Stagiaires postdoctorales

audy-trottierAndréanne Audy-Trottier

Andréane Audy-Trottier est enseignante de français à l’école secondaire Nikanik, stagiaire postdoctorale au Laboratoire sur l’histoire et la pensée modernes (UQTR) et membre du Centre interuniversitaire de recherche sur la Première Modernité (CIREM 16-18). Elle a soutenu, en février 2015, une thèse de doctorat intitulée « De l’usage de la fiction : le rôle de l'imagination dans les traités pédagogiques et les récits de formation au XVIIIe siècle » dont elle prépare l’édition. Elle a codirigé, en collaboration avec Myriam Bacon et Elizabeth Marineau, l’ouvrage collectif Éthique et esthétique dans la littérature pour la jeunesse, paru chez Tangence éditeur en 2014. Son projet en cours, « Enseigner aux jeunes filles : les ursulines de Québec, entre tradition et modernité (1639-1846) », s’intéresse à la permanence de l’héritage français de l’Ancien Régime dans l’enseignement des ursulines de Québec.

gladuKim Gladu

Kim Gladu est professeure associée à l’Université du Québec à Rimouski et chercheure associée au Centre interuniversitaire de recherche sur la Première Modernité (CIREM 16-18). Ses intérêts de recherche portent sur l’esthétique galante, les rapports entre les arts et l’écriture des femmes aux XVIIe et XVIIIe siècles. Un ouvrage tiré de sa thèse de doctorat, intitulé La grandeur des petits genres : l’esthétique rococo à l’âge de la galanterie (1670-1760), est présentement sous presse aux Éditions Hermann. Elle a également codirigé un ouvrage collectif sous le titre Imager la Romancie. Dessins de Clément-Pierre Marillier pour le Cabinet des fées et les Voyages imaginaires, 1785-1789 (Éditions Hermann, 2013) qui offre une édition moderne et critique des gravures ornant les deux anthologies. Elle poursuit actuellement un projet de recherche (CRSH-Savoir) portant sur les « Jeux et enjeux de la parole des femmes : l’énonciation féminine en question (XVe-XVIIIe siècles) », avec des collègues de l’Université McGill, de l’UQAR, de Brock University et de l’Université d’Ottawa.

Projet en cours : Écriture des femmes et médiation

Énoncé de confidentialité