Programmation scientifique

Notre Laboratoire étudie une époque charnière pour comprendre les mutations auxquelles font face nos sociétés contemporaines. Les enjeux techniques, sociaux, conceptuels et épistémologiques du monde actuel s’enracinent en effet dans les phénomènes intellectuels et culturels qui bouleversent le monde entre les XVIe et XVIIIe siècles, comme permettent de le montrer les trois axes de notre programmation scientifique. 

Pour chacun d'eux, il s'agit de contribuer à l'édition des sources de la pensée moderne, de telle manière que les travaux de recherche individuels se trouvent fédérés par une réflexion collective prenant la forme de journées d'étude, de colloques et de publications mettant en commun les résultats obtenus.

Les humanités numériques forment par ailleurs une constante au sein de chacun de ces axes.

 

La République des Lettres européenne et la naissance de la rationalité moderne

Cet axe de recherche s’intéresse à la mutation fondamentale des cadres conceptuels hérités de l’Antiquité et du Moyen Âge, qui se renouvellent en profondeur en raison de l’avènement de la science expérimentale. Dans ce contexte, toute recherche de la vérité se trouve désormais liée à une enquête qui porte autant sur les phénomènes observables que sur la nature même du sujet, que définissent aussi bien son histoire personnelle et ses émotions qu’une capacité de rationalisation et de discernement critique. C’est cette véritable révolution de la condition humaine, d’une influence si décisive jusqu’à nos jours, dont nos travaux en cours et à venir cherchent à renouveler la compréhension.

 

Le livre au sein de l'espace-monde de la première modernité

Cet axe de recherche s’inscrit dans la continuité du projet d’Inventaire des imprimés anciens du Québec (IMAQ), qu’avait porté la Chaire de recherche du Canada en rhétorique (UQTR, 2004-2014). À l’instar de nombreux autres projets d’inventaire comme l’Universal Short-Title Catalogue de l’U. de Saint-Andrews en Écosse, cette première cartographie du patrimoine imprimé avant 1800 conservé sur le territoire québécois fait envisager la culture de l’imprimé et la circulation du livre entre l’Ancien et le Nouveau Monde d’une manière essentiellement quantitative. Nos projets en cours, qu’animent notre équipe FRQSC Bibliotheca numerica 16-19, mettent désormais à profit cette recherche dans une perspective qualitative dans le prolongement des études sur le patrimoine imprimé ancien du Québec.

 

Le rapport sensible à soi et aux autres

Cet axe de recherche étudie la genèse du sujet moderne à partir de la dimension affective du rapport à soi et aux autres. S’il s’agit d’un objet central des études modernistes depuis longtemps, cette question nécessite pourtant qu’on s’y attarde désormais dans le cadre de projets centrés sur ces deux problématiques devenues capitales de nos jours : 1) l’écriture de soi et l’identité, notamment féminine ; (2) l’enfance et la constitution du sujet. La structure particulière de notre Laboratoire permet, encore là, d’appréhender celles-ci de manière originale, en les inscrivant dans le cadre général d’une histoire culturelle et sociale qui croise l’étude de traités, de textes littéraires et d’œuvres d’art, les premiers cherchant par exemple à définir les passions, alors que les autres s’y intéressent en tentant d’en représenter les effets.

bande-laterale-1
Énoncé de confidentialité