Doctorat en lettres (concentration en communication sociale) (1536)

Philosophiae doctor | 90 crédits | Version : 2015-1
Grille de cheminement : non disponible | Document sans ou avec description des cours
Présentation

Ce doctorat s'inscrit dans le champ des lettres puisqu'il puise aux mêmes sources en questionnant les dimensions sociales de la littérature, du langage et des pratiques textuelles, discursives et visuelles qui utilisent celui-ci (notamment, théâtre, cinéma, philosophie, histoire de l'art, discours médiatiques). Ces détenteurs de maîtrise pourront ainsi contribuer à l'accroissement des connaissances critiques, historiques, méthodologiques et théoriques en communication sociale et, de ce fait, contribuer à l'intégration de disciplines qui, avec les études littéraires, se partagent le champ des lettres.

Le programme comporte également des objectifs de nature plus spécifique, qui ont été regroupés selon que l'on puisse les associer à des paramètres scientifiques, pédagogiques, socioculturels et socio-économiques. Le paradigme de la communication sociale s'inscrit à tous les niveaux de la vie collective. Il façonne les organisations, participe aux mouvements sociaux, s'infiltre dans l'univers politique, conditionne les situations d'exception et est porté par tous les médias, quels qu'ils soient, et produit des développements historiques dans l'action des médias sociaux. Le programme entend donc offrir une réflexion poussée sur les dimensions interactionnelles, intersubjectives et co-constructives de toutes les facettes des actes de communication dont les incidences se répercutent dans l'espace public ou l'espace institutionnel.

Soutien à l'apprentissage

Présentation et description des services de soutien à l'apprentissage : www.uqtr.ca/sae

Objectif général

Objectifs scientifiques

  • Contribuer à un avancement des connaissances théoriques, méthodologiques, critiques et historiques dans le champ des lettres appliqué à la communication sociale;
  • Fournir aux étudiants les compétences théoriques selon l'un des trois axes intégrateurs de la section de Communication sociale soit l'axe « culture et communication », l'axe « recherche-action en communication sociale », ou encore l'axe « médiation en communication sociale ». Le programme permet donc à l'étudiant de développer une lecture émancipatrice des réalités complexes liées à la communication. Réalités manifestes dans la quotidienneté, mais dont les valeurs symboliques, idéologiques sont souvent occultées. La production du sens dans un univers complexe constitue donc le pendant naturel des articulations théoriques mis à la disposition de l'étudiant.
  • Favoriser l'accroissement de l'expertise et de l'interdisciplinarité dans le champ des lettres.
Objectifs pédagogiques

Développer la capacité d'assimiler des connaissances d'origines disciplinaires diversifiées;

  • accroître la capacité de mettre en rapport des perspectives diverses dans l'étude d'un objet appartenant au champ de la communication sociale;
  • accroître la capacité de mettre en forme et de diffuser efficacement les connaissances que génèrent des activités de recherche et de recherche-action;
  • développer la capacité de lier les activités de recherche et de recherche-action en communication sociale aux autres activités de recherche en lettres.
Conditions d'admission

Détenir une maîtrise en communication ou dans une autre discipline pertinente au programme en ayant obtenu une moyenne cumulative d'au moins 3,2 (4,3) ou son équivalent. Les étudiants dont la moyenne est entre 2,8 et 3,2 sur 4,3 pourront déposer une demande d'admission qui sera étudiée par le responsable de programme. Les étudiants provenant de programmes des sciences humaines ou des sciences sociales pourraient devoir suivre une formation d'appoint ou encore une propédeutique. Les admissions à ce programme se font sur une base individuelle, après évaluation par le sous-comité des cycles supérieurs en communication sociale.

Le candidat est accepté sur la base: (1) de la qualité de son dossier académique; (2) de l'intérêt de son projet de thèse et de l'adéquation de celui-ci au champ des lettres; (3) de la capacité des établissements concernés d'offrir un encadrement adéquat à ce projet de thèse spécifique.

Modalités d'admission

Avec sa demande d'admission, le candidat doit en conséquence produire et déposer un document (5 pages maximum) explicitant ses champs d'intérêt et les raisons qui motivent son projet. Il doit de plus fournir trois lettres de personnes en mesure de témoigner de sa capacité à entreprendre et à réussir des études doctorales. Le candidat doit également maîtriser la langue française et posséder une connaissance suffisante de l'anglais est indispensable. Le candidat peut être convoqué à une entrevue de sélection.

Pour être admis à la concentration en communication sociale du doctorat en lettres, le candidat doit avoir trouvé, en collaboration avec les membres du Comité d'admission et de coordination du programme, un professeur qui s'engage à l'encadrer et à diriger sa thèse, à titre de directeur de recherche et, le cas échéant, un autre professeur, qui agira à titre de codirecteur de recherche.

Professeurs habilités à diriger

PROFESSEURS HABILITÉS À DIRIGER

AUBIN France Ph.D. (communication, UQAM). L'espace public, les liens entre les médias et la démocratie; les droits de la personne (dont celui au développement) et la communication. Figures, rôles et place des intellectuels dans différents contextes culturels. Gouvernance mondiale de la communication et de la culture, incluant les organismes internationaux, les acteurs et les mouvements sociaux. L'analyse du discours.

BEN AFFANA Synda. Ph.D. (communication et santé, Université Laval). Usages, pratiques et appropriation des technologies d'information et de communication (TIC). Processus et dynamique d'interaction groupale (psychosocial). Méthodologies de recherche qualitative (analyse informatisée, NVivo7).

BERNARD BARBEAU, Geneviève. Ph.D. (linguistique, Université Laval). Analyse de discours, linguistique textuelle, rédaction professionnelle, sociolinguistique.

BÉRUBÉ Farrah. Ph.D. (communication, UQAM). Les relations publiques et de presse. La communication interculturelle, l'immigration, l'insertion et l'interculturalité. La réception des médias et la représentation de la différence dans les médias. La méthodologie de recherche (stratégies qualitatives).

GUILLEMETTE François Ph.D. (Éducation, UQTR) Ph.D. (Théologie, Université Laval). Communication sociale et éducation non formelle. Campagnes d'éducation publique. Interactionnisme symbolique. Méthodologie de la théorisation enracinée (MTE) et méthodologie de la recherche qualitative. Développement des compétences professionnelles. Dimension communicationnelle de la pédagogie. Communication et participation sociale. Techniques de communication en entretien individuel et de groupe.

M. KATAMBWE Joël. Ph.D. (communication, Université de Montréal). Recherches sur le lien social et organisationnel (différenciation, intégration) dans les organisations sociocommunautaires, privées et virtuelles. Analyse de mécanismes discursifs de convergence dans les équipes multidisciplinaires et diversifiées. Éthique de la communication, modèles de consultation et d'audit en communication organisationnelle. Théorie de la communication et des organisations.

LAFOREST, Marty. Ph.D. (linguistique, Laval). Analyse du discours, sémiotique, pragmatique, sociolinguistique.
LALANCETTE Mireille. Ph.D. (communication, Université de Montréal). Représentations sociales, analyse des discours et des messages médiatisés, communication politique, usages d'Internet et des médias sociaux par les acteurs politiques, campagnes électorales et webcampagnes, genre et communication sociale.

LAPOINTE Marie-Claude. Ph.D. (communication et culture, Université Laval). Sociologie de la culture et communication et culture, comportements culturels et de loisir, Internet et culture, intervention de l'État en loisir et en culture, méthodologie et méthodes quantitatives.

LUCKERHOFF Jason. Ph.D. (communication et éducation, Université Laval). Communication et culture, industries culturelles, étude des publics et visiteurs, dispositifs d'interprétation des musées, du patrimoine et des expositions, méthodes qualitatives, épistémologie des sciences sociales.

PERREAULT Stéphane. PH.D. (psychologie sociale, UQAM). Groupes et relations intergroupes, motivation, aspects psychologiques du sport.

PROFESSEURS HABILITÉS À CODIRIGER

BOULAY, Sophie (associée), Ph.D. (communication, UQAM). Économie politique de la communication publique; relations publiques (aprpoches critique et rhétorique); rôle, responsabilités et propriété des médias; éthique de la communication; rhétorique de la communication publique.

CORRIVEAU Raymond (associé), Ph.D. (communication, McGill). Communication et situation d'exception avec un intérêt marqué pour la santé publique. Des campagnes de communication orientées sur la prévention ont aussi été réalisées ici et dans plusieurs pays du Monde (dengue, SIDA, paludisme, etc.). La nécessité réflexive d'une société du risque nous oblige à développer une attention particulière vers l'activité des médias.

FORGET, Pascal Ph.D. (génie mécanique, Université Laval). Productivité des organisations de services publiques, gestion de la performance appliquée aux organisations de services, collaboration interorganisations, technologies de l'information, recherche opérationnelle avancée, simulation avancée.

LEMIEUX, Jacques (associé), Ph.D. (sociologie, Université Laval). Industries culturelles, produits culturels et leurs usages, rapports entre médias et sources dans la production de l'information, enquête par sondage et méthodes quantitatives.

LEROUX, Pierre (associé), Ph.D. (sciences politiques, Université de Rennes 1). Télévision et politique, célébrité et politique, genre et politique, communication publique : discours et professionnalisation.
MARTIN, Claude (associé), Ph.D. (sciences économiques, Université d'Aix Marseille II). L'économie des industries culturelles, les statistiques de la culture et des communications, les produits culturels à succès tels les best-sellers, l'enregistrement sonore, la programmation télévisuelle, la publicité.

PULVAR, Olivier (associé), Ph.D. (sciences de l'information et de la communication, Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3). Transformations politiques, sociales et culturelles des « sociétés du Sud » singulièrement des sociétés créoles en liaison avec le développement des activités d'information et les phénomènes de communication; mutations organisationnelles et institutionnelles; problématiques de recherche en SIC dans la Caraïbe.

Règlement des études de cycles supérieurs

Les étudiants inscrits à un programme de deuxième et troisième cycles sont assujettis au Règlement des études de cycles supérieurs de l'UQTR. Nous vous invitons à le consulter pour obtenir toute information concernant les règlements régissant les études de deuxième et troisième cycles à l'UQTR.

Liste des cours
Grille de cheminement :  non-disponible

ATTENTION: La liste des cours présentée ci-dessous reflète les changements apportés à la session d'hiver 2015. Pour les étudiants admis avant cette session, la liste des cours à suivre peut être différente.
À moins d'indication contraire, un cours comporte trois (3) crédits.

Cours obligatoires (9 crédits)

L'étudiant doit suivre les cours suivants (9 crédits)

COM6024 Examen de synthèse (6 crédits)    
COM6032 Forum doctoral    

Cours optionnels (6 à 9 crédits)

L'étudiant choisit un maximum de 9 crédits choisis parmi les cours suivants:

COM6028 Activités de diffusion scientifique    
COM6029 Séminaire de recherche sur la culture et la communication sociale    
COM6030 Séminaire de recherche sur la médiation et la communication sociale    
COM6031 Séminaire de recherche sur la recherche-action en communication sociale    

Cours complémentaires (0 à 3 crédits)

Avec l'autorisation du comité de cycles supérieurs/section communication sociale, l'étudiant peut choisir un cours complémentaire dans la banque suivante (ou dans tout autre programme)

Liste de cours complémentaires suggérés
Informations supplémentaires

Jo Mulamba Katambwe, directeur(trice) du comité de programme. Renseignements: 819 376-5011 poste 3297

Bureau du registraire

819 376-5011 ou 1-800-365-0922

Adresse postale :

Université du Québec à Trois-Rivières
Casier postal 500
Trois-Rivières, Qc
Canada
G9A 5H7

Version : 2015-1

Université du Québec
à Trois-Rivières

3351, boul. des Forges, C.P. 500
Trois-Rivières (Québec) G9A 5H7
Information générale : crmultiservice@uqtr.ca
Téléphone : 819 376-5011
Sans frais : 1 800 365-0922
Télécopieur : 819 376-5210