CEIDEF
Centre d'études interdisciplinaires sur le développement de l'enfant et la famille

Carl Lacharité, Ph. D.

Département de psychologie

Intérêts de recherche

Le développement des connaissances sur l’enfant, la mère, le père et la famille a explosé au cours des trois dernières décennies. En fait, nous n’avons jamais été aussi « connaissants » de ces sujets. Toutefois, les actions publiques et professionnelles, même lorsqu’elles s’appuient sur ces connaissances, peinent à créer des conditions de vie qui favorisent le bien-être du plus grand nombre d’enfants, de parents et de familles.

Les difficultés reliées au développement des enfants et les défis que rencontrent les parents dans l’exercice de leur rôle se sont complexifiées au cours de la même période. Manquerait-il quelque chose dans notre façon de faire avancer les connaissances dans ces domaines et d’appliquer celles-ci sur le terrain ? En réponse à cette question, une hypothèse émerge : les enfants et les parents participent très peu à la construction des connaissances sur leur propre vie et l’analyse des retombées de celles-ci.

Les parents en particulier sont souvent considérés comme des porteurs de connaissances qui sont développées dans des contextes très éloignés de leur vie quotidienne, ce qui n’était pas le cas avant l’apparition des sciences humaines et sociales. Les connaissances (aussi partielles et inadéquates pouvaient-elles être) que les parents avaient à leur disposition pour jouer leur rôle étaient puisées très près d’eux (dans leur entourage familial et leur communauté). Aujourd’hui, les choses ont bien changé sur ce plan.

Je m’intéresse donc, d’une part, à mieux comprendre la manière dont des connaissances (sur l’enfance, la parentalité, etc.) sont directement utiles et pertinentes pour les parents et les enfants, mais aussi à explorer des manières originales de soutenir leur participation directe au développement des nouvelles connaissances sur leur propre vie.

Dernière mise à jour | 2020-10-20