RECUEIL DE TEXTES
Diversgram
  Niveau supérieur       Retourner au débutPage précédente1/9Page suivanteAller à la fin       Imprimer  
LE DISCOURS RAPPORTÉ
 
Le discours rapporté repose sur un échange à quatre pôles discursifs :  
 
1. La personne qui parle;  
2. la personne qui écoute;  
3. la personne qui rapporte l'échange entre 1 et 2;  
4. la personne qui écoute les paroles rapportées par 3;  
 
Ces quatre pôles discursifs, toujours présents, peuvent être représentés par quatre personnes différentes, mais ce nombre n'est pas obligatoire.  
 
Le nombre de personnes peut passer de une personne -- cas pathologique d'une personne à l'esprit dérangé, qui se parle à elle-même et occupe les quatre pôles--, à deux, à trois , à quatre personnes.  
 
Par exemple, il y a le cas d'une personne A qui parle à une personne B, et , plus tard, la personne A ( ou B) peut très bien rappeler les paroles à la personne B (ou A). Donc l'on trouve ici deux personnes, qui occupent les quatre pôles discursifs.  
 
Ou bien, il y a le cas d'une personne A qui parle à une personne B. Une personne C, ayant entendu la conversation, rappelle cette conversation à la personne A, ou à la personne B. L'on trouve ici trois personnes, qui occupent les quatre pôles discursifs.  
 
Et dans le cas du début, quatre personnes différentes occupent les quatre pôles discursifs.  
 
Les paroles sont rapportées au moyen de verbes introducteurs : et c'est là où le mensonge peut s'introduire dans le dialogue, car le choix du verbe introducteur repose entièrement sur la personne qui rapporte les paroles, et qui les interprète alors à sa convenance.  
 
Or, ces paroles peuvent être guidées par des intentions malveillantes, dans le but de salir une réputation ou pour donner une image défavorable de quelqu'un.  
 
Il y a en effet une différence entre « Robert a dit que…» et « Robert a crié, a protesté, a ordonné, s'est plaint, a rétorqué que, etc.…»  
 
Le choix des verbes introducteurs est un des mécanismes discursifs des échanges dans les dialogues des pièces de théâtre.  
 
On trouvera une liste très détaillée des verbes introducteurs dans l'ouvrage de Évelyne Bérard et Christian Lavenne, Modes d'emploi, Grammaire utile du français, Hatier, 1989.  
 
Au plan grammatical, la syntaxe, les modes et temps de verbes, les pronoms, les déterminants, les adverbes varient en fonction des divers rapports, selon des règles bien précises, ce que nous voulons montrer dans les phrases qui suivent.  
 
1. Changement de pronoms et d'adjectifs
 
Mettez les phrases suivantes au style direct.  
 
Exemple : Le concierge dit : ' Je n'aime pas les locataires bruyants.'.
= Le concierge dit qu'il n'aime pas les locataires bruyants.
 
 
1. Ils nous disent : ' Vous devez partir.' 
 
2. Elle me dit : ' Tu me mens. ' 
 
3. Pierre me promet : ' Mon patron essaiera de faire quelque chose pour ta fille. ' 
 
4. Ils nous font savoir : ' Notre voiture est tombée en panne à quelques kilomètres de chez vous. ' 
 
5. Le ministre déclare : ' Nous réglerons ce problème quand nous aurons étudié les dossiers. ' 
 
6. Elle leur affirme : ' Vous réussirez certainement. ' 
 
7. Vous nous dites : ' Nous ne pourrons pas venir vous aider. ' 
 
8. Ma mère me répète tout le temps : ' Il ne faut pas que tu sortes seule le soir. ' 
 
9. Les étudiants déclarent au maire : ' Nous ferons notre manifestation même si vous l'interdisez. ' 
 
10. Pierre me dit : ' Je ne suis pas d'accord avec toi. ' 
 
.../2


  Retourner au débutPage précédente1/9Page suivanteAller à la fin  
Nombre d'accès : 91381
Dernière mise à jour | 2020-03-12