CEIDEF
Centre d'études interdisciplinaires sur le développement de l'enfant et la famille

Conférence-midi     5 décembre 2018

Grossesse et accouchement :

représentations et vécu des femmes

photo: Marc Ludvik

Dans le cadre de sa thèse, Raymonde Gagnon, sage-femme et professeure-chercheure, s’est intéressée au vécu et aux représentations de femmes primipares lors de leur grossesse et leur accouchement. Les entretiens qualitatifs réalisés avant et après la naissance ont mis en lumière que la vision de l’accouchement transmise par leur mère, celle de leur entourage et l’histoire de leur propre naissance participent grandement à la construction de leurs représentations. La recherche de sécurité devant l’inconnu dans une culture dominante du risque influence le choix du professionnel (sage-femme, gynécologue ou omnipraticien), du mode d’accouchement (naturelle ou médicalisée), ainsi que du lieu (à domicile, maison de naissance ou hôpital).

Les représentations et le vécu de ces femmes évoluent en fonction du sentiment de contrôle qu’elles ont sur leur expérience. La capacité qu’elles attribuent à leur corps pour mener à bien leur accouchement conditionne leur désir d’autonomie dans leur expérience alors que le pouvoir biomédical sera, la plupart du temps, déterminant sur la manière de donner naissance. Donner naissance à l’ère de la biotechnologie apporte de grands questionnements, des choix difficiles ou souvent contradictoires qui génèrent des conséquences importantes dans la vie d’une femme et dans sa façon d’appréhender la vie et de nouvelles grossesses.

Dernière mise à jour | 2020-10-23