CEIDEF
Centre d'études interdisciplinaires sur le développement de l'enfant et la famille

Groupe de recherche et d’intervention
auprès des enfants vulnérables et négligés

La programmation de recherche

Le Groupe de recherche et d’intervention auprès des enfants vulnérables et négligés (GRIN) existe depuis 1993. Depuis près de 30 ans, cette équipe occupe une position de leader au Québec en matière de recherche en partenariat et nos travaux continuent d’être une référence dans le domaine de la négligence et de la protection de l’enfance tant au Québec qu’à l’international.

Le partenariat étroit que le GRIN entretient avec une grande diversité de milieux de pratique concernés par la négligence et la vulnérabilité psychosociale des personnes et des familles sous ses multiples formes représente une alliance recherche-pratique solide. Notre équipe s’est donné comme but de mieux comprendre les besoins des enfants et des familles et ce qui entrave la capacité des parents à répondre à ces besoins nous amenant, au fil des années, à préciser et clarifier le concept de négligence. Ainsi, pour mieux comprendre la complexité et la diversité des situations de négligence, et vérifier de quelle manière les différentes variations dans la réponse aux besoins de l’enfant se manifestent, notre équipe étudie également les situations de vulnérabilité psychosociale, certaines étant plus susceptibles que d’autres d’affecter le système familial et le développement de l’enfant.

Le GRIN contribue à la transformation des pratiques et programmes qui visent à prévenir et à intervenir dans des situations de négligence ou de vulnérabilité. Nos travaux en partenariat nous permettent d’articuler des projets de recherche qui sont informés par l’expertise des milieux de pratique et qui ont une grande pertinence sociale. Ils contribuent également à l’avancement des connaissances sur le rôle du partage des responsabilités entre la famille, la communauté et l’État dans la réponse aux besoins des enfants et sur les obstacles qui perturbent ou interfèrent avec ce partage. Nos travaux en partenariat sont un terreau fertile au développement d’innovations sociales. Nous travaillons étroitement avec nos partenaires pour redéfinir les actions cliniques, sociales et éducatives qui visent le soutien des enfants et des familles les plus vulnérables.

Les axes de recherche

Nos travaux de recherche s’articulent autour des trois axes de recherche.

  1. l’étiologie et manifestations de la vulnérabilité et de la négligence;
  2. les conséquences de la vulnérabilité et de la négligence chez l’enfant et l’adulte;
  3. les pratiques professionnelles qui visent les familles vulnérables et en situation de négligence.

La composition de l’équipe

Le GRIN est composée de cinq partenaires des milieux de pratique et de 12 membres chercheurs incluant plusieurs membres réguliers du Centres d’études interdisciplinaires sur le développement de l’enfant et la famille (CEIDEF; UQTR), des chercheurs de l’Université McGill, de l’UQO, de l’Université de Sherbrooke ainsi qu’un représentant des partenaires. L’équipe implique également un large réseau de collaborateurs des milieux académique et de pratique au Québec et à l’étranger de même qu’un nombre substantiel d’étudiants et de stagiaires.

Les chercheurs réguliers de l’équipe :

Karine Dubois-Comtois, directrice du GRIN, professeure au Département de psychologie, Université du Québec à Trois-Rivières

Nicolas Berthelot, professeur au Département de sciences infirmières, Université du Québec à Trois-Rivières

Ève-Line Bussières, professeure au Département de psychologie, Université du Québec à Trois-Rivières

Annie Devault, professeure au Département de travail social, Université du Québec en Outaouais

Carl Lacharité, professeur au Département de psychologie, Université du Québec à Trois-Rivières

Roxanne Lemieux, professeure au Département de sciences infirmières, Université du Québec à Trois-Rivières

Jean-Pascal Lemelin, professeur au Département de psychoéducation, Université de Sherbrooke

Tristan Milot, directeur du CEIDEF, professeur au Département de psychoéducation, Université du Québec à Trois-Rivières

Marie-Hélène Pennestri, professeure au Department of Educational & Counselling Psychology, Université McGill

Annie Stipanicic, professeure au Département de psychologie, Université du Québec à Trois-Rivières

Diane St-Laurent, professeure au Département de psychologie, Université du Québec à Trois-Rivières

Raymond Villeneuve, représentant des partenaires, directeur général, Regroupement pour la valorisation de la paternité

Les milieux partenaires :

Centre de pédiatrie sociale de Gatineau (CPSG)

Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux Mauricie-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ)

Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l’Île-de-Montréal (CIUSSS NÎM)

Fédération des organismes communautaires Famille (FQOCF)

Regroupement pour la valorisation pour la paternité (RVP)

Dernière mise à jour | 2021-10-12