines du sud-ouest de la Mauricie, des modèles numériques d'écoulement pour les principaux aquifères et une base de données géoréférencées regroupant les données hydrogéologiques de la Mauricie.

 

Stéphane Campeau

Professeur section Géographie

Université du Québec à Trois-Rivières,

CP 500, Trois-Rivières, Québec, G9A 5H7

Local : 3483 Léon-Provancher

Téléphone : 819-376-5011 poste 3685

Courriel : Stephane.Campeau@uqtr.ca

Dernière mise à jour | 2015-08-26