EN
Retour vers UQTR
Soutenir la Transition et l'Engagement dans la Parentalité
Mission et valeurs

La recherche scientifique s’intéresse de plus en plus aux adultes ayant vécu des expériences difficiles au cours de leur enfance qui transigent vers la parentalité. Plusieurs recherches démontrent que ces futurs parents sont nombreux à présenter des difficultés physiques et psychologiques pendant la grossesse. De plus, il semblerait que les enfants de parents ayant vécu des événements de vie difficiles sont également nombreux à présenter des difficultés au cours de leur développement. Cependant, à ce jour, rien ne permet de croire que ces conséquences soient systématiques ou permanentes. Au contraire, nous disposons d’évidences claires que les adultes ayant vécu des événements de vie difficiles peuvent bien s’adapter au moment de devenir parent et que la transmission à l’enfant de certaines vulnérabilités du parent peut être interceptée. C’est à cette cause que se dédie le programme STEP. 

Position de l’équipe STEP en ce qui concerne les événements de vie difficiles

  • Nous rejetons l’idée populaire que les gens ne peuvent pas offrir à leurs enfants ce qu’ils n’ont pas reçu de la part de leurs parents. Nous croyons que cela est tout à fait possible, mais représente un défi.
  • La plupart des personnes qui ont vécu des événements de vie difficiles sont résilientes. Par contre, nous croyons qu’elles rencontrent inévitablement des obstacles et des défis dans leur vie quotidienne, notamment dans le cadre de leur rôle de parent.
  • Les événements de vie difficiles n’ont pas des conséquences inévitables ou permanentes. Plusieurs facteurs peuvent modifier positivement la trajectoire de vie des personnes exposées à de tels événements et la trajectoire de vie de leurs enfants.
  • Nous rejetons l’idée que les gens exposés à des événements de vie difficiles présentent des « déficits » ou un « manque de connaissances ». Nous croyons plutôt que les difficultés rencontrées par ces personnes s’inscrivent avant tout dans des efforts d’adaptation à des événements hors du commun.
  • Nous accordons une attention similaire aux forces et aux vulnérabilités des personnes exposées à des événements de vie difficiles.
  • Notre approche de la santé mentale est une approche développementale. En d’autres mots, nous croyons que les difficultés rencontrées par les personnes exposées à des événements de vie difficiles reposent sur l’interaction entre différents facteurs qui leur sont propres. Parmi ces facteurs figurent le stade développemental au moment de l’événement difficile, la disponibilité d'une figure d'attachement sécurisante au moment de l’événement difficile, la neurobiologie ainsi que le contexte (familial, social, culturel) dans lequel la personne a vécu et grandi. Nous croyons que ces facteurs sont dynamiques, c’est-à-dire que les difficultés rencontrées par ces personnes ne peuvent être vues comme étant figées dans le temps, mais doivent être réfléchies sur une trajectoire développementale qui continue à exposer les personnes à d'autres facteurs de protection et/ou facteurs de risque.

Valeurs guidant l’offre des rencontres d’accompagnement STEP                                          

La majorité des gens exposés à des événements de vie difficiles n’ont pas beaucoup d’occasions de parler de ce qui les préoccupe. Nous considérons nécessaire de leur offrir cette possibilité, particulièrement lors de périodes d’adaptation telles que l’attente d’un enfant, et ainsi diminuer leur isolement psychologique. Cet isolement psychologique est renforcé par le message généralement véhiculé voulant que l'arrivée d'un enfant soit un événement heureux et que la seule préoccupation d'importance durant la grossesse soit que l'enfant soit en santé.

L’équipe STEP souhaite offrir un « espace » où les futurs parents se sentiront en sécurité de parler de ce qui les préoccupe s’ils le souhaitent. Ces préoccupations peuvent concerner, entre autres, les sentiments qu'ils ont face à l'enfant à naitre, les changements corporels vécus par la femme enceinte, l'impact de l'arrivée de cet enfant au sein du couple ou encore les questionnements au sujet du type de parent qu'ils seront. La façon dont sont accueillies les personnes lorsqu’elles parlent de ce qui les préoccupe joue un rôle déterminant sur leur bien-être. Comme le souligne la psychologue Pascale Brillon (2013) : « Il n’y a rien de ce que tu vas me dire ou de ce que tu as vécu qui va changer ma perception de toi. ». Les professionnels qui animeront les rencontres d'accompagnement soutiennent cette vision.

L’attente d’un enfant peut être une période de transition sur le plan de l’identité. Il s’agit régulièrement d’un moment au cours duquel les futurs parents se rappellent leur propre enfance et réfléchissent au type de parents qu’ils veulent devenir ou éviter d’être. Ces questionnements normaux peuvent parfois être accompagnés d’une détresse affective. Nous voulons offrir nos rencontres d’accompagnement au moment de la grossesse puisqu’il peut être aidant de partager ses propres réflexions avec des personnes qui vivent une transition similaire.

bedaine