CEIDEF
Centre d'études interdisciplinaires sur le développement de l'enfant et la famille

Conférence-midi 18 septembre 2018

Les compétences parentales dans le processus
de réunification familiale à la suite du placement de l’enfant

Une approche centrée sur la parentalité positive

photo: Marc Ludvik

Maria Àngels Balsells — Professeure titulaire Département de Pédagogie de l’Université de Lleida, directrice de la chaire CÀTEDRA et membre du groupe de recherche GRISIJ — a prononcé une conférence durant laquelle elle a présenté une recherche qu’elle mène et qui vise à évaluer et implanter un programme d’éducation familiale pour les familles et enfants en situation de vulnérabilité.

La réunification à la suite d’un placement de l’enfant représente un défi social en Catalogne, une majorité des enfants et adolescents qui sont placés en famille d’accueil demeurent dans la protection « permanente ». Ainsi, un programme visant spécifiquement le renforcement des compétences parentales a été mis en place pour favoriser le retour de l’enfant dans sa famille d’origine. Le programme s’appuie sur les trois fondements suivants : la parentalité positive, la participation de l’enfant et la résilience familiale.

L’approche de la parentalité positive contribue au changement dans le travail socio-éducatif avec les familles. Cette approche permet d’accompagner les parents dans l’évaluation de leurs capacités à prendre soin de leurs enfants et accorde une attention particulière aux compétences parentales. La parentalité positive permet aussi d’opter pour une approche écologique, inclusive et participative dans les actions socio-éducatives.

Le modèle de compétences parentales décrit la capacité d’un parent à faire face de manière flexible et adaptive aux différents défis qu’il rencontre dans son rôle de parent tout en répondant de manière adéquate aux besoins de son enfant. Le modèle intègre également le soutien de l’environnement (Rodrigo, 2015) dans le processus de placement et de réunification. Trois types de compétences sont ciblées : les compétences de base, les compétences spécifiques et les compétences transversales.

Les compétences de bases permettent notamment de tisser des liens affectifs et d’offrir encadrement et stimulation. Les compétences spécifiques, quant à elles, représentent la capacité du parent à s’adapter aux besoins et caractéristiques de leur enfant. Les compétences transversales sont en lien avec la capacité d’autoévaluation des parents face à leur propre parentalité. Ces compétences transversales favorisent la consolidation des deux autres types de compétences à la suite de la réunification.

Pour terminer, tout au long de la conférence, il y a eu de nombreux échanges entre la conférencière et les participants qui ont pu relier la réalité vécue dans leurs expériences professionnelles au contenu de la conférence. Ainsi, les participants expriment que ce modèle écologique, inclusif ainsi que participatif est pertinent pour la réalité de placement et de réunification dans le contexte québécois.

Dernière mise à jour | 2020-10-26