RECUEIL DE TEXTES
Haifa
  Niveau supérieur       Imprimer  
LE MARTYRE DE MONSIEUR BADIN
 
 
 
Monsieur Badin est un fonctionnaire qui n'a pas paru au bureau depuis quinze jours. Le directeur vient de lui reprocher sévèrement ses perpétuelles absences car il trouve qu'il passe son temps à marier les uns et à enterrer les autres. M. Badin va se justifier devant lui en transformant sa culpabilité en un véritable martyre.  
 
Badin: ' Tous les matins en me levant, je me raisonne ; je me dis: ' Il faut aller au bureau M. Badin. Voilà plus de huit jours que tu n'es pas allé travailler ! Je m'habille alors et je pars. Je me dirige vers le bureau. Mais j'entre au café ; je prends un verre, deux… trois !  
Je regarde l'horloge en pensant: ' j'irai au bureau ' . Malheureusement, quand elle a marqué l'heure, j'attends qu'elle marque le quart, puis la demie !…  
Après quoi, je me dis: ' Il est trop tard, je ne veux pas avoir l'air de me moquer du monde. Ce sera pour une autre fois ! ' 
Quelle vie, Monsieur le directeur, moi qui ai une nature si gaie, je ne prends plus plaisir à rien maintenant. Tenez, quand je sors, j'ai peur de rencontrer un de mes chefs. Quand je rentre chez moi, je vis dans la terreur de trouver une lettre de renvoi. Ah ! que je suis malheureux ! J'ai perdu dix kilos depuis que je ne viens plus au ministère. ' 
 
Le directeur: ' Une question. M. Badin, est-ce que vous parlez sérieusement ?' 
 
Badin: ' Je n'ai pas le cœur à la plaisanterie. Le salaire qu'on me paye ici, je n'ai que lui pour vivre, moi ! ' 
 
Le directeur (ému): ' Il faut donc venir travailler, M. Badin.' 
 
Badin: ' C'est impossible, Monsieur le directeur.' 
 
Le directeur : ' Mais pourquoi donc ? ' 
 
Badin: ' Je ne peux pas … le travail m'embête. ' 
 
Le directeur: ' Heureusement que vos collègues ne disent pas la même chose ! ' 
 
Badin (un peu sèchement): ' Excusez-moi, Monsieur le Directeur, mais on ne peut pas faire de comparaison entre mes collègues et moi ; eux, ils ne donnent au bureau que leur zèle et leur intelligence. Moi, c'est ma vie que je sacrifie au bureau.' 
 
Le directeur: ' Alors, il faut me remettre votre démission, je vais la transmettre au ministre.' 
 
Badin (étonné): ' Ma démission ? Mais Monsieur, je ne veux pas du tout démissionner ! Je demande seulement une augmentation!' 
 
Le directeur: ' Comment ! Une augmentation ?' 
 
Badin: ' Mais il faut bien être juste, Monsieur. Je ne peux tout de même pas me tuer pour un tel salaire ! ' 
 
* * * / / / * * *


Nombre d'accès : 71201
Dernière mise à jour | 2020-03-12