Réserve de la biosphère
du Lac-Saint-Pierre


Accueil | Accès restreint | FAQ |Nous joindre

Végétation
Prairies humides

Terres humides couvertes de plantes de type graminoïde

Sur les berges exondées à l'été, une végétation herbacée souvent dominée par les graminées s'installe : c'est la prairie humide (MDDEFP, 2013, p. 5).

Les prairies humides sont des milieux incubateurs pour les poissons et les invertébrés, et des milieux alimentaires et reproducteurs pour les canards et les poissons (Municonsult, 2002, p. 15).

La prairie humide se caractérise par une couverture herbacée fermée, surtout de type graminoïde, avec peu ou pas d'ouvertures remplies d'eau. La prairie humide représente le stade suivant du marécage arbustif. La profondeur de l'eau peut atteindre de 15 à 30 cm durant les crues. Pendant la saison de croissance de la végétation, la surface est exondée mais le sol est saturé d'eau (MLCP, 1987, p. 21).

Principales espèces des prairies humides

Dans la région du lac Saint-Pierre, cette catégorie de terres humides est dominée par des espèces telles que le phalaris roseau et la calamagrostide du Canada. Les prairies humides couvrent environ 8% de la superficie cartographiée de la végétation. Cet habitat est parfois utilisé comme pâturage et porte alors le qualificatif de prairie broutée.

Les prairies humides jouent un rôle important pour la faune

Lors des inondations printanières, ces milieux sont les premiers à être réchauffés et permettent le développement rapide et abondant d'invertébrés aquatiques;

Les poissons envahissent ces habitats, certains pour s'y nourrir et d'autres pour s'y reproduire;

Lors du retrait des eaux, plus tard dans la saison, les prairies humides servent d'habitat de reproduction recherché par plusieurs espèces de canards barboteurs et autres oiseaux associés aux milieux humides (MLCP, 1987, p. 21).


Source : Ministère du Loisir, de la Chasse et de la Pêche du Québec (1987), Les habitats et la faune de la région du lac Saint-Pierre : Synthèse des connaissances. Directions régionales de Montréal et de Trois-Rivières, pp. 20-21.

Source : Municonsult, (2002). Plan directeur de développent écotouristique de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre, pp. 15-16.

Source : Ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs (2013). Le lac Saint-Pierre. Un joyau à restaurer. Gouvernement du Québec, p. 5.

 

 
SITE WEB 

Concepteur : André Barabé 

NOUS JOINDRE

C.P. 65 Nicolet, Québec, J3T 1A1
Téléphone : (450) 494-0885
Courriel : info@biospherelac-st-pierre.qc.ca

© Coopérative de solidarité de la Réserve de biosphère du Lac-Saint-Pierre