Louise Lafortune
Prix et bourses
  • Reconnaissance de l'AFFESTIM (2009) pour la contribution à l'avancement des femmes dans le domaine des STIM (Sciences, Technologies, Ingénierie et Mathématiques), ACFAS.

  • Reconnaissance de l'UQTR (2006). Participation à un comité d'évaluation de demandes de subvention pour un grand organisme subventionnaire pendant plusieurs années.

  • Prix d'excellence en recherche, catégorie sciences humaines (2005), UQTR.

  • Reconnaissance de l'UQTR (2004). Participation à un comité d'évaluation de demandes de subvention pour un grand organisme subventionnaire pendant plusieurs années.

  • Mention du Ministre (2001). Dans la catégorie « manuels» pour le livre Une pédagogie interculturelle pour une éducation à la citoyenneté.

  • Mention du Ministre (1999). Dans la catégorie « recherche pédagogique universitaire » pour la recherche Les compétences spatiales géométriques et l'acculturation mathématiques inuite.

  • Prix Abel-Gauthier (1998). Décerné par l'AMQ (Association mathématique du Québec) pour la contribution à l'avancement des mathématiques, à l'enseignement et à l'apprentissage de cette discipline.

  • Hommage de l'AQPC (Association québécoise de pédagogie collégiale) (1997, Juin). Pour l'équipe de Louise Lafortune et Lise St-Pierre pour leur contribution à l'avancement de la recherche et de la pédagogie collégiale.

  • Lauréate comme Femme de Mérite (1995). Avec Hélène Kayler, Claudie  Solar, Madeleine Barrette, Renée Caron dans la catégorie Science et technologie en reconnaissance des réalisations et de la participation aux activités de MOIFEM et de l'engagement social et de l'importante contribution à l'avancement de la situation des femmes de la grande région de Montréal.

  • Prix du Ministre (1994). Ministère de l'Éducation, Québec, dans la catégorie « Recherche pédagogique » pour les ouvrages La pensée et les émotions en mathématiques et Les processus mentaux et les motions dans l'apprentissage(Lafortune, St-Pierre, 1994).

  • Finaliste comme Femme de Mérite (1994). Dans la catégorie Science et technologie en reconnaissance des réalisations personnelles et professionnelles, de l'engagement social et de l'importante contribution à l'avancement de la situation des femmes de la grande région de Montréal.

  • Prix de la Ministre (ministère de l'Enseignement supérieur et de la Science, Québec), (1992). Dans la catégorie « Recherche pédagogique » pour l'ouvrage Dimension affective en mathématiques.

  • Prix Marie-Thérèse, obtenu en avril 1990 et décerné pour la première fois par la Fondation de l'UQAM pour souligner le travail d'une femme qui s'est distinguée dans l'enseignement et la promotion des mathématiques (1 500 $).

  • Bourse de doctorat en Sciences de l'éducation de la Fondation de l'UQAM (1988-1989), et accordée à l'étudiante ou l'étudiant au doctorat pour la qualité de son dossier (5 000 $).
Dernière mise à jour | 2016-03-02