Maîtrise en loisir, culture et tourisme (profil sans mémoire) (3743)

Maître ès arts | 45 crédits | Version : 2007-1
Grille de cheminement : non disponible | Document sans ou avec description des cours
Présentation

Rattaché au Département d'études en loisir, culture et tourisme, ce programme propose une approche multidisciplinaire caractéristique des domaines du loisir, de la culture et du tourisme. La maîtrise professionnelle sans mémoire met l'accent sur la formation d'intervenants capables d'exercer certaines tâches spécialisées, de maîtriser les processus d'évaluation et d'innover dans le domaine.

Ce programme est exclusif dans le réseau des universités québécoises.

Soutien à l'apprentissage

Présentation et description des services de soutien à l'apprentissage : www.uqtr.ca/sae

Particularités et ressources

Une des caractéristiques originales de la maîtrise en loisir, culture et tourisme consiste en la formation fondamentale, générale et interdisciplinaire offerte dans les profils avec et sans mémoire. L'interdisciplinarité est nécessaire à l'étudiant pour accéder à une formation universitaire de qualité en loisir, culture et tourisme. Ce processus interdisciplinaire constitue un acquis des trente années d'existence de notre département. Celui-ci s'est mérité la réputation d'être un centre international de recherche et d'enseignement important dans le domaine. D'ailleurs, il est le lieu de la publication d'une revue internationale bilingue, Loisir et Société, qui joue un rôle de premier plan dans la diffusion des connaissances scientifiques. Il accueille régulièrement des professeurs étrangers qui viennent enseigner chez nous et, inversement, nos professeurs sont invités ailleurs à donner des séminaires de formation en loisir, culture et tourisme. De plus, ce programme de maîtrise est unique dans la francophonie.

La diversité des formations et des expériences du corps professoral d'études en loisir, culture et tourisme correspond aux préoccupations de recherche et d'innovation des étudiants. Ces derniers proviennent d'ailleurs de différentes régions du Québec, de l'Ontario, du Nouveau-Brunswick, d'Europe, d'Amérique latine, d'Afrique et d'Asie. Ils s'intéressent professionnellement à différents secteurs d'intervention ou de recherche.

Les listes des champs de recherche de nos professeurs et des sujets de recherche récents de nos étudiants apparaissent ci-dessous. En fait, l'interdisciplinarité dans la diversité des préoccupations de recherche de nos professeurs et de nos étudiants caractérise le climat d'étude qui prévaut dans le Département d'études en loisir, culture et tourisme.

Afin de répondre aux besoins de l'étudiant, la plupart des cours se donnent de façon intensive (de 8 h 30 à 16 h 30), soit sept blocs d'un jour pour chaque cours de 3 crédits. Les dates des cours sont annoncées suffisamment tôt pour permettre à l'étudiant de les prévoir dans son calendrier. L'utilisation des applications pédagogiques de l'ordinateur, le recours pédagogique au multimédia, à l'autoroute électronique et aux études de cas, de même que nos projets d'enseignement à distance constituent des moyens qui facilitent la compréhension de la matière, la recherche bibliographique, la préparation de travaux et l'apprentissage à distance. Dans le domaine des méthodes quantitatives, l'approche pédagogique amène l'étudiant à utiliser les ordinateurs et les logiciels de l'UQTR, sous la supervision du professeur.

L'approche multidisciplinaire prônée par le Département d'études en loisir, culture et tourisme facilite l'obtention de subventions de recherche sur une base individuelle, en équipe ou par l'intermédiaire du Laboratoire en loisir et vie communautaire mis en place conjointement avec l'Association québécoise du loisir municipal. Les recherches produites grâce à ces initiatives constituent autant d'occasions de formation et d'emploi pour l'étudiant qui souhaite s'investir dans ces projets.

L'essai, travail de recherche de fin d'études, est encadré par un directeur de recherche ainsi que par un cours (SLO-6037) spécialement conçu pour aider à la planification et au design du protocole de recherche. Cette démarche assure à l'étudiant un suivi et un cheminement pédagogiques personnalisés.

Le programme de maîtrise offre également la possibilité à l'étudiant d'inscrire sa démarche d'apprentissage en continuité avec les préoccupations réelles du milieu professionnel où il est appelé à travailler après ses études. Il peut en effet effectuer un stage de recherche ou d'évaluation de 270 heures en milieu de travail et même, s'il le désire, réaliser son essai en fonction des besoins de ce milieu.

L'étudiant a tout avantage à s'associer le plus tôt possible à un directeur de recherche de son choix afin de poursuivre harmonieusement son cheminement pédagogique. Il peut également avoir un co-directeur de recherche. Il doit prendre rendez-vous avec le directeur du programme le plus rapidement possible après son admission de façon à construire avec lui un projet de cheminement pédagogique adapté à ses préoccupations et à son rythme d'étude.

Les professeurs du département sont accessibles et disponibles afin de conseiller l'étudiant quant aux domaines d'intervention et de recherche en loisir, de la culture et du tourisme.

Objectifs

Ce programme de maîtrise s'adresse à une clientèle diversifiée, désireuse d'obtenir une formation fondamentalement interdisciplinaire en loisir, culture et tourisme. Les domaines de la culture et du tourisme y sont abordés en tant que composantes du loisir, et la participation citoyenne, comme l'élément structurant du développement local.

Il a pour objectif général de former un intervenant qui possède une connaissance approfondie du loisir, de la culture et du tourisme ainsi que les principes fondamentaux de l'action sociale en ces domaines.

Il vise à développer chez l'étudiant la capacité de concevoir et d'appliquer des méthodes, des techniques, des approches et des politiques d'intervention novatrices, adaptées et validées. Il accorde une importance particulière au développement d'habiletés applicables dans les domaines du loisir, de la culture et du tourisme, à partir des thèmes suivants : l'évaluation des besoins et de la demande concernant les programmes, les services, les équipements et les ressources; l'évaluation des interventions en termes d'efficacité, de satisfaction ou d'impact; la conception et le développement de politiques, d'approches, de techniques et d'outils d'intervention novateurs adaptés aux contextes et aux besoins des individus, des organismes et des collectivités.

Il comporte des éléments diversifiés de formation méthodologique et pratique destinés à préparer l'étudiant à résoudre des problèmes concrets réalisés dans le cadre de son essai. Par la place qu'il accorde à la réflexion critique, au travail de recherche et à la production autonome de connaissances en fonction d'objectifs opérationnels, il dote l'étudiant des connaissances et des habiletés requises pour occuper des fonctions de cadre intermédiaire ou supérieur.

Conditions d'admission

Base universitaire

Être titulaire d'un baccalauréat ou l'équivalent, obtenu avec une moyenne cumulative d'au moins 3,2 (sur 4,3) ou l'équivalent dans les disciplines ou champs d'études suivants : récréologie ou sciences du loisir, gestion et intervention touristiques, arts et culture, sciences humaines et sociales (communication, géographie, sociologie, service social, psychologie, animation, psychopédagogie, etc.), activité physique ou éducation physique, éducation, sciences économiques, sciences de l'administration, marketing ou tout autre champ spécifique relié au loisir (études urbaines, sciences de l'environnement, aménagement, etc.).

Base expérience

Posséder les connaissances requises, une formation appropriée et une expérience jugée pertinente.

Le candidat dont la demande d'admission s'effectue soit sur la base universitaire, soit sur la base de l'expérience pour qui la moyenne cumulative pour les études de premier cycle est inférieure à 3,2 (sur 4,3) peut se voir imposer des exigences particulières telles que répondre à un questionnaire ou se présenter à une entrevue.

Par ailleurs, le candidat qui ne possède pas toutes les connaissances requises pour accéder au programme, ce qui inclut une formation de base en statistiques et en recherche, pourra se voir imposer des cours d'appoint ou l'obligation de réussir un programme de propédeutique.

Modalités de sélection des candidatures

Pour être admissible au programme, l'étudiant devra:

  • avoir obtenu un baccalauréat dans l'un ou l'autre des domaines suivants: loisir, culture et tourisme ou récréologie, communication, sciences humaines, sciences sociales, sciences de la santé, sciences de la gestion, sciences de l'éducation, études urbaines et aménagement, sciences de l'environnement, etc., avec une moyenne cumulative d'au moins 3,2 (sur 4,3) ou l'équivalent;
  • démontrer, selon les modalités déterminées par le comité de programmes de cycles supérieurs (CPCS) en loisir, culture et tourisme, qu'il possède des intérêts de recherche et de développement professionnel qui se rattachent aux objectifs du programme.
Le CPCS (loisir, culture et tourime) propose d'adopter les modalités qui suivent en vue d'évaluer l'admissibilité des candidats au programme de maîtrise en loisir, culture et tourisme (profil sans mémoire). Certaines étapes de l'évaluation sont effectuées par un comité d'évaluation constitué du directeur du CPCS (loisir, culture et tourisme), d'un professeur et d'un étudiant membres du CPCS et dûment nommés par celui-ci.

Le candidat dont la demande d'admission s'effectue sur la base universitaire et sur la base expérience pour qui la moyenne cumulative pour les études de premier cycle se situe entre 2,9 et 3,2 (sur 4,3) peut se voir imposer des exigences particulières telles que répondre à un questionnaire ou se présenter à une entrevue.

La PREMIÈRE ÉTAPE du processus consiste à évaluer le dossier d'admission. Ce dernier est constitué:

  • du dossier universitaire;
  • du curriculum vitae (pour les candidats issus du marché du travail) et
  • d'un questionnaire écrit portant sur certains aspects du projet de formation.
La DEUXIÈME ÉTAPE est l'entrevue. Cette dernière est facultative et s'applique lorsque le directeur du CPCS (loisir, culture et tourisme) ou le comité d'évaluation désire obtenir un éclairage supplémentaire relativement au dossier d'admission.

Après ces deux étapes, le directeur du CPCS ou le comité d'évaluation se prononce sur l'admission du candidat relativement à:

  • ses aptitudes aux études supérieures (examen du dossier universitaire et du curriculum vitae, s'il y a lieu);
  • ses aptitudes à la recherche (dossier académique et curriculum vitae);
  • ses aptitudes à suivre un cours de cycle supérieur spécialisé en loisir, culture et tourisme (dossier académique et curriculum vitae);
  • la correspondance entre les objectifs professionnels et de recherche du candidat et les objectifs du programme (questionnaire);
  • la correspondance entre les intérêts professionnels et de recherche du candidat et les ressources humaines disponibles pour l'encadrement (questionnaire).
Après cette évaluation, le directeur du CPCS ou le comité d'évaluation, selon le cas, rend son verdict dans l'un ou l'autre des termes suivants:

  • le candidat remplit toutes les conditions et son admission définitive est recommandée;
  • le candidat ne remplit pas les conditions d'admission et son refus est recommandé (la raison du refus doit être spécifiée);
  • le candidat, ne remplissant pas certaines conditions minimales, devra réussir un certain nombre d'activités préparatoires (cours d'appoint ou propédeutique); ces activités seront déterminées par le directeur du CPCS ou le comité d'évaluation selon le cas à la suite d'une entrevue avec le candidat.
Le directeur du CPCS ou le comité d'évaluation rend sa décision selon les termes et modalités établis aux articles 31 à 35 du Règlement des études de cycles supérieurs (admission définitive, admission conditionnelle, refus, admission en période propédeutique) et la transmet au CPCS et au responsable de l'admission du Bureau du registraire.

Voici les documents à produire pour compléter le dossier d'admission.

Le questionnaire écrit

Ce questionnaire porte sur le projet d'étude. Il vise à donner de l'information au sujet des attentes et des intérêts professionnels et de recherche du candidat face au programme de formation qu'il désire entreprendre. De façon plus particulière, il touche aux éléments suivants:

  • les motivations et les attentes du candidat face au programme de Maîtrise en loisir, culture et tourisme (apprentissages attendus, domaine de spécialisation, types de connaissances, d'habiletés et de savoir-faire à acquérir, etc.);
  • les intérêts professionnels du candidat; ses activités passées par rapport à ses prévisions;
  • le problème ou la question susceptible d'être envisagé(e) dans le cadre d'un essai. Il s'agit pour lui d'exposer très brièvement la façon dont le sujet pourrait être abordé, en se basant sur l'état actuel de ses connaissances et de ses réflexions sur cette question.
Demande d'admission en ligne

Les personnes intéressées à produire une demande d'admission à ce programme sont invitées à utiliser le système de demande d'admission en ligne. Le formulaire de demande d'admission (format pdf) est également disponible à la page d'accueil du site de l'admission en ligne.

Débouchés

Les diplômés obtiennent généralement des postes de cadres supérieurs ou intermédiaires dans des organismes publics ou privés oeuvrant en loisir, culture et tourisme. Ils occupent principalement des fonctions de gestion, de planification, de conception et d'évaluation de programmes, services ou produits, ainsi que des fonctions de recherche et de développement. Les études de 2e cycle débouchent également sur l'enseignement collégial ou la poursuite d'études doctorales.

Ressources professorales

Professeurs réguliers

AUGER, Denis: Ph.D. (Parks, Recreation and Tourism Resources. Mineure : Resource Development). Michigan State University. Expérience de loisir et environnements organisationnels.

CARBONNEAU, Hélène: Ph.D. (Gérontologie), Université de Sherbrooke. Loisir, santé et intégration sociale. Éducation au loisir. Humanisation des conditions de vie des personnes en perte d'autonomie. Intervention auprès des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et de leurs proches. Méthodes mixtes. Évaluation de programme.

DE GRANDPRÉ, François: Doctorat (Sciences économiques), Université Paul-Cézanne-Aix-Marseille,D.E.A.(économie, option tourisme), Université de droit et d'économie d'Aix-Marseille (C.H.E.T); UQTR. Développement touristique régional. Économie du tourisme. Festivals et événements spéciaux. Études d'impacts.

FORTIER, Julie: Ph.D. (Études urbaines), Université du Québec à Montréal. Concertation. Démocratisation de la vie municipale. Participation et délibération. Municipalité et communauté locale. Action bénévole et citoyenne.

LAPOINTE, Marie-Claude: Doctorante (communication et culture), Université Laval.Champs d'intérêt: sociologie de la culture, enquêtes sur les pratiques culturelles, fondements du loisir, intervention de l'état en loisir et culture, méthodologie et méthodes quantitatives, éducation au loisir, prédiction des intérêts en loisir et culture, motivation, comportements, contraintes et bienfaits des pratiques culturelles et de loisir

LAVIGNE, Marc-André: Ph.D. (Administration publique), École nationale d'administration publique. Gouvernance du loisir public. Analyse de politiques publiques. Municipalité et associations locales. Management des organisations publiques et parapubliques de loisir. Développement du professionnel en loisir.

LEQUIN, Marie: Ph.D. (Études urbaines), Université du Québec à Montréal. Écotourisme et stratégies de développement local. Gestion de la participation et de la consultation publique. Gouvernance des aires protégées et developpement durable.

MIAUX, Sylvie: Doctorat (Géographie - Aménagement), Université de Pau et des Pays de l'Adour. Post-doctorat (santé publique), Université de Montréal - Centre Léa Roback. Aménagement, planification des espaces et équipements en loisir, culture et tourisme. Expérience sensible et aménagement. Santé, corps et aménagement.

PAQUIN, Maryse: Ph.D. (Éducation), Université du Québec à Montréal. Interprétation, animation et médiation dans le domaine de la culture et du patrimoine. Processus de gestion des conflits dans les groupes. Planification, mise en oeuvre et évaluation de politiques et programmes. Autoformation et communautés d'apprentissage professionnelles. Enseignement et apprentissage à distance et technologies de l'information et des communications (musées virtuels).

ROULT, Romain: Ph.D. (Études urbaines), Université du Québec à Montréal. Sport, santé et qualité de vie. Sports et villes. Activité physique et appropriation territoriale. Aménagement et planification territoriale des équipements sportifs et de loisir. Géographie urbaine et dynamiques sportives. Grands projets territoriaux, logiques d'acteurs et gouvernance.

ROYER, Chantal: Ph.D. (Éducation), Université du Québec à Montréal. Culture,loisir et temps libre chez les adolescents. Valeurs des jeunes. Pratiques culturelles à l'adolescence. Famille. Méthodes qualitatives. Épistémologie des sciences.

Professeurs associés

BARABÉ, André: Ph.D. (Aménagement),Montréal.Planification et aménagement des espaces et des équipements récréotouristiques. Développement durable et écotourisme. Productions multimédias et autoroute électronique.

BERNIER, Serge: Maîtrise Ès Arts.(Économique, Université de Sherbrooke). Statistiques et indicateurs culturels. Culture et territoire (villes, régions). Dépenses publiques au titre de la culture. Industries culturelles.

DE LA DURANTAYE, Michel: Doctorat 3e cycle (Sociologie, E.H.E.S.S.), Paris. Analyse et évaluation des politiques et programmes concernant la culture, le loisir et le tourisme. Études des indicateurs culturels municipaux. Études des appareils et industries culturels (bibliothèques publiques, musées, livre, théâtre). Études des idéologies du loisir, de la culture, du tourisme et de la communication. Modélisation et évaluation des systèmes souples en loisir, culture, tourisme. Études sur l'autoformation extrascolaire et les pratiques culturelles du temps libre.

PRONOVOST, Gilles: Ph.D. (Sociologie, Laval),Québec. Étude sur les temps sociaux. Évolution des pratiques culturelles. Étude sur les mass-médias. Famille, temps libre, culture.

THIBAULT, André: Ph.D. (Administration scolaire,Laval),Québec. Gestion publique. Gestion du personnel, salariés et bénévoles. Réforme de l'administration publique. Service, participation, communication avec les citoyens. Décentralisation. Développement régional.

Règlements pédagogiques particuliers

Connaissance du français

Tout étudiant étranger doit avoir une connaissance fonctionnelle du français écrit et parlé. En cas de difficulté linguistique ou langagière, l'étudiant pourrait se voir recommander de suivre un ou des cours de français d'appoint.

Passerelles

Les cours suivis dans le cadre du programme court en Gestion du changement en loisir ou les crédits de scolarité (ce qui exclut les crédits associés à l'essai) du DESS en loisir, culture et tourisme ou du DESS en communication sociale sont automatiquement reconnus dans le cas où un étudiant décide de poursuivre ses études à la Maîtrise en loisir, culture et tourisme.

Les étudiants inscrits à la maîtrise qui souhaiteraient plutôt recevoir une attestation d'études (dans le cas du programme court de 2e cycle en gestion du changement en loisir) ou un diplôme (pour les DESS en communication sociale ou en loisir, culture et tourisme) seront assujettis à deux exigences: faire un changement d'orientation et s'inscrire à au moins une activité créditée du programme court de deuxième cycle ou du DESS convoité.

Stage et rapport de stage de recherche ou d'évaluation en milieu de travail (6 crédits)

Un étudiant qui a maintenu une moyenne cumulative d'au moins 3,2 sur 4,3 complété et réussi au moins six cours de son programme d'études peut avoir l'occasion de réaliser un stage dans la mesure où il lui est possible de se trouver un milieu professionnel qui lui offre la chance de participer à un projet de recherche ou d'évaluation compatible avec sa concentration. Dans sa recherche d'un milieu de stage, l'étudiant peut bénéficier du réseau de contacts des professeurs. De plus, il arrive fréquemment qu'il ait la possibilité de participer aux projets de recherche menés par les professeurs ou d'offrir ses services à des organismes professionnels ou de recherche qui sollicitent des stagiaires pour effectuer des tâches correspondant aux exigences requises pour ce stage.

Essais réalisés

Liste des essais réalisés depuis 2010

AUGER, Jean-François. (2010). Élaboration d'un outil de mesure du degré de satisfaction de la déclaration de services aux partenaires du Service de la Ville de Laval. Directeur de recherche : Denis Auger.

BÉLANGER, François-Xavier. (2010). L'expérience en écotourisme dans les parcs nationaux au Québec. Directrice de recherche : Marie Lequin.

BOUCHARD, Alexandra. (2010). L'importance relative des attractions touristiques dans le processus de décision de voyage : analyse comparative des touristes au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Directeur de recherche : François de Grandpré.

MOUJ, Sarra. (2010). L'implication des enfants dans les décisions des voyages familiaux. Directrice de recherche : Pascale Marcotte.

PLANTE, Andréanne. (2010). La perception des animateurs de camps de jour publics à l'égard de la pertinence du contenu de la formation donnée. Directrice de recherche : Julie Fortier.

DERELLE, Camille. (2011). La gouvernance de la villégiature dans les zones d'exploitation contrôlée comme nouvelle forme d'économie sociale : le cas de la Mauricie. Directrice de recherche : Marie Lequin.

CARON, Christine. (2012). Éléments à considérer dans la réalisation d'un questionnaire sur le niveau d'activité physique des personnes de 65 ans et plus. Directrice de recherche : Hélène Carbonneau.

GAUCHER, Joël. (2012). Facteurs d'attraction et de rétention des animateurs de camp de jour au Québec. Directrice de recherche : Hélène Carbonneau.

MBANTA MOKO, Sandra Épiphanie. (2013). L'emploi du temps et le bien-être chez les étudiants de baccalauréat. Directrice de recherche : Chantal Royer.

PERDRIEL, Jérémie. (2013). Analyse du milieu associatif et communautaire de Trois-Rivières et projet pilote connexifiant, mécanique, numérique et ludique. Directeur de recherche : Michel de la Durantaye.

Essai

Essai (12 crédits)

L'étudiant choisit un sujet de recherche et le développe selon son propre intérêt afin de réaliser un essai de 12 crédits. L'essai constitue un travail (monographie, étude de cas ou résolution de problème) portant sur un sujet précis lié à une intervention d'ordre professionnel en loisir, culture et tourisme. Dans ce travail, l'étudiant doit démontrer qu'il a acquis la maîtrise de certaines techniques et méthodes de recherche. En prenant appui sur une approche évaluative, il doit procéder à une application circonscrite à partir de théories, processus, méthodes ou modèles éprouvés; décrire et analyser des données selon les processus et des critères scientifiques; développer des stratégies méthodologiques visant la résolution des problèmes observés. L'essai réalisé doit démontrer l'acquisition d'habiletés à la résolution de problèmes liés à la pratique professionnelle.

Règlement des études de cycles supérieurs

Les étudiants inscrits à un programme de deuxième et troisième cycles sont assujettis au Règlement des études de cycles supérieurs de l'UQTR. Nous vous invitons à le consulter pour obtenir toute information concernant les règlements régissant les études de deuxième et troisième cycles à l'UQTR.

Liste des cours
Grille de cheminement :  non-disponible

ATTENTION: La liste des cours présentée ci-dessous reflète les changements apportés à la session d'hiver 2007. Pour les étudiants admis avant cette session, la liste des cours à suivre peut être différente.
À moins d'indication contraire, un cours comporte trois (3) crédits.

Cours obligatoires (12 crédits)

L'étudiant doit réaliser les quatre activités suivantes (douze crédits):

SLO6037 Séminaire de recherche préparatoire au mémoire ou à l'essai      
SLO6041 Méthodes de recherche quantitative appliquée      
SLO6066 Méthodes de recherche qualitative appliquée      
SLO6067 Séminaire de lecture: fondements et enjeux      

Cours optionnels (15 à 21 crédits)

L'étudiant qui désire que la spécialisation mentionnée ci-dessous figure sur son diplôme doit s'assurer d'avoir suivi au moins 3 cours de 3 crédits d'une même concentration et réaliser un stage de 6 crédits dans un milieu professionnel ayant un rapport direct avec cette spécialité.


Concentration 1: Processus d'évaluation et de gestion

SLO6049 Évaluation et élaboration des politiques publiques      
SLO6058 Gestion stratégique des organisations publiques      
SLO6068 Analyse des systèmes et évaluation de la qualité      

Concentration 2: Dynamiques culturelles

SLO6042 Industries de la culture et de la communication      
SLO6052 Le développement culturel      
SLO6053 Culture et modes de vie      
SLO6069 Gestion des arts et du patrimoine      

Concentration 3: Tourisme et récréotourisme

SLO6036 Tourisme et développement durable      
SLO6039 Planification touristique régionale et locale      
SLO6047 Analyse sociale et culturelle de l'expérience touristique      

Concentration 4: Développement des communautés locales

SLO6046 Marketing de projets dans l'entreprise récréative et touristique      
SLO6054 Développement local      
SLO6063 Participation publique et action citoyenne      

Selon le nombre de crédits réalisés dans les concentrations précédentes, l'étudiant peut choisir l'une ou l'autre des activités optionnelles suivantes (six crédits):

SLO6065 Stage et rapport de stage de recherche ou d'évaluation en milieu de travail (6 crédits)      
SLO6070 Projets spéciaux (6 crédits)      

Cours complémentaires (0 à 6 crédits)

Avec l'autorisation du responsable de programme, l'étudiant peut s'inscrire à un maximum de six crédits d'activités de premier, deuxième ou troisième cycle pertinentes à sa démarche de recherche.

Informations supplémentaires

Sylvie Miaux, directeur(trice), Comité de pgm de cycles supérieurs - Loisir, culture et tourisme. Renseignements: 819 376-5011 poste 3298

Bureau du registraire

819 376-5011 ou 1-800-365-0922

Adresse postale :

Université du Québec à Trois-Rivières
Casier postal 500
Trois-Rivières, Qc
Canada
G9A 5H7

Version : 2007-1

Université du Québec
à Trois-Rivières

3351, boul. des Forges, C.P. 500
Trois-Rivières (Québec) G9A 5H7
Information générale : crmultiservice@uqtr.ca
Téléphone : 819 376-5011
Sans frais : 1 800 365-0922
Télécopieur : 819 376-5210