Nicolas Boivin, professeur titulaire
* Ta réussite me tient à cœur ❤️
Les Affaires

Les Affaires
Stratégies, samedi, 21 mars 2009, p. 39

Des programmes compliqués, mais ô combien utiles
Mesures fiscales. Les PME devraient s'appuyer sur un comptable pour profiter au maximum des divers programmes d'aide.

Les entreprises peuvent tirer profit de plusieurs mesures fiscales destinées à les aider : crédits de conception, de main-d'oeuvre, de recherche et développement, de création d'emplois en région éloignée, en multimédia, etc. Les dirigeants de PME doivent être au fait de ces mesures pour pouvoir en bénéficier. De nouveaux programmes sont annoncés dans chacun des budgets des gouvernements.

"Les PME sont souvent en manque de liquidités. Par absence de réclamation, par oubli ou par méconnaissance des lois fiscales, elles se privent d'argent auquel elles ont droit. Or, les crédits d'impôt représentent de 20 à 35 % d'une dépense quelconque. Ce n'est pas négligeable", dit Nicolas Boivin, professeur de fiscalité au Département des sciences comptables à l'Université du Québec à Trois-Rivières.

Toutefois, comme le souligne Brahim Allali, professeur au Service de l'enseignement du management à HEC Montréal, il y a un manque d'information évident au sujet de ces programmes : "Trouver l'information n'est pas simple. De plus, les entrepreneurs sont confrontés à un certain nombre de conditions d'admissibilité qui les détournent de ces programmes. Ils n'ont pas le temps d'aller se renseigner sur ces éléments, contrairement aux plus grandes entreprises."

"Les PME attendent que l'information vienne à elles. Et les gouvernements attendent que les PME viennent chercher de l'info. Il doit y avoir des courroies de transmission d'information entre les deux", ajoute-t-il.

Nicolas Boivin conseille aux entreprises de consulter un comptable afin de s'y retrouver : "C'est son rôle de connaître l'éventail des différents programmes et de préparer les dossiers de demandes." Il estime que ce sera toujours rentable de faire affaire avec un bureau de comptables, même pour une petite entreprise. "Les honoraires sont généralement basés sur un pourcentage des sommes récupérables, si bien qu'il reste de l'argent à la PME."

Un répertoire des programmes et services provinciaux, pour ceux qui souhaitent démêler les différents programmes par eux-mêmes : www.formulaire.gouv.qc.ca.

© 2009 Les Affaires. Tous droits réservés.

[Retour]

 

Dernière mise à jour | 2020-02-12