Événements antérieur

Événements antérieur


17 janvier 2024

Services d’interprétariat soutenus par Une école montréalaise pour tous entre 2012 et 2021: quels constats depuis l’adoption de loi 14?

Conférence de Corina Borri-Anadon (UQTR) et de Josée Charette (UQAM) 

Activité organisée en collaboration avec le LEDiR et l'Équipe Inclusion et diversité ethnoculturelle en éducation (IDEÉ)

26 octobre 2023

Journée d'étude « Parcours post-migratoires d'immigrants, réfugiés, demandeurs d'asile et mineurs non accompagnés : regards croisés entre pays et disciplines et implications pour les pratiques »

26 mai 2023

L’enquête de terrain en sociologie ou l’importance de la description.

Conférence de Frédéric Parent (UQAM)

À partir de nombreux exemples de terrain, nous répondrons à quatre questions relatives à l’enquête de terrain. Qu’est-ce que l’approche ethnographique en sociologie? Un terrain pour quoi faire? Un processus inductif ou déductif? L’ethnographie a-t-elle un parti pris pour l’observation? Après avoir développé sur la nécessité d’une théorie de la description, nous conclurons sur l’importance de développer une sociologie générale à mi-chemin du théoricisme et de l’empirisme.

21 avril 2023

Évolution du prisme majorité-minorité : échelles de représentation et effets de polarisation

Conférence de Frédérick Guillaume Dufour (UQAM)


En s’appuyant sur le livre La sociologie du nationalisme qu’il a publié en 2019, Frédérick Guillaume Dufour partagera sa réflexion sur les récits nationalistes qui ont façonné le Québec contemporain et à travers lesquels se sont développées des organisations sociales, politiques et syndicales traversées de réseaux de solidarité denses et très actifs.

Cette présentation s’intéressera à la trajectoire des catégories de minoritaire et de majoritaire, pour désigner les Québécois d’expression francophone, selon qu’ils s’inscrivent dans les espaces canadiens ou québécois. Nous nous intéresserons moins aux enjeux étroitement juridiques découlant de ces catégories, qu’aux représentations des relations de pouvoir qui en découlent et aux formes de solidarité et de revendications collectives qui en découlent et qu’elles façonnent. Cela nous mènera à réinscrire la mobilisation de ces catégories dans les champs politiques provincial et fédéral contemporain pour montrer comment elles contribuent à un certain nombre d’impasses de la politique canadienne et québécoise actuelle en matière de reconstruction des solidarités sociales à l’échelle fédérale.

8 mars 2023

Les violences basées sur l’honneur dans des familles issues de l’immigration au Québec : Une violence genrée spécifique

Conférence d'Estibaliz Jimenez (UQTR)

Les violences basées sur l’honneur (VBH) ne sont exclusives ni à une culture ni à une religion, mais elles sont plus largement liées au patriarcat. Cette contribution s’insère dans un cadre de vulnérabilités multiples du fait qu’actuellement, la réalité des VBH au Québec touche particulièrement les familles, et plus spécialement les femmes et les filles, issues de l’immigration. En effet, le contexte migratoire dans les trajectoires de vie des victimes peut s’avérer un facteur de risque et de vulnérabilité, en plus d’incarner un élément essentiel pour saisir le phénomène des VBH dans toute sa complexité, ceci afin de mieux le prévenir et développer une intervention qui soit adaptée aux besoins des victimes.

À partir d’une analyse féministe intersectionnelle, cette communication, vise à mieux comprendre les trajectoires des victimes de VBH et d’examiner les éléments individuels, familiaux et migratoires qui influencent la dynamique de cette violence fondée sur le sexe et ses manifestations. Le tout dans le but de mieux comprendre, sensibiliser et outiller les intervenant.e.s qui oeuvrent directement auprès des filles et des femmes victimes de VBH ou à risque de l’être.

8 décembre 2022

La reproduction des rapports sociaux de domination et les iniquités des soins de santé

Conférence de Naima Bouabdillah (UQTR)

Les inégalités sociales et les rapports de domination en santé sont les principaux thèmes sur lesquels se penchent cette présentation. Il s’agit de faire une analyse des logiques de reproduction des inégalités, des discriminations, et les questions de pourvoir, d’oppression et des hiérarchies sociales qui constituent le centre de nos préoccupations dans le fonctionnement des soins en nursing.

Les infirmières sont appelées à mieux comprendre la nature du pouvoir et ses dynamiques dans leurs milieux de pratique respectifs, à savoir les dimensions relationnelles des inégalités que ce soit au niveau des catégories socio-professionnelle, sexe, ethnie, âge, mais aussi genre, orientation sexuelle, non seulement des soignés mais aussi des soignants. Une structure démocratique d’une relation de soins se concrétise par des rapports équitables dans une relation de soin asymétrique. L’éthique du care promeut une relation de solidarité plutôt qu’une relation de contrainte. Dans sa lutte contre la relation de domination et de hiérarchisation elle cherche à changer les rapports de domination en vue d’un monde humain, loin d’un rapport dominant-dominé et en tenant compte de la vulnérabilité de l’Autre, sans préjugé, sans jugement de valeur, sans manipulation ou intimidation mais de le reconnaitre dans sa différence sans porter atteinte à sa dignité et à sa subjectivité.

La place accordée à la culture et à l’ethnicité des populations vulnérables ne peut et ne doit pas être mobilisée pour, indirectement, justifier la domination et les inégalités pour justifier ou masquer le dysfonctionnement ou les lacunes dans la gestion des soins des institutions de santé.

24 au 26 août 2022

École d'étéhiver : Diversité et inégalités en éducation : polysémie et complémentarité dans la recherche du nord et du sud

Il s’agit d’un événement bilingue français-portugais, conçu de manière interinstitutionnelle qui vise à favoriser les échanges entre étudiant.e.s du Brésil et du Québec poursuivant des études supérieures sur les enjeux relatifs à la prise en compte de la diversité et à la lutte contre les inégalités en éducation ainsi qu’à renforcer les partenariats existants afin d’appréhender ces enjeux dans des perspectives comparatives et intersectionnelles. Cette édition, dont toutes les activités seront réalisées dans les deux langues, est organisée autour de trois axes de questionnements ayant émergé des réflexions et échanges de la première édition. Axe 1 - Questionnements géopolitiques: territoire, centre-périphérie et diversité située  Axe 2 - Questionnements conceptuels: politiques de reconnaissance, discours d’autorité et la construction social de la différence Axe 3 - Questionnements méthodologiques: positionnalité et inégalités épistémiques

24 et 25 mars 2022

Colloque étudiant « Équité, diversité et relations ethniques »

Ce colloque étudiant en ligne est coorganisé par des personnes étudiantes de l'équipe Inclusion et diversité ethnoculturelle en éducation (IDEE), la Chaire de recherche sur les enjeux de la diversité en éducation et en formation (CREDEF), la Chaire en relations ethniques et le LEDiR.

1 avril 2022

Inclure les réalités autochtones à l'école

Conférence de Karine Gélinas : Inclure les perspectives autochtones en milieu éducatif atikamekw : le vécu d’enseignants du secondaire

Dans le cadre de cette présentation, la conférencière présentera son projet de maîtrise, qui s’articule autour de la question suivante : comment les enseignants travaillant dans une école secondaire de la Nation atikamekw incluent-ils les perspectives autochtones dans leur pratique? Démontrant d’abord la problématique qui sous-tend cette question, elle enchaînera avec la présentation de son cadre conceptuel, de sa méthodologie, puis de ses résultats, qui découlent d’interprétations et d’une catégorisation particulière du concept de perspectives autochtones.

Conférence de Xavier St-Pierre : À l’école des colons : analyse de la mise en scène du rôle du personnel enseignant dans les rapports entre Autochtones et non-autochtones

Dans cette présentation, l’auteur présentera les principaux résultats d’une recherche menée dans le cadre d’une maitrise en éducation portant sur le rôle du personnel enseignant non-autochtones au sein des rapports sociaux liés au colonialisme de peuplement. À partir d’une description de la définition du personnel enseignant des rapports entre Autochtones et non-autochtones et de la mise en scène du rôle du personnel enseignant, il sera question de la manière dont se manifeste l’effacement des Autochtones dans les contenus, dans les pratiques et dans la posture du personnel enseignant en contexte scolaire non-autochtone.

11 mars 2022

Ableism and Anti-blackness in Special Education Placement Processes

Conférence de Tya Collins (UdeM) 

In this presentation, disability critical race studies (DisCrit) (Annamma et al., 2016) is mobilized to discuss how blackness and anti-blackness intersect with the institutional process of placing students in special education. It focuses on the perceptual contrasts between school personnel and Black students in Quebec. In particular, it will highlight how institutional policies, processes, and practices presented as inclusive and beneficial to students can manifest as ableist and anti-black endeavours that adultify, medicalize, and criminalize the behaviors of Black children, while failing to fully uphold their educational rights.

19 novembre 2021

Décolonialité des savoirs et recherche en éducation

Conférence de Kelly Russo (UERJ) : Démocratiser et DÉCOLONISER : des enjeux pour la recherche en éducation

Dans cette présentation, nous chercherons à signaler quelques questions de réflexion sur les enjeux posés par la perspective décoloniale dans le domaine de la recherche en éducation. À partir des travaux d'auteurs latino-américains tels que Minton Santos, Walter Mignolo, Quijano, Maldonato Torres et Catherine Walsh, nous aborderons les concepts de colonialité (de l'être, du pouvoir et du savoir), de géopolitique de la connaissance et des épistémologies du sud.

Conférence de Gustavo Bruno Bicalho Gonçalves (UFSB) : La mise en oeuvre d'une université-pluriépistémique : tensions et enjeux

Dans cette conférence, l’auteur s’inspire d’approches autobiographiques en éducation pour réfléchir sur son parcours professionnel en tant que chercheur sur les politiques publiques et les processus d’inclusion-exclusion en l’éducation, et en tant que professeur universitaire engagé, depuis 2015, dans la mise en œuvre d’une nouvelle université inspirée des pédagogies critiques latino-américaines. Son analyse de la décolonisation des savoirs cible l’examen des propositions institutionnelles visant à élargir l’épistémo-diversité dans l’université brésilienne du vingt-et-unième siècle, en particulier à partir des contributions de José Jorge de Carvalho (2020) et Boaventura Souza Santos (2007, 2010). Enfin, le cas spécifique de l’UFSB permet d’identifier les tensions, les contradictions et les potentialités de la proposition d’une université pluriépistémique pour une décolonisation des savoirs.

23 au 27 août 2023

École d'été : Diversité et inégalités en éducation : polysémie et complémentarité dans la recherche du nord et du sud

4 et 5 mars 2021

Colloque étudiant « S’intéresser à la diversité ethnoculturelle, religieuse et linguistique en milieux éducatifs :  la parole aux étudiant·es ! »

Dans une société plurielle comme le Québec, les acteur·trices de l’école sont appelé·es à prendre en compte la diversité sous toutes ses facettes. Cette diversité est à la fois composée des élèves issu·es de l’immigration de première et de deuxième générations et historique, liée notamment à la présence des nations autochtones, de communautés anglophones et de minorités racisées non issues de l’immigration récente. C’est en ayant en tête ce contexte que ce colloque par et pour les étudiant·es se veut une occasion de réfléchir sur les enjeux relatifs à la diversité en milieux éducatifs.