bandeau-accueil

 

Au cours de la période qui va de la Renaissance du XVIe siècle jusqu’aux Révolutions américaine et française de la fin du XVIIIe siècle, notre monde fait l’expérience de ce que les historiens appellent la première modernité. Plusieurs événements majeurs en sont l’expression : la découverte des Amériques et l’entrée de l’humanité dans un espace-monde; l’apparition des États modernes et l’avènement de la science expérimentale; la formation d’une conscience inédite de l’individualité et l’essor de la pensée critique, que favorise l’invention de l’imprimerie. Mieux comprendre notre présent à partir de ce patrimoine intellectuel et culturel fondateur, tout en se l’appropriant grâce aux moyens inédits que procurent les humanités numériques, voilà la raison d’être du Laboratoire sur l’histoire et la pensée modernes (XVIe-XVIIIe siècles). À cette fin, notre programmation scientifique se structure autour de trois grands axes : 1) La République des Lettres européenne et la naissance de la rationalité moderne; 2) La culture de l’imprimé et la circulation du livre; 3) Le rapport sensible à soi et aux autres.

 

logo-cirem1

Le Laboratoire sur l'histoire et la pensée modernes (XVIe-XVIIIe siècles) constitue l'un des quatre pôles du Centre interuniversitaire de recherche sur la première modernité, XVIe-XVIIIe siècles (CIREM 16-18).

 

Suivez-nous sur Facebook.

Énoncé de confidentialité