Retour vers UQTR
Analyse de discours appliquée aux enjeux de l'enquête et du droit

Formateurs et formatrices

Noémie Allard-Gaudreau :

Noémie Allard-Gaudreau est analyste de discours et chercheuse postdoctorale à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. Ses travaux portent sur l’enquête policière, tant auprès des victimes que des suspects. Un pan important de ses recherches est dédié aux enfants victimes d’agression sexuelle, plus particulièrement à la façon dont ils utilisent le langage pour rapporter leur agression lors de l’entrevue d’enquête. L’autre pan est consacré aux cyberprédateurs sexuels envers les enfants et les adolescents. L’objectif est de tenter d’identifier les manifestations discursives de la tromperie dans le discours de ces suspects lorsqu’ils sont interrogés par un policier.

  • Allard-Gaudreau, N. Laforest, M. & Cyr, M. (accepté). “ He makes me, he tells me, “Do it or you won’t have your cellphone”: An analysis of reported speech in the narratives of child victims of sexual abuse. In V. Guilén-Nieto & D. A. Stein (eds.), Manuel of Romance Forensic Linguistics. De Gruyter.
  • Allard-Gaudreau, N., Laforest, M. & Cyr, M. (2023). La réticence des enfants à dévoiler une agression sexuelle lors de l’entrevue d’enquête : le rôle de l’ellipse de l’antécédent d’une anaphore. Dans N. Garric, J. Longhi, F. Pugnière-Saavedra, & V. Rochaix (dir.), Les discours des terrains sensibles : recueil, analyse, intervention (p. 121-133). Presses Universitaires de Franche-Comté.
  • Allard-Gaudreau, N., Laforest, M. & Cyr, M. (2021). Les modalités du non-dévoilement dans les récits d’enfants victimes d’agression sexuelle : une étude de l’ellipse narrative. Travaux Neuchâtelois de linguistique, 75(1), 1-19.
  • Allard-Gaudreau, N., & Cyr, M. (2019). Influence des mythes du viol sur la judiciarisation des dossiers d’agression sexuelle. Dans V. Denault (dir.), La science au service de la pratique : enquêtes, procès et justice (p. 231-256). Éditions Yvon Blais.

Anna Arzoumanov :

Anna Arzoumanov est maîtresse de conférences HDR en linguistique et stylistique à Sorbonne Université. Elle a consacré ses premières recherches aux lectures à clefs, à la satire et au libelle diffamatoire sous l’Ancien Régime (Pour lire les clefs de l’Ancien Régime, Garnier, 2013). Elle travaille désormais sur les libertés d’expression et de création à l’époque contemporaine du point de vue de leurs volets judiciaire et médiatique. Elle y a consacré un livre (La création artistique et littéraire en procès(1999-2019), Garnier, 2022) ainsi qu’une quinzaine d’articles. Elle a également co-dirigé l’ouvrage Le Démon de la catégorie (Mare et Martin, 2016), un dossier paru dans la revue CONtEXTES consacré à la polémique Golgotha Picnic en 2018 et l’ouvrage Les Droits de l’art (à paraître aux Presses universitaires de Montréal). Elle est responsable scientifique du pôle analyse du discours de l’ANR LIBEX, cotitulaire de la Chaire collective de recherche franco-québécoise sur la liberté d’expression (2022-2027, CNRS/FRQ) et membre du groupe de recherche « L’art en procès ».

https://oraprdnt.uqtr.uquebec.ca/pls/public/gscw031?owa_no_site=5833&owa_no_fiche=9

Clément Benelbaz :

Clément Benelbaz est Maître de conférences HDR en droit public à la Faculté de Droit de l’Université Savoie Mont Blanc (USMB), directeur du Master Métiers du droit et de la justice (USMB), directeur du DU « Laïcité et République : formation civile et civique », responsable scientifique de l’ANR LIBEX et assesseur HCR auprès de la Cour nationale du droit d'asile.

  • Clément Benelbaz et Charles Froger (dir.), La laïcité dans les services publics : aspects pratiques, entre renouveau et renoncement, Institut francophone pour la justice et la démocratie, [Institut Louis Joinet], 2022, Colloques & essais, 270 p.
  • Clément Benelbaz, Jacques Viguier, Corinne Mascala, Philippe Nélidoff, Vincent Dussart, Xavier Bioy, Hugo Flavier, Mathilde Philip-Gay, Christine Mengès-Le Pape, Mathieu Touzeil-Divina, Valérie Rabault, Hiam Mouannès, Brigitte Barèges, Jean-Charles Jobart, Bertrand Sergues, Laura Barbier, Salim Daccache s.j et Vincent Sempastous, La territorialité de la laïcité : actes du colloque du 28 mars 2018, Presses de l'Université Toulouse 1 Capitole, 2019
  • Clément Benelbaz, Charles Froger, Sébastien Platon et Bruno Berthier (dir.), L'œuvre législative de Vichy, d'hier à aujourd'hui : rupture(s) et continuité(s), Dalloz, 2016, Thèmes & commentaires, 289 p.
  • Clément Benelbaz, Le principe de laïcité en droit public français, L'Harmattan, 2011, Logiques juridiques, 591 p.
  • « L’identité areligieuse de la France », Revue du droit des religions 10, 2020, 71-88.
  • « Le fait religieux dans l'Union européenne », Cinquante ans de contentieux publics. Mélanges en l'honneur de Bernard Pacteau, Mare & Martin, 2018, p. NC
  • « Quelques interrogations sur la laïcité : regards sur son interprétation originelle », Journal du droit administratif, 2017, http://www.journal-du-droit-administratif.fr/?p=1265

https://univ-droit.fr/universitaires/22080-benelbaz-clement

Corinne Bonafoux :

Corinne Bonafoux est historienne, maître de conférences à l’Université Savoie-Mont-Blanc (LLSETI). Ses recherches portent sur l'histoire politique du catholicisme, notamment sur la droite catholique sous la IIIe République mais aussi sur l'histoire culturelle, écrivains catholiques, cinéma... ; l'historiographie notamment de l'histoire religieuse, les rapports histoire-mémoire ; l'histoire du sauvetage des juifs pendant la Deuxième Guerre mondiale

  • Corinne Bonafoux, Olivier Vallade, Memorha, Survie des juifs en Europe, Persécutés, sauveteurs, Justes, Lyon, Ed. Libel, 2019.
  • Corinne Bonafoux, Matthieu Brejon de Lavergnée, Autour du fait religieux, nouvelles recherches en histoire contemporaine. Paris , Beauchesne, 2013.
  • Bonafoux Corinne, A La droite de Dieu, La Fédération nationale catholique, 1924-1944. Fayard, août 2004, 658 p. compte-rendu :  https://gracsfrance.wordpress.com/2012/03/15/bonafoux-verrax-corinne-2004-a-la-droite-de-dieu-la-federation-nationale-catholique-1924-1944/
  • « Le rejeu de la question de la laïcité au tournant des années 1920» Colloque international des 8-9 novembre 2005, Paris I, Nouvelles approches de l’histoire de la laïcité au XXe siècle. In Politiques de la laïcité au XXe siècle, Paris, Publications de la Sorbonne, 2007.
  • « Les enjeux politiques et culturels de la liberté d’enseignement en France, 1800-1914» in Religion et culture de 1800 à 1914. Collectif coordonné par Hélène Fréchet. Paris, Ed. du temps, 2001, p. 279-291.
  • « Les catholiques français face au cinéma et à la radio dans l'entre-deux-guerres: le primat de la moralité», L'Eglise et la culture, Actes publiés par le Centre régional d'histoire des mentalités de Montpellier, G. Cholvy éd., Montpellier, 1997, pp. 167-188.
  • « Des associations catholiques constituées en groupe de pression durant l'entre-deux-guerres », in  C. Andrieu, G. Le Béguec, D. Tartakowsky (sous dir.), Associations et champ politique, la loi de 1901 à l’épreuve du siècle, Paris, Publications de la Sorbonne, 2001, p.535-548.

http://www.llseti.univ-smb.fr/web/llseti/381-bonafoux-corinne.php

Nathalie Droin :

Nathalie Droin est Maîtresse de conférences HDR en droit public à la Faculté de Droit de l’Université de Bourgogne, membre du CREDESPO, responsable scientifique du pôle droit de la presse de l’ANR LIBEX, Sa recherche porte sur les droits et libertés fondamentaux, le droit de la presse ainsi que la liberté de création.

  • Nathalie Droin et Walter Jean-Baptiste, La Réécriture de la loi sur la presse du 29 juillet 1881 : une nécessité ?, (dir.) LGDJ, coll. « Grands colloques »,  2017.
  • « Les discours ,de haine et la liberté d’expression dans la jurisprudence du Conseil constitutionnel », in Les Discours de haine, sous la dir. de Baptiste Nicaud, Mare et Martin, 2023, p. 177 et s. 
  • « Bagatelles pour un massacre de Louis-Ferdinand Céline à l’épreuve du droit pénal français actuel : une réédition impossible ? », Revue du droit public et de la science politique 2, p. 549 et s.
  • Dix ans de QPC en droit pénal de l'expression et de la communication, coécrit avec Thomas Besse, Lyn François, Baptiste Nicaud et Damien Roets, Titre VII [en ligne], octobre 2020, Hors-série. URL complète : https://www.conseil-constitutionnel.fr/publications/titre-vii/dix-ans-de-qpc-en-droit-penal-de-l-expression-et-de-la-communication  
  • « Irrévérence et Satire versus Blasphème et Christianophobie : l’issue attendue de la pièce Golgotha Picnic devant le juge de la presse », in Polémique autour d'un blasphème. Regards croisés sur l'affaire Golgotha picnic, sous la dir. d’Anna Arzoumanov et de Mathilde Barraband, Revue ConTEXTES,  janv. 2020.
  • « Rap et débat d'intérêt général : quand le juge mêle utilement rigueur et bienveillance », Légipresse n° 374,  sept. 2019.

https://credespo.u-bourgogne.fr/equipe/46-equipes/enseignants-chercheurs-droit-public/608-nathalie-droin.html

 

Dominique Lagorgette :

Dominique Lagorgette est professeure de sciences du langage à l’université Savoie Mont Blanc (laboratoire LLSETI, EA 3706), membre junior honoraire de l’Institut Universitaire de France et dirige actuellement le projet de recherche ANR LIBEX (Liberté de conscience, liberté d'expression et liberté de création : recherches interdisciplinaires en diachronie et synchronie - ANR-21-CE27-0016-21) ; elle est membre du comité scientifique de la chaire COLIBEX.

Sa recherche en diachronie du français porte sur le discours marginalisé, les actes de langage punis par la loi (en particulier injure, diffamation, blasphème, harcèlement…) et la linguistique légale. Elle a co-dirigé une quinzaine d’ouvrages, dont Les Insultes en français, de la recherche fondamentale à ses applications (Éditions de l’USMB, 2009) « Linguistique légale et demande sociale : les linguistes au tribunal », Langage et société 132, 2010, ou encore, avec Denis Ramond, Le Spectre des stéréotypes (Paris, P.U.F., 2023). Elle a co-fondé avec Marty Laforest, le cycle des Ecoles d’été francophones de linguistique légale avec Marty Laforest en 2013 et participé à une vingtaine de procédures d’analyse pour les juristes / avocats.

http://www.llseti.univ-smb.fr/web/llseti/259-lagorgette-dominique.php

 

François-Joseph Le Foll :

François-Joseph Le Foll est doctorant en sciences du langage à l'Université Savoie Mont-Blanc à Chambéry. Il travaille sur le discours polémique, notamment dans les cas d'atteinte à la liberté d'expression et de création dans les milieux du spectacle vivant et de la musique metal. Son travail sur le discours polémique vise notamment à identifier les arguments utilisés dans ces polémiques (dans les médias et sur les réseaux sociaux notamment) ainsi que les modalités des interactions en ligne. 

http://www.llseti.univ-smb.fr/web/llseti/903-le-foll-francois.php

 

Julien Plante-Hébert :

Julien Plante-Hébert a complété sa maitrise et son doctorat au Laboratoire de sciences phonétiques de l'Université de Montréal en se spécialisant dans les applications légales de la phonétique et les neurosciences. Plus spécifiquement, ses études ont porté sur la reconnaissance et l'identification d'individus par la voix dans un contexte légal. Depuis septembre 2022, Julien travaille sur les marqueurs phonétiques et prosodiques de la tromperie dans les appels d'urgence 9-1-1 en tant que chercheur postdoctoral à l'UQAM avec Lucie Ménard.

  • Plante-Hébert, J., Boucher, V. J., & Jemel, B. (2023). Effects of speech modalities in acquiring neural markers of voice recognition: An ERP experiment using voice lineups. Proceedings of the 20th International Congress of Phonetic Sciences (ICPhS 2023). Prague, République Tchèque. (accepté)
  • Plante-Hébert, J., Boucher, V. J., & Jemel, B. (2021). The processing of intimately familiar and unfamiliar voices: Specific neural responses of speaker recognition and identification. Plos one, 16(4), e0250214.
  • Plante-Hébert, J. (2020). Voix et identité: sur la fiabilité de l’identification des locuteurs. Dans Denault, V. (dir.), De l’enquête au procès La science pour développer de meilleures pratiques (vol. 1). Montréal, Canada : Éditions Yvon Blais.
  • Plante-Hébert, J et Boucher, V. J. (2015). Effects of nasality and utterance length on the recognition of familiar speakers. Proceedings of the 18th International Congress of Phonetic Sciences (ICPhS 2015). Glasgow, Royaume-Uni: the University of Glasgow. Paper number 0772.

  

Pierre Rainville :

Cotitulaire de la Chaire de recherche France-Québec sur les enjeux contemporains de la liberté d’expression (FRQ/CNRS), Pierre Rainville est professeur titulaire à la faculté de droit de l’Université Laval à Québec et œuvre en droit pénal, en droit comparé et en droit civil. Fréquemment nommé professeur invité dans de prestigieuses universités européennes, il a consacré plusieurs livres et articles à l’interprétation du langage par le droit pénal et le droit civil (humour, silence, inaction). La magistrature canadienne a repris ses articles afin d’accorder l’impunité aux propos contestataires, aux paroles prononcées sous le coup de l’emportement, aux appels de détresse à l’allure menaçante, à la tentative de complot ainsi qu’à certains discours ironiques. Son plus récent livre interroge l’articulation entre le droit pénal, la profanation de la religion et la liberté de création artistique (La répression de l’art et l’art de la répression : la profanation de la religion à l’épreuve des mutations du droit pénal au sujet du blasphème et de la protection des identités religieuses). Il a par ailleurs été nommé rapporteur du Canada dans le cadre du Congrès mondial de l’Académie internationale de droit comparé dont les travaux s’intéressent à l’incrimination du discours haineux.

  • Rainville P., «Paroles de déraison et paroles de dérision: les excès de langage à l'épreuve du droit criminel canadien», (2015) 49 Revue juridique Thémis 35 à 132 https://commentary.canlii.org/w/canlii/2015CanLIIDocs4925?zoupio-debug#!fragment//(hash:(chunk:(anchorText:''),notesQuery:'',scrollChunk:!n,searchQuery:'rainville%20paroles%20de%20d%C3%A9rision',searchSortBy:RELEVANCE,tab:search))
  • Rainville P., « Dérision et religion: de l'ironie à la répression » dans Droit pénal, culture et religion(dir. J.-C. Saint-Pau et al.), Travaux de l'Institut de sciences criminelles et de la justice de Bordeaux, vol. no 6, Paris, Éditions Cujas, 2017, p. 113 à 144.
  • Rainville P., «Le verbe fait crime: la répression de l'instigation et les avatars de l'arrêt Hamilton», (2007) 11 Revue canadienne de droit pénal 177 à 215. 
  • Rainville P., La répression de l'art et l'art de la répression : la profanation de la religion à l'épreuve des mutations du droit pénal au sujet du blasphème et de la protection des identités religieuses, Collection Dikè, Québec, Presses de l'Université Laval,  2019, 116 pages.
  • Rainville P., Les humeurs du droit pénal au sujet de l'humour et du rire(préface du professeur émérite Jean Pradel), Éditions Yvon Blais, 2005, 194 pages; Collection Dikè, Presses de l'Université Laval, 2005. 

https://www.fd.ulaval.ca/notre-faculte/repertoire-du-personnel/pierre-rainville

 

Laurie Raymond :

Laurie Raymond est Doctorante en Sciences du langage à l’Université Savoie Mont Blanc. Elle prépare une thèse de Doctorat – financée par le projet ANR LIBEX – sur le discours rapporté en diachronie autour des notions de discours de haine et de liberté d’expression. Elle a mené un travail de recherche de Master sur les insultes dans les farces du Moyen Âge à l’Université de Toulouse Jean-Jaurès. Sa recherche s’appuie sur un corpus de données diachroniques (allant des archives aux réseaux sociaux) lui permettant de tracer l’évolution de phénomènes linguistiques sur une diachronie longue.

 http://www.llseti.univ-smb.fr/web/llseti/1018-raymond-laurie.php

 

Manon Séréni :

Manon Séréni est chercheuse post-doctorante, dans le cadre du projet ANR LIBEX, à l’Université Savoie Mont Blanc (CERDAF). Elle est docteur en Histoire du droit, qualifiée aux fonctions de maître de conférences par la section 03 du CNU. Auteur d’une thèse consacrée au crédit dans la France du XVIIIe siècle, ses travaux s’appuient sur des documents d’archives judiciaires, ainsi que sur des ouvrages de doctrine juridique et théologique. Ses recherches portent sur l’interprétation du droit, et sur les influences auxquelles elle est soumise.  Elle travaille actuellement sur les notions de blasphème et de sacrilège, à partir de documents d’archives, comme ceux de l’affaire du chevalier de La Barre.

  • Le droit du crédit dans les répertoires de droit, d’une crise à l’autre (1715-1789), thèse de doctorat en Histoire du droit, sous la direction de Christine Mengès-Le Pape, professeur à l’université Toulouse 1 Capitole. Soutenue le 17 novembre 2018. A paraître chez Mare et Martin.
  • « La liberté dans la clandestinité : la dissimulation d’enfants juifs à Toulouse pendant la seconde guerre mondiale » Colloque international La liberté, études théologiques et juridiques, organisé par le Centre Toulousain d’Histoire du Droit et des Idées Politiques, (Montauban, 14-16 juin 2022) (Actes à paraître) 
  • « Surveillance et protection des nourrices savoyardes : entre droits français et piémontais (XVIIIe-XIXe siècles) » dans Assistance, protection et contrôle social, dans les États de Savoie et les État voisins, Nice, Serre éditeur, 2022.
  • « Les manifestations de la solidarité dans le monde du négoce au siècle des Lumières », dans La loi de solidarité, vers une fraternisation selon la théologie et le droit, CTHDIP, Publications du Centre universitaire de Tarn-et-Garonne, collection droit et religions, n°14, Toulouse, Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2022.
  • « Divertir les deniers publics dans les villes françaises : étude sur le péculat d’après la doctrine juridique du XVIIIe siècle », dans Baetica. Estudios de Arte, Geografía e Historia, facultad de Filosofía y Letras, universidad de Málaga, n°36, 2014, p. 11 à 29.

 

Patrick Taillon

Patrick Taillon est professeur titulaire à la Faculté de droit de l’Université Laval, où il enseigne le droit constitutionnel et le droit administratif. Son plus important ouvrage a été publié en 2012, dans la collection « Bibliothèque parlementaire et constitutionnelle » des éditions Dalloz, et a pour objet les effets juridiques des décisions majoritaires prises lors d’un référendum. Outre la démocratie référendaire, ses intérêts de recherche portent, entre autres, sur les évolutions passées et à venir de la Constitution, sur les modes d’exercice du pouvoir constituant de même que sur le renouvellement et l’évolution du fédéralisme canadien. Dans le cadre de ses recherches, P. Taillon s’est vu décerner le prix de thèse du Sénat français, le prix Dupin Aîné de la Chancellerie des universités de Paris, le prix de la jeune recherche en droit comparé remis par la Société française de législation comparée de même que le prix de thèse de l’Association québécoise de droit comparé. Il est membre de la Chaire COLIBEX. 

  • « La Loi sur la laïcité de l’État. La formalisation d’un compromis politique québécois », (2022) 14 Revue du droit des religions, dossier thématique « De quelques états de la laïcité » (sous la direction de Stéphane Bernatchez), p. 35-55.
  • « L’affirmation juridique de la laïcité : ce qu’il est encore possible de faire », dans Guillaume Rousseau et Yvan LAMONDE (dir.), La Loi sur la laïcité de l'État : approfondissements et suites, Québec, Les Presses de l'Université Laval, p. 39-56.
  • « La laïcité à l’épreuve du dialogue interinstitutionnel au Canada », dans Lucia Ferretti et François Rocher (dir.), Les Enjeux d'un Québec laïque : la loi 21 en perspective, Montréal, Del Busso Editeur, 2020. 

https://www.fd.ulaval.ca/notre-faculte/repertoire-du-personnel/patrick-taillon