Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)

Doctorats honoris causa

2020
Nathalie Bondil
Muséologue, historienne de l’art

Nathalie Bondil est conservatrice en chef et directrice générale du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM). Diplômée en histoire de l’art de l’École du Louvre et du prestigieux Corps des conservateurs du patrimoine d’État, elle rejoint le MBAM en 1999. Vice-présidente du Conseil des arts du Canada et gestionnaire culturelle reconnue et respectée par ses pairs, elle est impliquée dans de nombreux organismes à vocation culturelle. Sa contribution exceptionnelle au rayonnement de la culture fut récompensée par plusieurs distinctions et marques de reconnaissance. Elle a su faire du musée un lieu humaniste et inclusif dont la valeur éducative et la volonté de proximité permettent de toucher un public plus diversifié et plus jeune, mais aussi d’accueillir quiconque souhaite découvrir et comprendre le monde autrement, en explorant la culture d’expression francophone, son histoire et ses devenirs, à travers les arts.

Par l’originalité de ses réalisations, elle s’est posée à l’avant-garde et a évité de céder à la mode en créant des rendez-vous improbables qui bouleversent et renouvellent tout à la fois les codes et canons de la muséologie. Elle a contribué à refaçonner le monde muséal, désormais considéré comme vecteur de progrès social, acteur citoyen et instrument indispensable d’un mieux-être collectif et individuel, et ce, tant au Québec que sur la scène mondiale.

Maryse Lassonde
Professeure-chercheuse, neuropsychologue

Détentrice d’un doctorat en neuropsychologie de l’Université Stanford, Maryse Lassonde a été professeure à l’UQTR (1977-1988) et à l’Université de Montréal (1988?2012). Son parcours prolifique et l’importance de sa contribution scientifique aux troubles cognitifs associés à l’épilepsie infantile et aux effets des commotions cérébrales dans le sport ont contribué à provoquer une prise de conscience sur les dangers des traumatismes sportifs. Titulaire, de 2001 à 2013, de la Chaire de recherche du Canada en neuropsychologie développementale, cette scientifique de très fort calibre a reçu de nombreux prix et distinctions en reconnaissance de son parcours exceptionnel et de ses contributions marquantes à la société.

Maryse Lassonde est actuellement présidente du Conseil supérieur de l’éducation du Québec, où elle œuvre notamment à intensifier les efforts collectifs pour favoriser l’inclusion scolaire, l’égalité des chances et la participation des femmes en sciences. C’est animée de cet idéal qu’elle a assumé aussi la direction du volet Nature et technologies des Fonds de recherche du Québec. Son parcours exceptionnel fournit aux jeunes femmes un modèle d’accomplissement inspirant pour les inviter à leur tour à s’engager avec confiance dans la voie des études ou d’une carrière en sciences.

Huguette Picard
Professeure-chercheuse, ergothérapeute

Huguette Picard fait partie des figures pionnières de l’ergothérapie au Québec et au Canada. Diplômée de l’Université de Montréal, elle y a fait une brillante carrière professorale de 35 ans. Ses contributions en recherche et en pédagogie ont influencé plusieurs générations de praticiens et d’enseignants. Défenderesse des intérêts les plus fondateurs de notre société, notamment des personnes vivant avec un handicap ou étant confrontées à des situations de vulnérabilité, la figure d’Huguette Picard est associée de près à la promotion de meilleures pratiques professionnelles dans plusieurs domaines.

Fortement impliquée au sein de son ordre professionnel au Québec, dans plusieurs organisations et causes sociales, son exemplarité et son excellence lui ont permis d’insuffler sa vision de la profession à l’ensemble des universités canadiennes incluant l’UQTR, reconnue par le caractère exceptionnel de son approche par compétences, dont Huguette Picard a fortement contribué à poser les fondements. Ses implications à l’extérieur du domaine de l’ergothérapie ont contribué à l’amélioration des pratiques professionnelles dans les domaines de la santé, des services sociaux et du droit. Sa vision, qui prend appui sur la justice sociale, voire la justice occupationnelle et ses réalisations professionnelles, d’abord à titre de clinicienne et ensuite sur les plan académique et administratif, ont eu des impacts majeurs sur la façon dont la profession d’ergothérapeute est pensée, enseignée et pratiquée à l’échelle nationale.

2019
Me Jean Houde
Gestionnaire, homme d’affaires, philanthrope

Originaire de Shawinigan, Jean Houde est avocat émérite du Barreau du Québec et un modèle en matière de finances et de gouvernance des affaires. Son impressionnante feuille de route fait état d’une carrière marquée par de brillantes contributions, tant au service de l’État québécois qu’à la tête de fleurons de notre économie et de grandes organisations du secteur privé : Secrétariat général du Conseil exécutif, ministère de l’Industrie et du Commerce, ministère des Finances, Société générale de financement, Hydro-Québec, Investissement Québec, Énergir, Banque Nationale du Canada, pour ne nommer que ceux-ci.

Son influence positive, ses aptitudes exceptionnelles et son expertise, il les a consacrées avec la volonté de contribuer à l’amélioration de la vie en société et par conviction par rapport à l’importance capitale des services publics. Il s’est illustré dans la haute fonction publique, dans le milieu des affaires, dans des actions sociales d’envergure et des entreprises culturelles, de même que des activités caritatives. Fort impliqué auprès des Violons du Roy et amateur de théâtre, il est un humaniste dont l’empathie, la sensibilité et le désir d’aider en font un modèle qui inspire estime et admiration. L’impact qu’il a eu dans les milieux auxquels il fut associé est difficile à quantifier, mais s’apprécie par leur ampleur et l’intensité de son engagement constant envers sa profession d’avocat, de même que par son implication active dans de nombreux conseils d’administration

Soeur Estelle Lacoursière
Professeure-chercheuse, autrice

Ayant joint les rangs de l’UQTR dès son ouverture en 1969, *sœur Estelle Lacoursière* a dédié sa carrière à l’enseignement, à la pédagogie et à la vulgarisation scientifique, de manière à permettre aux jeunes et moins jeunes d’apprécier les beautés de la nature, de la végétation et de la vie. Depuis l’école de rang chauffée au bois de Louiseville où elle a entamé sa carrière d’institutrice en 1952, jusqu’à l’université à qui elle a donné 30 années de services, sœur Estelle Lacoursière a mené mille et une batailles pour faire connaître et sauvegarder les beautés naturelles de la région, mais aussi du campus trifluvien.

Reconnue par ses pairs biologistes, reçue officière de l’Ordre national du Québec et membre de l’Ordre du Canada, la sœur Verte, comme plusieurs aiment l’appeler, cumule également des prix de reconnaissance pour la qualité de son enseignement. Elle a publié de nombreux ouvrages de première importance, mais a aussi créé plusieurs outils pédagogiques pour permettre aux plus jeunes et à leurs enseignants de mieux connaître la nature qui nous entoure.

Fred Pellerin
Conteur, auteur, scénariste et chanteur

Fred Pellerin a complété à l’UQTR un baccalauréat en études françaises, volet études littéraires, en 1999. Il a marqué ses professeurs, chargés de cours et collègues par son originalité, sa créativité et une prédilection pour les contes, particulièrement ceux issus de la tradition orale. S’il lui est arrivé de prendre les habitants de son village natal comme objets d’étude dans le cadre de travaux universitaires et comme sources d’inspiration, il n’était pas rare qu’il se mette à raconter des histoires qu’il agrémentait déjà d’une parole poétique et de jeux de langue savoureux qui lui permettaient, à sa façon bien à lui, de faire valoir la mémoire collective en réinventant le réel.

L’UQTR et le Département de lettres et communication sociale sont fiers de constater, 20 ans plus tard, l’ampleur et la portée de l’œuvre littéraire et artistique de Fred Pellerin. Sa vision du monde a charmé, touché, convaincu, au point où elle s’est imposée comme un incontournable de la culture francophone. Que ce soit par ses contes, ses albums de musique ou encore ses productions cinématographiques, il est un remarquable ambassadeur du Québec, dans toute la spontanéité de ses accents et les beautés de sa parole.

René Villemure
Éthicien

René Villemure est le premier éthicien au Canada hors de l’université à se consacrer à la gestion éthique des entreprises publiques et privées ; il a d’ailleurs créé le champ de pratique de l’éthique appliquée aux organisations.

Conférencier international, diplômé en philosophie, spécialiste de l’analyse du langage et de l’interprétation du monde, René Villemure est reconnu pour son approche pédagogique. Persuadé que l’éthique est l’affaire de tous, il a su la rendre utile et accessible tant aux dirigeants et administrateurs de grandes organisations qu’au grand public. Depuis plus de 20 ans, il a œuvré au sein de plus de 850 organisations en Amérique, en Europe et en Afrique à titre de stratège ou conférencier. Il a présenté plus de 700 conférences et formé plus de 75 000 personnes. Parce que lire, apprendre et comprendre sont les fondements du vivre-ensemble, il s’implique depuis de nombreuses années en alphabétisation et en francophonie.

2018
Louis Audet
Homme d’affaires, philanthrope

Détenteur d’un baccalauréat en génie électrique de l’École Polytechnique de Montréal et d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de la Harvard Business School, Louis Audet a fait sa marque au sein de Cogeco, entreprise fondée par son père, Henri Audet. En plus de siéger actuellement au conseil d’administration de Cogeco inc., de Cogeco Communications inc. et de CableLabs, M. Audet a été membre de plusieurs autres conseils d’administration tout au long de sa carrière. Il a également présidé de nombreuses campagnes de financement, notamment celles de Centraide du Grand Montréal et celle de la Fondation de la Mission Old Brewery, et contribué activement à celle de la Fondation du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), de l’Orchestre Symphonique de Montréal, du Fonds de développement du Collège Jean-de-Brébeuf, du Musée des Beaux-Arts de Montréal et de l’École Polytechnique de Montréal.

Son parcours remarquable autant sur le plan des affaires que philanthropique lui a valu d’être décoré de l’Ordre du Canada et de l’Ordre du mérite de l’Association des diplômés de l’Université de Montréal, d’être intronisé au Club des entrepreneurs du Conseil du patronat du Québec et de recevoir le Prix Mérite de l’Association des diplômés de l’École polytechnique de Montréal. Louis Audet détient également un doctorat _honoris causa_ de l’Université de Montréal (Polytechnique Montréal).

Audet a toujours eu à cœur le développement économique de la Mauricie. En 2011, c’est à Trois-Rivières qu’il choisit d’établir le centre des opérations québécoises de Cogeco. Cet investissement majeur a permis de regrouper les opérations de télécommunications de l’entreprise pour l’ensemble du Québec, procurant du même coup plus de 500 emplois à la main-d’œuvre locale. Déjà très présente dans la région mauricienne sur le plan philanthropique par ses contributions à de nombreux organismes, Cogeco consolide une fois de plus sa présence dans cette région en acceptant de prêter son nom au nouvel amphithéâtre de Trois-Rivières, geste significatif confirmant son appartenance à la Mauricie.

Me Jean Fournier
Homme d’affaires, philanthrope

Né à Trois-Rivières en 1950, Me Fournier a étudié les sciences politiques à l’Université du Québec à Montréal, et a complété un baccalauréat spécialisé en administration à l’UQTR. Il a par la suite entrepris une licence en droit à l’Université de Montréal, avant d’entrer à l’École du Barreau.

Il a commencé son parcours professionnel en tant qu’avocat en pratique privée. Quelque temps plus tard, il a repris les rênes de l’entreprise familiale, et a fait du Groupe Fournier ltée la plus importante compagnie privée d’arboriculture au Canada.

Au cours de sa carrière, Me Fournier a été président de plusieurs conseils d’administration, dont ceux de Conservation de la nature Canada, de la Caisse populaire de L’Ancienne-Lorette, de la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières, de l’Administration portuaire de Trois-Rivières, de l’aéroport de Trois-Rivières, de la corporation des Fêtes du 375e anniversaire de fondation de la Ville de Trois-Rivières, et de l’UQTR. À cet égard, il a été le premier diplômé de l’établissement à occuper cette fonction.

Il a également siégé aux conseils d’administration de la Caisse populaire Saint-Sacrement, de l’Orchestre symphonique de Québec, de la Fondation de l’UQTR, du Prix du Duc d’Édimbourg, de Malartic-Sud et de la Coopérative des Ambulanciers de la Mauricie. À cela s’ajoutent les titres de gouverneur et fellow de la Société géographique royale du Canada, de bâtonnier et premier conseiller du Barreau de la Mauricie, de membre du Conseil général du Barreau du Québec, de membre du comité consultatif national de l’Agence des douanes et du revenu, et de membre des comités consultatifs d’urbanisme de Trois-Rivières et de Saint-Augustin-de-Desmaures.

Ses nombreuses implications lui ont valu divers prix et distinctions. Il a notamment reçu la Médaille du jubilé d’or de la reine Elizabeth II, la Médaille de l’Association des avocats et avocates du Québec, le Médaillon des Forces canadiennes, la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II, etc. En outre, le Barreau du Québec l’a nommé Avocat émérite, et lui a remis le Mérite du Barreau.

Daniel Lamarre
Homme d’affaires, philanthrope

Natif de Grand-Mère, Daniel Lamarre s’illustre à titre de président et chef de la direction pour le Groupe Cirque du Soleil, compagnie pour laquelle il travaille depuis près de 17 ans. Détenteur d’un baccalauréat en communication de l’Université d’Ottawa, sa feuille de route est bien garnie : il a notamment travaillé pour TVA, National relations publiques, Burson-Marsteller, Cockfield Brown, Cogeco, Desjardins et Radio-Canada.

Décrit par Guy Laliberté comme le mélange de la détermination, des qualités de négociation et de l’ambition, il a été au cœur de la croissance de l’entreprise. Depuis son arrivée, il a doublé le nombre de personnes employées par le Cirque du Soleil, en plus de tripler le nombre de spectacles présentés par ce dernier. Homme d’affaires habile, il s’est entendu avec l’entourage de grands noms de la musique, tels les Beatles, Michael Jackson et Elvis Presley, de même qu’avec les cinéastes James Cameron et Andrew Adamson, afin de les impliquer dans des créations du Cirque du Soleil.

Engagé dans diverses causes touchant l’éducation, les arts, le spectacle et le divertissement, M. Lamarre supporte bon nombre d’organisations d’actions caritatives et sociales, dont plusieurs s’impliquent auprès des jeunes en situation précaire. En reconnaissance de son implication, la Fondation Portage lui a rendu hommage lors de la soirée des Grands Philanthropes. Il a aussi été honoré au Grand Bal des Vins-Cœurs de la Fondation de l’Institut de Cardiologie de Montréal, nommé « Homme de la semaine » dans le quotidien _La Presse_, et désigné « Homme du mois » dans la revue _Commerce_.

2016
Hery Rajaonarimampianina
Professeur, homme d’État

Après ses études à l’UQTR, M. Rajaonarimampianina est retourné à Madagascar pour continuer d’exercer son travail de professeur en comptabilité et finance à l’Institut National des Sciences Comptables et de l’Administration d’Entreprises (INSCAE). Par la suite, il a brillamment accompli les missions qui lui ont été confiées, successivement à titre de directeur des études de l’INSCAE, de professeur associé de l’Université de Metz en France, d’expert-comptable et financier, de président de l’Ordre des Experts Comptables et Commissaires aux Comptes de Madagascar, de vice-président du Conseil Supérieur de la Comptabilité, de conseiller au sein du Comité pour la Sauvegarde de l’Intégrité et d’administrateur de nombreuses sociétés.

La reconnaissance de ses pairs, sa renommée comme ardent défenseur de la rigueur et de l’intégrité, son ouverture à la diversité au service du développement, de même que son leadership mobilisateur, ont amené le gouvernement malgache à solliciter son expertise et à lui confier l’une des plus hautes fonctions à Madagascar, soit celle de ministre des Finances et du Budget.

Souvent reconnu pour son approche de gestion axée sur les résultats, M. Rajaonarimampianina a fait ses preuves, malgré un contexte politique difficile, en réussissant à stabiliser les finances de l’État sans l’appui des bailleurs de fonds internationaux et en rétablissant la confiance des partenaires financiers. Cette confiance remarquable a été confirmée par la population lors de son élection à titre de président de la République de Madagascar en janvier 2014.

La remise de ce doctorat honorifique de l’UQTR est un témoignage éloquent de la reconnaissance de la communauté universitaire à l’un de ses plus éminents diplômés. Ses réalisations exemplaires rejaillissent non seulement sur la notoriété de l’UQTR, mais aussi sur celle des universités québécoises et canadiennes à l’échelle planétaire.

2014
Madeleine Roy Jean-Marc Denommé

(à titre posthume)
Professeurs-chercheurs, philantropes

Au cours de leur carrière en sciences de l’éducation, Mme Roy et M. Denommé se sont illustrés par leur engagement commun en enseignement et en recherche dans le domaine de l’apprentissage et des neurosciences cognitives. Ils ont produit de remarquables ouvrages qui ont contribué à élargir les perspectives en éducation, en présentant l’enseignement et l’apprentissage comme deux réalités complémentaires.

Le couple Roy-Denommé a participé de façon marquée au développement du Département des sciences de l’éducation de l’UQTR, ainsi qu’à l’essor intellectuel et didactique de la région de la Mauricie. Ses réalisations scientifiques lui ont valu également une reconnaissance jusque sur la scène internationale. Après leur retraite, Mme Roy et M. Denommé sont demeurés très actifs, collaborant à divers travaux en sciences de l’éducation. Leur dévouement s’est aussi traduit par la participation à des missions bénévoles d’éducation à l’étranger (Rwanda, Vietnam), pour la formation d’enseignants.

Au fil des ans, Mme Roy et M. Denommé ont massivement soutenu la Fondation de l’UQTR, en particulier en ce qui a trait à la réussite étudiante et la recherche. La mise sur pied en 2000 du Fonds Roy-Denommé a permis de décerner, depuis, de nombreuses bourses d’études. Le Fonds compte aussi un volet relié au démarrage de la recherche, lequel donne une impulsion à des projets scientifiques prometteurs.

Soulignons qu’en 2010, Mme Roy et M. Denommé se sont vu attribuer conjointement la Médaille de l’UQTR, pour leur carrière et leurs réalisations ayant marqué de façon significative le développement de l’Université, ainsi que pour leur parcours généreux et inspirant. Le couple a également reçu le Prix du service méritoire du Bureau canadien de l’éducation internationale, une médaille d’or du ministère de l’Éducation et de la Formation du Vietnam et l’Ordre de La Vérendrye de la Ville de Trois-Rivières. De plus, Mme Roy a été nommée officière de l’Ordre national du Québec.

2013
Pierre Margot
Professeur-chercheur, administrateur, conférencier

Pierre Margot est titulaire d’un doctorat en Forensic Science de l’Université de Strathclyde (Écosse). Professeur à l’Université de Lausanne (Suisse) depuis 1986, il y cumule également les fonctions de vice-doyen de la Faculté de droit et des sciences criminelles et de directeur de l’École des sciences criminelles.

Depuis son arrivée à l’Université de Lausanne, le professeur Margot a donné une impulsion majeure à la formation et la recherche en criminalistique. Il est à la source du rayonnement à travers le monde de l’École des sciences criminelles, laquelle est citée en exemple en son domaine d’expertise. Il a aussi contribué à la formation de quelques-uns des plus grands spécialistes de la criminalistique.

Véritable pionnier, M. Margot a fait de l’École des sciences criminelles le foyer central d’une réflexion sur la criminalistique, en tant que discipline scientifique autonome s’articulant autour de la trace, vestige et témoin silencieux d’une action criminelle ou accidentelle. Il a su mettre la recherche et les considérations scientifiques au coeur de la criminalistique, toujours dans une perspective replaçant l’étude de la trace à l’intersection du droit, de la police et de la science.

Sollicité à de nombreuses reprises pour l’analyse de causes criminelles passées à l’histoire, M. Margot a prononcé des conférences partout dans le monde. Il s’est démarqué par ses nombreuses publications, sa participation à plusieurs comités d’experts et son engagement auprès d’importantes sociétés savantes. Il a créé des outils fondamentaux pour les spécialistes en criminalistique. Précurseur dans le domaine des empreintes digitales, il a notamment contribué à l’invention de la lampe Polilight – permettant de révéler et visualiser diverses traces – qui a révolutionné le monde de l’enquête scientifique.

Fernand Pellerin
Homme d’affaires, philanthrope

À titre de président fondateur de l’entreprise de fabrication et d’usinage Marmen, M. Fernand Pellerin a contribué de façon marquante au développement et à l’essor économique de la région de la Mauricie. Ses qualités entrepreneuriales, ses valeurs humaines exemplaires et ses méthodes de gestion visionnaires et innovatrices le distinguent parmi les gens d’affaires les plus réputés.

M. Pellerin a participé activement au progrès de la société, notamment par de nombreux investissements dans la recherche et le développement d’énergies renouvelables. Il a apporté une contribution exceptionnelle à la croissance de l’industrie éolienne, au Québec et ailleurs dans le monde. L’entreprise qu’il a fondée jouit aujourd’hui d’une reconnaissance nationale et internationale, dans des secteurs d’activité diversifiés (énergie éolienne, hydroélectricité, turbines à gaz et à vapeur, pétrole et gaz, industries minières, aviation, énergie nucléaire, sidérurgie, alumineries et pâtes et papiers).

Donateur majeur à de nombreuses œuvres caritatives, M. Pellerin a également appuyé de manière significative le développement de l’UQTR, en contribuant notamment aux campagnes de financement de sa fondation.

Samuel Pierre
Professeur-chercheur, auteur, conférencier

Après un début de carrière au Département de mathématiques et d’informatique de l’UQTR, le professeur Samuel Pierre a rejoint l’École Polytechnique de Montréal, où il est aujourd’hui titulaire de la Chaire CRSNG/Ericsson. Depuis ses débuts, ce chercheur n’a cessé de s’illustrer comme chef de file en réseaux de communications câblés et sans fil, sur la scène nationale et internationale. Il est considéré comme un leader dans le domaine des systèmes réseautiques mobiles de prochaines générations.

Ses compétences et services ont été sollicités par plusieurs organismes à travers le monde. Sa production scientifique (livres, articles, conférences, etc.) est imposante. Il a également contribué à la formation de nombreux jeunes chercheurs. Ses réalisations ont été d’ailleurs récompensées par l’obtention d’une vingtaine de distinctions prestigieuses (membre de l’Ordre du Canada, chevalier de l’Ordre national du Québec, etc.).

Le professeur Pierre manifeste aussi un sens éminent du dévouement, notamment par son engagement bénévole auprès de la communauté haïtienne du Québec et de la jeunesse haïtienne immigrante. Il a aussi participé à plusieurs missions de coopération internationale en tant qu’expert en technologie (Haïti, Tunisie, Maroc, France).

Constantin Xypas
Professeur-chercheur

Retraité depuis 2012 de l’Université Catholique de l’Ouest, où il a obtenu le grade de «professeur de classe exceptionnelle», le professeur Constantin Xypas présente un parcours professionnel remarquable. Ayant consacré sa carrière aux questions de l’éducation et des interactions éducatives, il jouit d’une reconnaissance internationale dans le domaine de la pédagogie, en raison de la qualité de ses réalisations et de la valeur exemplaire de son cheminement intellectuel.

Son apport indéniable à la recherche, son souci constant de former des étudiants compétents dans leurs activités d’enseignement et son implication dans divers réseaux de chercheurs demeurent dignes de mention. Il a notamment contribué à l’avancement des connaissances par ses nombreux travaux sur l’œuvre de Jean William Fritz Piaget (psychologue, biologiste, logicien et épistémologue suisse).

Le professeur Xypas se distingue également pour ses accomplissements à titre de professeur associé au Département de sciences de l’éducation de l’UQTR et de chercheur associé au Laboratoire d’études et de recherches transdisciplinaires et interdisciplinaires en éducation (LERTIE) de l’UQTR. Il œuvre aujourd’hui comme professeur invité à l’Universidade do Estado do Rio Grande do Norte, à Paraiba au Brésil.

2011
Gilbert Angenieux
Professeur-chercheur et administrateur
2010
Gaston Bellemare
Éditeur
Dr Gilles Julien
Pédiatre
2009
Gilles Boulet 

(à titre posthume)
Professeur, recteur-fondateur de l’UQTR

Rita Lafontaine
Comédienne
Roy J. Shephard
Professeur-chercheur
2008
Aline et Jean Chrétien
Homme d’État, philanthropes
2005
Lech Walesa
Homme d’État
2004
Bernard Lemaire
Hommes d’affaires
Norio Murata
Professeur-chercheur
2003
Pierre Angers
Professeur-chercheur
Roger D. Landry
Militaire et homme d’affaires
2002
Georges Brossard
Entomologiste
Lawrence McBrearty
Syndicaliste et intellectuel
2000
Joseph Kruger II
Homme d’affaires
1999
Bernard Assiniwi
Professeur-chercheur, écrivain, comédien, auteur et réalisateur
Geoffrey Ballard
Géophysicien et homme d’affaires
1997
Louis-Edmond Hamelin
Géographe, professeur, écrivain, linguiste et ancien recteur de l’UQTR
Aimée Leduc
Professeure-chercheuse
1994
Abbé Claude Thompson
Compositeur, organiste et pédagogue
1993
Marie-France Castonguay-Thibaudeau
Professeure-chercheuse
Joffre Dumazedier
Professeur-chercheur
1992
Hans Kuhn
Professeur-chercheur, auteur et théologien
1991
Gratien Gélinas
Auteur, dramaturge, acteur, directeur, producteur et administrateur
1989
Robert Maxwell
1988
Alphonse Piché
Poète
1987
Juan-Antonio Samaranch
Homme politique et responsable sportif
1985
André Bisson
Professeur et administrateur
1981
Aurélio Peccei
Homme d’affaires
1978
Henri Audet
Homme d’affaires
Amadou-Mahtar M'Bow
Homme politique
1977
Marcel Beaupré
Éducateur et administrateur
Père Marcel De la Sablonnière
Éducateur, administrateur