PROFESSEUR SUPERVISEUR UQTR

ACCEPTATION DE LA CANDIDATURE PAR UN(E) SUPERVISEUR(E) DE L’UQTR

Le superviseur doit vérifier auprès de l’étudiant s’il est inscrit dans un programme de niveau universitaire dans son établissement d’attache. Par exemple, formation d'ingénieur, licence, baccalauréat, maîtrise, master, doctorat, etc. Les stagiaires postdoctoraux ne sont pas concernés par ces procédures.

Le superviseur doit confirmer les dates de stage ainsi que les tâches à effectuer avec la / le stagiaire de recherche et les communiquer au BRI à l’adresse suivante : stage.recherche@uqtr.ca

LETTRE D’INVITATION : Prendre note que la lettre d’invitation ne remplace pas la convention de stage.

Le superviseur doit transmettre une lettre d’invitation au stagiaire pour lui permettre d’entamer les procédures d’immigration auprès des services consulaires du Canada de son pays.

La lettre doit inclure l’information suivante :

  • Dates du stage (s’assurer que les dates sont les mêmes dans la convention de stage);
  • Titre du projet;
  • Description des activités;
  • Logo de l’UQTR et groupe de recherche, le cas échéant;
  • Arrangement financier, le cas échéant;
  • Nom, département, unité de recherche, le cas échéant.

Un modèle de lettre d’invitation, rédigé en fonctions des autorisations de séjour, est disponible sous l’onglet « Modèles à utiliser ».

CONVENTION DE STAGE

Une convention de stage doit être signée entre l’UQTR, l’établissement d’attache du stagiaire et le stagiaire pour que celui-ci puisse s’inscrire à l’UQTR à son arrivée.

Nous vous incitons fortement à proposer l’utilisation du modèle de convention de stage visé par le Secrétariat général de l’UQTR applicable selon la situation du stagiaire, même si dans bien des cas, les établissements d’enseignement supérieur étrangers ont leur propre modèle de convention de stage et vous le proposeront pour signature. Ces modèles sont disponibles sous l’onglet « Modèles à utiliser » de cette page.

Le contenu des conventions de stage peut être différent selon la provenance du stagiaire et sa nationalité. Le Québec a conclu des ententes de réciprocité en matière de sécurité sociale avec certains pays, soit la Belgique, le Danemark, la Finlande, la France, la Grèce, le Luxembourg, la Norvège, le Portugal la Roumanie et la Suède, ce qui permet notamment aux ressortissants de la France (incluant les territoires français outre-mer) qui effectuent un stage (non rémunéré [1] et obligatoire dans leur programme d’études) au Québec de bénéficier notamment de notre régime d’assurance-maladie et d’hospitalisation, sous réserve de formalités à compléter.

Pour toute autre situation de stage et toute question concernant les conventions de stage, veuillez communiquer avec le BRI à l’adresse suivante : stage.recherche@uqtr.ca

En vertu du règlement de régie interne de l’UQTR, les conventions de stage, comme toute autre convention impliquant l’UQTR, doivent être signées par des représentants autorisés. Les conventions de stage doivent, pour être valables, être signées par le directeur du Bureau de l’international et du recrutement.

Les conventions de stage doivent être soumises pour vérification et signature au Bureau des relations internationales à l’adresse suivante : stage.recherche@uqtr.ca

  • Pour les conventions provenant d’un modèle de l’UQTR visé par le Secrétariat général, le Bureau des relations internationales se charge de vérifier la conformité du modèle de convention utilisé avant la signature du représentant de l’UQTR.
  • Pour les conventions provenant du milieu d’enseignement supérieur du stagiaire ou toutes conventions ne figurant pas parmi les modèles visés, le Bureau des relations internationales achemine ces dernières au Secrétariat général pour approbation avant la signature du représentant de l’UQTR.

Le BRI se charge de transmettre à l’établissement d’enseignement supérieur du stagiaire et au stagiaire une copie de la convention dûment signée par toutes les parties.

PROCÉDURES D’IMMIGRATION

Au Canada, un stage de recherche est considéré comme un emploi même s'il est non rémunéré ou de courte durée. Une étude d’impact sur le marché du travail (EIMT) est nécessaire. Seuls certains types de travailleurs (stagiaires) sont exclus de cette EIMT, par exemple :

Le stagiaire est responsable de s’informer auprès des services consulaires canadiens desservant son pays pour connaitre les modalités d’entrée au Canada (visa d’entrée, permis de travail, etc.).

S’il est déterminé que le stagiaire a besoin d’un permis de travail, le superviseur doit transmettre au Bureau des relations internationales l’information nécessaire pour compléter l’offre d’emploi sur le Portail des employeurs de Citoyenneté et Immigration Canada. Le formulaire "Demande de renseignements personnels" est disponible sous l’onglet « Modèles à utiliser ».

Dans tous les cas, le superviseur doit s’assurer de la signature d’une convention de stage entre l’UQTR, l’établissement d’enseignement supérieur étranger et le stagiaire. La convention de stage est nécessaire pour les procédures d’immigration, mais aussi pour régler les rapports de l’UQTR avec l’établissement d’enseignement supérieur étranger et le stagiaire, que ce soit du point de vue de la responsabilité civile, des accidents du travail et des maladies professionnelles, de la protection sociale (assurance-maladie, assurance-hospitalisation, assurance rapatriement, etc.), des formalités du stage, de la compensation financière du stage, de l’accès aux services de l’UQTR, etc.

Dans les cas où un permis de travail est requis, veuillez contacter Christine Audet au poste 2106 afin de transmettre les coordonnées d’une carte de crédit afin d’acquitter les frais de 230 $ exigés par IRCC, s’il y a lieu.

ARRIVÉE, ADMISSION ET INSCRIPTION

Voici ce que la / le stagiaire devra faire à son arrivée afin de répondre aux exigences institutionnelles :

  • Aviser son superviseur et prévoir une rencontre avec lui pour discuter des objectifs, des tâches à accomplir, de l’horaire ainsi que tout autre sujet lié à votre stage.
  • Rencontrer un agent d'admission et d'inscription du Bureau du registraire (local 1203, Pavillon Albert-Tessier). Il doit, pour l’ouverture de son dossier, présenter :

MODIFICATION DES DATES OU PROLONGATION D’UN STAGE

Si les dates de stage sont modifiées avant l’arrivée du stagiaire, il est important de modifier la lettre d’invitation et remplir un avenant à la convention pour refléter ces nouvelles dates. Veuillez envoyer une copie au stagiaire et au BRI à l’adresse suivante : stage.recherche@uqtr.ca

Le stagiaire doit vérifier sur le site web d’immigration Canada si un permis est nécessaire, ou comment obtenir une prolongation d’un permis de travail.

Le BRI se chargera de faire parvenir une copie des nouveaux documents (lettre d’invitation et avenant) au Bureau du registraire.

[1] Pour les stagiaires français, un stage donnant lieu à l’attribution d’une indemnité mensuelle de séjour dont le montant est inférieur ou égal à 610 euros ou à 1000 dollars canadiens est considéré comme un stage non rémunéré. Pour les autres pays ayant conclu une entente de réciprocité en matière de sécurité sociale avec le Québec, veuillez communiquer avec le Secrétariat général.

Énoncé de confidentialité