Mission et historique

Notre mission


Le Consortium national de recherche sur l'intégration sociale est un organisme de concertation qui vise à dynamiser et à favoriser le développement de la recherche dans les domaines de la déficience intellectuelle et des troubles du spectre de l'autisme.

S'inspirant des orientations québécoises en matière d'intégration et de participation sociale, il poursuit les objectifs suivants :

  • favoriser le réseautage entre chercheurs et partenaires autour de projets ciblés et jugés prioritaires par l'ensemble des partenaires;
  • investir, en partenariat, dans la formation de jeunes chercheurs universitaires ou en milieux de pratique;
  • permettre à des étudiants de différentes formations de réaliser des projets d'études dans le champ de la DI et du TSA;
  • soutenir le démarrage de projets de recherche et de transfert dans les domaines de sa mission;
  • collaborer avec les établissements partenaires au développement d'une culture de recherche, selon les besoins, et au transfert de connaissances, pour l'ensemble des régions du Québec;
  • favoriser, par ses programmes de soutien au développement de la recherche et de transfert des connaissances, l'actualisation des politiques sociales et publiques d'orientations ministérielles ou de consensus sociaux relativement aux besoins des personnes DI/TSA;
  • collaborer avec des organisations de services de santé et sociaux (sectoriel, intersectoriel et communautaire) à l'émergence de la recherche et au développement de la capacité d'utiliser des résultats de recherche dans l'élaboration de programmes d'intervention ou de modes de gestion;
  • établir des liens avec des organismes privés, publics ou communautaires qui appuient sa mission;
  • agir à titre de promoteur, lorsque nécessaire, sur le transfert des connaissances;
  • rayonner par ses activités de promotion, aux plans régional, national et international.

L'historique du CNRIS


Il y a plus d'une décennie maintenant, quelques personnes en provenance de milieux de pratique en déficience intellectuelle et de milieux universitaires s'unissaient autour d'un intérêt commun qu'était le développement de la recherche dans ce domaine.

C'est ainsi que le 12 juin 1995 se constituait par lettres patentes le Consortium national de recherche sur l'intégration sociale (CNRIS).

Cette nouvelle corporation est composée à l'époque de quelques membres qui proviennent de quatre centres de réadaptation en déficience intellectuelle (CRDI) : CRDI Normand-Laramée, CSDI de la Mauricie et du Centre-du-Québec, CRDI Montérégie-Est et Centre du Florès. Les membres universitaires, quant à eux, proviennent de l'Université du Québec à Trois-Rivières et de l'Université de Montréal.

En 2000, les premiers effets de la mise en commun de ressources, tant humaines et financières que matérielles, pour le développement de la recherche en déficience intellectuelle, commencent à porter fruit. Six nouveaux CRDI adhèrent à leur tour au CNRIS, et les chercheurs universitaires proviennent maintenant de quatre universités québécoises.

C'est cependant en 2003, à la suite de diverses consultations et à une nouvelle vague d'adhésion de CRDI et de chercheurs, que le CNRIS se positionne comme structure partenariale majeure au Québec dans le domaine de la recherche en déficience intellectuelle et des troubles envahissants du développement.

Le projet rendu possible au départ par le travail de quelques pionniers, est aujourd'hui l'affaire de vingt-deux Centres intégrés de santé et de services sociaux et Centres intégrés universitaires de santé et de services sociaux (CISSS/CIUSSS) et d'un nombre imposant de chercheurs universitaires voués à ces deux domaines de recherche.

Le logo représente le visage stylisé d'une personne tournée vers l'avenir. La courbe sur la gauche représente le soutien à la recherche offert par le CNRIS pour l'intégration des personnes et de leurs proches. La forme circulaire représente le mouvement et les diverses mesures prises par les partenaires impliqués dans la communauté. Le point au centre représente l'évolution et l'ouverture vers de nouveaux horizons dans la recherche.