Dans les médias

Le Loricorps s'associe à un important institut de recherche culinaire français

Le groupe de recherche Loricorps de l’Université du Québec à Trois-Rivières vient de faire un autre pas important dans son développement en signant une entente de partenariat de cinq ans avec le Centre de recherche de l’Institut Paul Bocuse, une importante académie française de formation et de recherche en arts culinaires dont la réputation est connue à travers le monde.

« Chose certaine, s’associer à une institution reconnue mondialement comme le Centre de recherche de l’Institut Paul Bocuse nous permettra de faire de nouvelles découvertes et de proposer de nouvelles façons d’éduquer la population à propos de la problématique des troubles alimentaires » souligne la professeure Johana Monthuy-Blanc, directrice du Loricorps de l'UQTR.

« La synthèse entre recherche, formation et intervention, réussie par le Loricorps, est une source d’inspiration pour le Centre de recherche de l’Institut Paul Bocuse. » affirme M. Jérémie Lafraire

Paul



Prix CRSH

Le Loricorps remporte un prestigieux Prix d'excellence.

 Dans le cadre de son gala annuel visant à souligner la qualité des organisations et entreprises canadiennes en matière de communication, la Société canadienne des relations publiques (SCRP) a attribué le prestigieux « Prix d'excellence » au Loricorps de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) pour sa campagne de communication intitulée « Optimisation de la notoriété du Loricorps de l'UQTR et sensibilisation aux troubles alimentaires », déployée entre janvier 2016 et mars 2018.

 La hausse exceptionnelle de 388% de la présence médiatique du Loricorps durant la campagne de communication témoigne des actions stratégiques réalisées pour faire connaître l’expertise transdisciplinaire de ses membres.

Source : https://neo.uqtr.ca/2018/05/29/le-loricorps-remporte-un-prestigieux-prix-dexcellence/ 



La prévention des troubles du comportement alimentaire en 3P : passé, présent et perspectives.

 L’UQTR via le Groupe de recherche transdisciplinaire des troubles du comportement alimentaire – GR2TCA-Loricorps – en partenariat avec l’université de Sherbrooke, organisera le 14 septembre 2018 de 13h30 à 17h30 à la bibliothèque du campus UQTR de Drummondville une demi-journée intitulée La prévention des troubles du comportement alimentaire en 3P : passé, présent et perspectives. 

  L’objectif de cet événement est de remercier, informer et sensibiliser les donateurs, les intervenants et les gestionnaires à la prévention des troubles du comportement alimentaire.  Au cours de cette demi-journée, un bref état des lieux des pratiques de prévention, les projets mis en place grâce aux généreuses donations ainsi que les perspectives d’action seront présentés.

               

Journée 3P

Journée des 3P, hautement riche en partage de connaissances et interactions entre chaque participant. Evènement à l’image du Groupe de recherche le Loricorps, tout en transdisciplinarité.
« Si la multidisciplinarité s’apprend et l’interdisciplinarité se vit, la transdisciplinarité, elle, se bâtit »

St-Pierre, Liette, 2018     



KHEMEÏA à la galerie r3 de l'UQTR: un mariage heureux et fructueux.

 Le vernissage de l'exposition KHEMEÏA à la galerie r3 de l'UQTR a réuni, de gauche à droite: Lorraine Beaulieu, coordonnatrice à la galerie, Johana Monthuy-Blanc, professeure et directrice du laboratoire Loricorps, Guylaine Champoux, artiste et enseignante au département de philosophie et des sciences de l'UQTR,

Andrée-Anne Cartier, commissaire de l'exposition et Marc Germain, professeur et directeur du groupe de recherche en signalisation cellulaire.


Étude: l'anorexie, une dépendance plus qu'une peur de grossir.

L'anorexie mentale, qui touche surtout les jeunes filles, ne s'expliquerait pas par la peur de grossir, mais par le plaisir de maigrir,

et relèverait ainsi du registre des dépendances, suggère une étude publiée mardi.

Image corporelle : une blogueuse de Trois-Rivières parle de sa reprise de poids et fait des vagues sur le web.

Vanessa Lamy, une blogueuse de 28 ans de Trois-Rivières, a fait des vagues sur Facebook la semaine dernière lorsqu'elle a publié son histoire et des images de sa reprise de poids.

Celle qui avait jusque-là travaillé fort pour avoir un « corps parfait » a voulu partager son parcours pour apprendre à s'aimer au-delà de son image.