RECUEIL DE TEXTES
stylegram
  Niveau supérieur       Retourner au débutPage précédente1/2Page suivanteAller à la fin       Imprimer  
PAR QUOI REMPLACE-T-ON UNE SUBORDONNÉE CONDITIONNELLE?
 
La subordonnée conditionnelle , nommée aussi hypothétique , énonce un fait non réalisé ou considéré comme tel, mis en relation avec un autre fait exprimé dans la phrase principale, dite phrase matrice.  
 
Exemple: si tu viens, j'irai te chercher.  
 
Et au passé, selon les règles de concordance des temps, si tu venais, j'irais te chercher.  
 
À une subordonnée conditionnelle commençant par SI, on substitue suivant le cas :  
 
A. la locution en cas de suivie d'un nom;  
B. la préposition à suivie d'un verbe à l'infinitif;  
C. un participe passé;  
D. la préposition sans suivie d'un nom.  
 
A. Remplacement par la locution en cas de suivie d'un nom  
 
1. S'il arrive un malheur, je vous aiderai.  
 
2. Si la guerre éclate, je partirai.  
 
3. Si l'on ne s'entend pas, on vous prendra comme arbitre.  
 
4. S'il survient une faillite, vous serez couvert par vos assurances.  
 
5. S'il survient un incendie, vous me préviendrez.  
 
B. Remplacement par la préposition à suivie d'un verbe à l'infinitif.  
 
1. Si l'on en juge par ses plaintes, il ne put jamais se résigner à la mort de son ami.  
 
2. Si on examine bien la situation, on y découvrira la vérité masquée par le mensonge.  
 
3. Si on les regarde attentivement, on remarque qu'ils ne sont pas tout à fait identiques.  
 
4. Si on l'entend parler, on le pense très intelligent.  
 
5. Si l'on en croit son aventure, la mort l'a frôlé de près.  
 
.../2


  Retourner au débutPage précédente1/2Page suivanteAller à la fin  
Nombre d'accès : 19227
Dernière mise à jour | 2020-03-12