Revue québécoise de psychologie
Détails
  Actualiser les données      uqtr.ca       Déconnecter     
36
3
2015
Titre : ACCOMPAGNER LES DÉSIRS DE CHANGEMENT A L’AIDE DE LA COMMUNICATION ENGAGEANTE : APPLICATION AU COVOITURAGE [SUPPORTING INTENTIONS TO ACT WITH BINDING COMMUNICATION : AN APPLICATION TO CARPOOLING]
Auteur(s) : Isabelle Richard
Thème :
Résumé : En France, le secteur des transports représente une part considérable de la consommation énergétique globale. Le covoiturage fait partie des pratiques émergentes permettant de réduire les émissions carbones. Cependant, si l’offre est réelle, la demande, quant à elle, reste faible et les candidats au covoiturage sont peu nombreux. Le problème est d’amorcer un désir de changement vers cette pratique en émergence. Pour cela nous utilisons dans deux recherches la théorie de la communication engageante qui propose de lier l’engagement et la persuasion dans le but d’optimiser les chances d’observer un changement comportemental. Les résultats de la première étude (n = 60 salariés de deux entreprises comptant plus de 500 salariés) montrent que le nombre d’actes préparatoires a un effet significatif sur les intentions d’actions. Les résultats de la deuxième étude, menée auprès de 46 employés d’une même entreprise (ATMEL), soulignent d’autre part le fait qu’un acte préparatoire, en lien avec les motivations écologiques (Deci & Ryan, 2002), intensifie de façon significative les intentions d’actions.
Abstract : In France, transportation represents a significant portion of overall energy consumption. Carpooling is one of the emerging practices for carbon emission reduction . However, if the offer is real, demand, on the other hand, remains weak and carpooling candidates are few. The issue here is to initiate a desire for behavioral change towards an emerging practice. Two studies based on binding communication theory, which proposes to link commitment and persuasion theories in order to optimize the chances of observing a behavioral change, were conducted. The results of the first study (n = 60 workers from two companies counting more than 500 employees) show that the number of preparatory actions has a real impact on intentions to act. For their part, the results of the second study, done on a sample of 46 employees from the same firm (ATML), point out that a preparatory act in relation to ecological motivation (Deci & Ryan, 2002) significantly intensifies a trend effect on actual behavior.