RÉNUMÉRATION DU STAGIAIRE (CRÉDIT D'IMPÔT)

Le Département des lettres et de communication sociale n'a pas de politique de rémunération pour les stages. Toutefois, s'il le désire, le milieu de stage peut aider financièrement l'étudiant. Entre autres, il peut se prévaloir de la Loi sur la formation de la main-d'œuvre ou de tout autre programme gouvernemental (ex. : programme de crédit d'impôt). L'étudiant rémunéré est moins préoccupé par la question pécuniaire.

 

En guise d'information, la moyenne des compensations salariales versées aux étudiants pour le stage est de 2 000 $. Cette rémunération peut prendre différentes formes selon les milieux de stage (salaire, bourse, montant forfaitaire, indemnité ou autre). Il faut ajouter que, dans certains cas, aucune compensation n'a été octroyée.

 

Bien que les stagiaires n'aient pas à se présenter en classe pendant la période de stage, il n'en demeure pas moins qu'ils doivent s'acquitter de frais de scolarités de 1150 $ (approximativement) pour la session. Une compensation salariale de 2000 $ pour une période de 16 semaines (35 h/semaine) correspond à un salaire horaire de 3,57 $.

Attestation de participation à un stage de formation admissible