Retour vers UQTR
Laboratoire universitaire de recherche et de formation en didactique du français
Formations gratuites (2019-2020)

Calendrier 2019-2020 à télécharger


Automne

Formation 1

Titre : Mais, ou, et, donc, car, ni, or : des conjonctions de coordination, vraiment?
Quand : Mardi 24 septembre 2019 de 18 h 30 à 20 h 30
Lieu : UQTR, Campus de Drummondville, local 3004, 3e étage
Public cible : 3e cycle primaire et de 1er cycle du secondaire
Animateur(s) : Priscilla Boyer, Ph. D.
Voir les détails de la formation
Résumé :

Le voyez-vous, Étienne au fond de la classe, avec sa main levée? Il s’apprête à vous poser LA question, celle à laquelle vous n’avez pas la réponse. Ce mot-là, c’est un adjectif ou un participe passé? Et lui, c’est une préposition ou un déterminant? Si la maitrise des classes de mots n’est pas toujours chose aisée pour les adultes, c’est un véritable défi pour les élèves de la fin du primaire ou du début du secondaire. Dans cet atelier, nous approfondirons les classes de mots et expérimenterons différentes façons de les enseigner en classe, fondées sur certains principes didactiques (observation, verbalisation et confrontation). Cet atelier est ouvert à tous, mais est conçu plus spécifiquement pour des enseignants de 3e cycle primaire et de 1er cycle du secondaire.

Priscilla Boyer est professeure au Département des sciences de l’éducation de l’UQTR. Ses travaux de recherche portent principalement sur l’orthographe, la grammaire et le sentiment d’autoefficacité.

Formation 2

Titre : Mais, ou, et, donc, car, ni, or : des conjonctions de coordination, vraiment?
Quand : Jeudi 26 Septembre 2019 de 18 h 30 à 20 h 30
Lieu : UQTR, Trois-Rivières, local 3095 pavillon Ringuet, 3e étage
Public cible : 3e cycle primaire et de 1er cycle du secondaire
Animateur(s) : Priscilla Boyer, Ph. D.
Voir les détails de la formation
Résumé :

Le voyez-vous, Étienne au fond de la classe, avec sa main levée? Il s’apprête à vous poser LA question, celle à laquelle vous n’avez pas la réponse. Ce mot-là, c’est un adjectif ou un participe passé? Et lui, c’est une préposition ou un déterminant? Si la maitrise des classes de mots n’est pas toujours chose aisée pour les adultes, c’est un véritable défi pour les élèves de la fin du primaire ou du début du secondaire. Dans cet atelier, nous approfondirons les classes de mots et expérimenterons différentes façons de les enseigner en classe, fondées sur certains principes didactiques (observation, verbalisation et confrontation). Cet atelier est ouvert à tous, mais est conçu plus spécifiquement pour des enseignants de 3e cycle primaire et de 1er cycle du secondaire.

Priscilla Boyer est professeure au Département des sciences de l’éducation de l’UQTR. Ses travaux de recherche portent principalement sur l’orthographe, la grammaire et le sentiment d’autoefficacité.

Formation 3 - ANNULÉE

Titre : Les centres de littératie : un dispositif d’enseignement-apprentissage de la lecture, de l’écriture et de l’oral
Quand : Jeudi 17 octobre 2019 de 18 h 30 à 20 h 30
Lieu : UQTR, Trois-Rivières, local 1092 pavillon Ringuet
Public cible : Primaire
Animateur(s) : Emmanuelle Soucy, Ph. D.
Voir les détails de la formation
Résumé :

Les centres de littératie sont un dispositif d’enseignement-apprentissage du français. Ils facilitent l’enseignement et l’apprentissage de la lecture, de l’écriture et de l’oral. Cette présentation vise à faire ressortir les liens qui existent entre les différentes compétences du français et la manière de les articuler dans les centres de littératie. Au terme d’une recherche-action auprès d’enseignantes de 1er cycle du primaire, des résultats ont permis d’entrevoir que le lien entre les compétences pourrait être bénéfique pour consolider certains apprentissages ainsi que pour augmenter la motivation des élèves.

Emmanuelle Soucy détient un doctorat en science de l’éducation à l’Université du Québec en Outaouais, ses intérêts de recherche portent sur la didactique du français au primaire. Riche d’une expérience au primaire de plus de 15 ans, elle travaille aussi à titre de chargée de cours, superviseure de stage et professionnelle de recherche.

Formation 4

Titre : Comment enseigner l’oral à la formation générale des adultes?
Quand : Mercredi 6 novembre 2019 de 18 h 30 à 20 h 30
Lieu : UQTR, Trois-Rivières, local 1093 pavillon Ringuet
Public cible : Formation générale des adultes, adaptation scolaire au secondaire et secondaire du secteur des jeunes
Animateur(s) : Christian Dumais, Ph. D., Tommy Champagne et Gilles Désilets
Voir les détails de la formation
Résumé :

Le renouvèlement des pratiques que nécessite l’implantation du programme de français de la formation générale des adultes (FGA) implique de considérer l’oral comme objet d’enseignement. Comment peut-on alors développer la compétence Communiquer oralement? Cette formation a pour objectif de présenter une expérience réalisée au Centre d’éducation des adultes du Saint-Maurice. Des extraits vidéo qui témoignent de cette expérience seront présentés afin de servir d’exemples et d’outiller les enseignants. La séquence d’enseignement de l’oral qui sera présentée ainsi que les ajustements qui ont été effectués reposent sur les travaux de Lizanne Lafontaine et de Christian Dumais. Cette formation pourra être utile tant pour les enseignants et conseillers pédagogiques qui œuvrent à la formation générale des adultes que pour ceux qui travaillent en adaptation scolaire au secondaire ou au deuxième cycle du secondaire à la formation générale des jeunes. 

Christian Dumais est professeur titulaire de didactique du français à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses travaux de recherche concernent principalement l’enseignement et l’évaluation de l’oral. Il s’intéresse également à la formation des maitres, au développement des compétences en littératie des élèves du préscolaire au secondaire ainsi qu’à la compétence à communiquer oralement des éducateurs en service de garde en milieu scolaire.

 

Tommy Champagne est conseiller pédagogique et responsable de la sanction des études en FGA à la Commission scolaire de l'Énergie depuis 2004. De 1999 à 2004, il était enseignant de français, langue d'enseignement et d’intégration socioprofessionnelle en FGA à la CS de l’Énergie. Il détient un baccalauréat en études littéraires, une maîtrise en littérature française et certificat en enseignement. Ses intérêts sont l’intégration des TIC en enseignement et en apprentissage, l’enseignement explicite et l’enseignement de l'oral.

 

Gilles Désilets est enseignant à la commission scolaire de l'Énergie depuis 2002 dans les écoles suivantes : École Notre-Dame de l'Assomption, à Parent; École secondaire Champagnat de La Tuque; École secondaire Paul le-Jeune de St-Tite. Il enseigne également au Centre d'éducation des Adultes du Saint-Maurice depuis 2010. Il détient un baccalauréat en enseignement du français et de l’histoire au secondaire à l’UQTR. Ses intérêts de recherche portent sur l’intégration des Tic en classe, l’enseignement de l’oral et l’enseignement explicite.

Formation 5 - ANNULÉE

Titre : Diversité linguistique et enseignement du français : quelles pistes au primaire et au secondaire?
Quand : Mercredi 20 novembre de 12 h 00 à 13 h 30
Lieu : A 2103, pavillon Ringuet, Campus de Trois-Rivières
Public cible : Primaire et secondaire
Animateur(s) : Marilyne Boisvert et Catherine Mercure
Voir les détails de la formation
Résumé :

Qu’importe où l’on se trouve au Québec, la diversité linguistique est constitutive de la classe de français au primaire et au secondaire. En effet, les élèves ont des répertoires linguistiques et des pratiques langagières de plus en plus riches et variés, ce qui amène forcément à redessiner le travail de l’enseignant de français. À tout le moins, une réflexion pédagogique et didactique semble nécessaire afin de mieux prendre en compte cette diversité linguistique et pour en tirer parti.

C’est dans ce sens que cet atelier se propose, dans un premier temps, de présenter le concept de diversité linguistique et les enjeux qui y sont rattachés. Dans un deuxième temps, il s’agira d’expérimenter une courte activité favorisant la prise en compte de la diversité linguistique par le biais de ce que l’on désigne comme étant une approche plurielle.

Marilyne Boisvert est chargée de cours et étudiante au doctorat en éducation à l'Université du Québec à Trois-Rivières. Elle s'intéresse à l'enseignement et à l'apprentissage du français dans une perspective inclusive.

Catherine Mercure est étudiante au doctorat en éducation à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses intérêts de recherche touchent notamment le processus d’écriture ainsi que les technologies d’aide et leurs apports sur le développement de la compétence rédactionnelle.

Hiver

Formation 6

Titre : La justification : un objet à enseigner, un outil pour apprendre
Quand : Jeudi 12 Mars 2020 de 18 h 30 à 20 h 30
Lieu : UQTR, Trois-Rivières, local 3095 pavillon Ringuet, 3e étage
Public cible : Public cible : Enseignant.e.s de français du secondaire
Animateur(s) : Marie-Hélène Forget, Ph. D.
Voir les détails de la formation
Résumé :

La justification peut être définie comme une conduite discursive servant à montrer le bienfondé d’un acte ou d’un propos en fournissant les raisons qui le fondent. En classe de français, cette conduite est fondatrice des compétences argumentatives et du développement d’une pensée critique, ce qui fait d’elle une conduite dont la maitrise, surtout à l’écrit, demeure assez complexe. Mais qu’est-ce que « justifier » signifie précisément? Comment la différencier de l’explication, la distinguer de l’argumentation? Quelles sont les capacités des élèves à justifier dans les interactions sociales du quotidien, puis à l’écrit? Comment s’en servent-ils et pour faire quoi? Enfin, comment peut-on efficacement enseigner cet objet et amener les élèves à s’en servir comme outil d’apprentissage? Voilà les questions qui seront abordées dans le cadre de cet atelier.

Marie-Hélène Forget est professeure de didactique du français au secondaire à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses recherches portent sur le discours justificatif, plus précisément sur son enseignement et son apprentissage à l’écrit, ainsi que sur l’usage de la justification dans l’enseignement de la lecture en classe de français du primaire 3e cycle et du secondaire. De 2015 à 2018, elle fut responsable pédagogique des stages au BES – français à titre de professeure invitée à l’UQAM. Elle a aussi occupé, de 2005 à 2011, des fonctions de conseillère pédagogique de français au primaire et au secondaire après avoir été, durant 12 ans, enseignante au secondaire.

Formation 7 - REPORTÉE en 2020-2021

Titre : La justification : un objet à enseigner, un outil pour apprendre
Quand : Jeudi 19 Mars 2020 de 18 h 30 à 20 h 30
Lieu : UQTR, Campus de Drummondville, local 3004, 3e étage
Public cible : Public cible : Enseignant.e.s de français du secondaire
Animateur(s) : Marie-Hélène Forget, Ph. D.
Voir les détails de la formation
Résumé :

La justification peut être définie comme une conduite discursive servant à montrer le bienfondé d’un acte ou d’un propos en fournissant les raisons qui le fondent. En classe de français, cette conduite est fondatrice des compétences argumentatives et du développement d’une pensée critique, ce qui fait d’elle une conduite dont la maitrise, surtout à l’écrit, demeure assez complexe. Mais qu’est-ce que « justifier » signifie précisément? Comment la différencier de l’explication, la distinguer de l’argumentation? Quelles sont les capacités des élèves à justifier dans les interactions sociales du quotidien, puis à l’écrit? Comment s’en servent-ils et pour faire quoi? Enfin, comment peut-on efficacement enseigner cet objet et amener les élèves à s’en servir comme outil d’apprentissage? Voilà les questions qui seront abordées dans le cadre de cet atelier.

Marie-Hélène Forget est professeure de didactique du français au secondaire à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses recherches portent sur le discours justificatif, plus précisément sur son enseignement et son apprentissage à l’écrit, ainsi que sur l’usage de la justification dans l’enseignement de la lecture en classe de français du primaire 3e cycle et du secondaire. De 2015 à 2018, elle fut responsable pédagogique des stages au BES – français à titre de professeure invitée à l’UQAM. Elle a aussi occupé, de 2005 à 2011, des fonctions de conseillère pédagogique de français au primaire et au secondaire après avoir été, durant 12 ans, enseignante au secondaire.

Formation 8 - ANNULÉE

Titre : Quand l’oral se joint à la lecture et à l’écriture dans les centres de littératie
Quand : Mercredi 25 mars 2020 de 18 h 30 à 20 h 30
Lieu : UQTR, Campus de Drummondville, local 3004, 3e étage
Public cible : Primaire
Animateur(s) : Emmanuelle Soucy, Ph. D.
Voir les détails de la formation
Résumé :

Les centres de littératie existent déjà depuis un certain temps. Toutefois, dans la discipline français, ils semblent concerner seulement l’enseignement-apprentissage de la lecture et de l’écriture. Cette présentation fera état d’une recherche-action dans laquelle des enseignantes du 1er cycle du primaire ont créé et mis en place un centre de l’oral pour se joindre aux centres de littératie déjà existants dans leur classe. Vous pourrez constater comment il est possible de faire un réel enseignement et apprentissage de l’oral grâce à cet ajout.

Emmanuelle Soucy détient un doctorat en science de l’éducation à l’Université du Québec en Outaouais, ses intérêts de recherche portent sur la didactique du français au primaire. Riche d’une expérience au primaire de plus de 15 ans, elle travaille aussi à titre de chargée de cours, superviseure de stage et professionnelle de recherche.

Formation 8 - REPORTÉE en 2020-2021

Titre : Enseigner à l'aide d’Antidote en classe de français : un incontournable en 2020 ?
Quand : Mercredi 25 mars (18 h 30 à 20 h 30)
Lieu : UQTR, Campus de Drummondville, local 3004, 3e étage
Public cible : Enseignant.e.s de français du secondaire et du troisième cycle du primaire
Animateur(s) : Pierre-Olivier Garand
Voir les détails de la formation
Résumé :

Si le logiciel Antidote est bien connu de tous, il demeure néanmoins trop souvent réduit à une simple étape de correction automatisée « en deux clics » à la toute fin d’une rédaction. Comment l’élève peut-il délaisser cette logique au profit
d’un travail en profondeur de la révision/correction tout au long du processus d’écriture ? Comment l’enseignant peut-il développer du matériel d’enseignement qui tire pleinement profit de l’écriture numérique et de la puissante d’analyse d’Antidote en 2020 ?

Cet atelier pratique a pour objectif de revisiter quelques mythes par rapport à l’écriture numérique et à l’utilisation d’Antidote en contexte scolaire. L’atelier aborde les fonctions du logiciel et vise à réfléchir aux façons d’exploiter celui-ci dans une perspective d’observation de faits linguistiques, d’enseignement explicite de stratégies, et de création de situations d’écriture signifiantes pour l’élève. L’atelier est ouvert à tous, mais est conçu plus spécifiquement pour les enseignants de français du secondaire et du troisième cycle du primaire.

*Pour profiter pleinement de l’atelier, les participants sont invités à apporter un portable, une tablette ou un téléphone disposant d’une version récente d’Antidote.

Animateur :

Pierre-Olivier Garand est doctorant et chargé de cours au Département des sciences de l’éducation de l’UQTR. Ses intérêts de recherche portent sur l’utilisation des technologies en contexte en enseignement secondaire, l’enseignement à distance et 
la didactique du français.

Formation 9 - REPORTÉE en 2020-2021

Titre : Rythme, développement du langage et plaisir au préscolaire
Quand : Mercredi 8 avril 2020 de 18 h 30 à 20 h 30
Lieu : UQTR, Trois-Rivières, local 3095 pavillon Ringuet, 3e étage
Public cible : Éducation préscolaire
Animateur(s) : Andrée Lessard, Ph. D.
Voir les détails de la formation
Résumé :

L’apprentissage musical favorise le développement global des jeunes apprenants selon plusieurs aspects. Plus particulièrement, le développement du rythme serait lié au développement d'habiletés variées, entre autres sur le plan langagier (conscience phonologique, vocabulaire) et sur le plan des fonctions exécutives sollicitées lors d'apprentissages scolaires. Cet atelier permettra aux participants de vivre une série d'activités pratiques visant à développer le sens du rythme des enfants de l’éducation préscolaire tout en développant leurs habiletés langagières. Les intentions pédagogiques sont :

  • Amener à comprendre l’intérêt de développer le rythme chez les enfants
  • Amener à vivre et à reproduire des activités concrètes permettant le développement du rythme chez les enfants
  • Amener à identifier les défis rattachés aux activités proposées.

Une capsule théorique précédera la portion pratique de l'atelier, où les participants expérimenteront et animeront à tour de rôle de courtes capsules d'activités faciles à intégrer à l'enseignement quotidien (ex. : "vitamines rythmiques", jeux variés). Finalement, une discussion permettra d'identifier clairement les avantages et les défis liés au développement du rythme des apprenants à l’éducation préscolaire en lien avec leur développement langagier.

Andrée Lessard est professeure au département des sciences de l'éducation de l'UQTR. Au fil des dernières années, elle a développé des projets auprès d'élèves du préscolaire et du primaire afin d'allier musique et lecture-écriture. Elle s'intéresse aux liens entre le rythme, le mouvement et le développement d'habiletés variées (motrices, intellectuelles) à travers des activités variées et dynamiques qui "sortent des sentiers battus", que ce soit en didactique ou en évaluation-intervention orthopédagogiques.

Énoncé de confidentialité