Chaire industrielle de recherche sur la productivité et l'innovation en réseau dans le secteur du meuble

Plusieurs facteurs affectent actuellement l'état de l'industrie québécoise du meuble, notamment le taux de change entre le Canada et les États-Unis, qui modifie sa capacité de vendre des produits sur le marché américain; l'accessibilité de la matière première; la concurrence internationale croissante, notamment celle de la Chine et des marchés émergents. Ces facteurs modifient les stratégies adoptées par l'industrie québécoise, dont l'une des caractéristiques est d'être constituée principalement de PME, ce qui lui donne une certaine flexibilité, mais la rend également plus fragile. Pour faire compétition aux produits étrangers, les fabricants québécois doivent et devront non seulement chercher à faire des gains de productivité, mais également à explorer de nouvelles possibilités pour améliorer la facture générale de leurs produits et développer des atouts qui leur permettront d'innover et ainsi se distinguer de leurs concurrents. C'est dans ce contexte que s'inscrit la Chaire industrielle de recherche sur la productivité et l'innovation en réseau dans le secteur du meuble.

La Chaire a pour mission de développer, transférer et implanter dans l'industrie du meuble des savoirs, des pratiques, des compétences et des techniques qui lui permettront d'améliorer sa productivité et sa capacité d'innovation afin d'assurer le développement durable du secteur dans un contexte de mondialisation. Elle compte actuellement 27 membres industriels dont la taille varie d'un dizaine d'employés à plus de mille. La Chaire s'inscrit également dans le Partenariat de recherche sur l'industrie du meuble (PARIM). Le PARIM regroupe Forintek, le CRIQ, l'Université Laval (les Chaires de recherche CIBISA et FOR@C), l'EQMBO et l'UQTR (l'INRPME) dans le but d'offrir des services à la fois complets et coordonnés de soutien aux projets d'innovation dans les entreprises du meuble.

Au plan scientifique, la Chaire permettra des avancées significatives. En sciences de la gestion, les intérêts de recherche touchent principalement la place et le rôle des réseaux dans la mise en place des modèles productifs ainsi que dans le processus d'innovation. En génie industriel, les travaux de la Chaire seront l'occasion de développer une méthodologie d'intervention qui déborde du cadre traditionnel de l'entreprise pour s'intéresser à une réorganisation de la production qui prenne en considération la présence de plusieurs entreprises et permette d'optimiser l'ensemble de la chaîne de valeur.

La Chaire accorde une place importante à la formation tant des étudiants que des intervenants dans les entreprises membres. Comme les chercheurs, les étudiants de 1er, 2e et 3e cycles seront très présents dans les entreprises. Ils prendront ainsi contact avec les réalités du secteur, ce qui augmentera la pertinence de leur formation et devrait développer leur intérêt pour une carrière dans l'industrie du meuble.

Dernière mise à jour | 2008-05-29