Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)

Recteurs et rectrices

Daniel McMahon
2016 - 2020

Né à Nicolet, diplômé en sciences comptables de l’UQTR, il obtient une maîtrise en comptabilité de l’Université de la Saskatchewan en 1978. Auteur de plusieurs ouvrages phares sur la finance et la comptabilité, il est professeur de sciences comptables à l’UQTR de 1980 à 2001. En plus de ses fonctions de professeur, il est maire de la ville de Nicolet de 1995 à 2001 et préfet de la MRC Nicolet-Yamaska de 1998 à 2001. Il occupe également les fonctions de directeur du Département des sciences comptables de 1994 à 1996 et celles de vice-recteur à l’administration et aux finances de 2001 à 2003. Il est président, chef de la direction et secrétaire général de l’Ordre des comptables agréés du Québec de 2004 à 2016. Pendant la même période, de 2008 à 2016, il est président du conseil d’administration de l’École nationale de police du Québec. Puis, il occupe les fonctions de recteur à l’UQTR de 2016 à 2020.

Il reçoit en 2011 le Prix de la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport pour le meilleur volume universitaire. En 1995, il est récipiendaire du Prix d’excellence en enseignement de l’Assemblée des gouverneurs de l’UQ, et en 2011, l’UQTR lui décerne un prix Pythagore. Il reçoit en 2012 la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II.

Nadia Ghazzali
2012 - 2015

Née à Casablanca au Maroc, elle détient un doctorat en informatique, option statistique, de l’Université de Rennes I.

Elle occupe plusieurs fonctions à l’Université Laval : elle est professeure au Département de mathématiques et de statistique de la Faculté des sciences et du génie de 1993 à 2012, vice-doyenne au développement et à la recherche de la Faculté des sciences et du génie de 2002 à 2003 et vice-rectrice adjointe à la recherche et adjointe au vice-recteur à la recherche de 2003 à 2006.

Elle occupe les fonctions de rectrice à l’UQTR de 2012 à 2015.

Ghislain Bourque
2005 - 2011

Né à Arvida au Saguenay, il détient un doctorat en lettres modernes de l’Université Paris VIII.

Il est professeur de littérature à l’Université Laval de 1976 à 1978 et à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) de 1978 à 1998. Il occupe plusieurs fonctions de gestion à l’UQAC : il est directeur du département des arts et lettres de 1990 à 1992, vice-recteur à l’enseignement et à la recherche de 1999 à 2005 et recteur par intérim en 2001.

Il occupe les fonctions de recteur à l’UQTR de 2005 à 2011.

Claire V. de la Durantaye
1999 - 2004

Née à Québec, elle détient un doctorat de l’École des hautes études en sciences sociales de Paris. L’État et son rôle dans le développement régional sont devenus ses spécialités lors de son entrée à l’UQTR, où elle devient professeure de science économique de 1979 à 1992 et de 2004 à 2006.
Elle occupe plusieurs fonctions de gestion à l’UQTR : elle est vice-doyenne de la Famille des sciences sociales et de l’administration de 1984 à 1986, doyenne des études de premier cycle de 1992 à 1995 et vice-rectrice à l’enseignement et à la recherche de 1995 à 1999. Elle est la première femme à occuper les fonctions de rectrice à l’UQTR entre 1999 et 2004.

Elle est récipiendaire d’un doctorat honoris causa de l’UQ en 2018.

Jacques A. Plamondon
1994 - 1999

Né à Sherbrooke, il étudie au Séminaire de Sherbrooke et à l’Université Laval. Il détient un doctorat en philosophie de l’Université d’Aix-Marseille en 1970. À l’Université de Sherbrooke, il est professeur de philosophie de 1970 à 1986. Il occupe ensuite les fonctions de doyen de la Faculté des arts de 1975 à 1981, puis celles de vice-recteur aux ressources humaines de 1981 à 1985. Il occupe les fonctions de recteur dans deux universités : de 1986 à 1994 à l’Université du Québec à Hull et de 1994 à 1999 à l’UQTR. Il occupe les fonctions de vice-président à l’administration de l’Université du Québec 2000 à 2005.

En 2019, il est récipiendaire de la Médaille du cinquantenaire de l’Université du Québec.

Jacque R. Parent
1983 - 1993

Né à Trois-Rivières en 1939, il détient un doctorat en génie chimique de l’Université Laval. Il y est professeur de chimie de 1967 à 1969, et de 1969 à 1971 à l’UQTR. Il occupe ensuite des fonctions de gestion à cette même institution : il occupe le poste de doyen des études avancées et de la recherche de 1969 à 1978, et celui de vice-recteur à l’enseignement et à la recherche de 1978 à 1982. Il occupe ensuite les fonctions de recteur de 1983 à 1993. Enfin, il dirige l’École d’ingénierie de 1995 à 1997.

Il est récipiendaire de la médaille de l’UQTR en 1997.

Louis-Emond Hamelin
1978 - 1983

Né à St-Didace de Maskinongé en 1923, après avoir suivi des études classiques chez les Clercs de Saint-Viateur, il obtient un baccalauréat ès arts de l’Université de Montréal en 1945 et une maîtrise en économique de l’Université Laval en 1948. À l’Institut de géographie alpine de Grenoble, il réalise quatre certificats d’études supérieures (en géographie générale, en géographie régionale, en histoire et en droit) entre 1949 et 1950. Il obtient un doctorat en géomorphologie de l’Université de Grenoble en 1951 et un doctorat d’État de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne en 1975. Il est professeur de géographie à l’Université Laval de 1951 à 1978. Il s’illustre comme spécialiste des régions boréales et de leurs populations. Il fonde d’ailleurs le Centre d’études nordiques de l’Université Laval en 1961 et dirige ce dernier jusqu’en 1972. De 1978 à 1983, il occupe les fonctions de recteur à l’UQTR.

Officier de l’Ordre du Canada et Grand officier de l’Ordre national du Québec, il est récipiendaire d’un doctorat honoris causa de l’UQTR en 1997.

Gilles Boulet
1969 - 1978

Né à Québec en 1926, il fait ses études classiques au Séminaire St-Joseph de Trois-Rivières. Il obtient une licence en philosophie et une maîtrise ès arts de l'Université Catholique de Paris et est diplômé d'études supérieures en lettres de l'Université Laval. Professeur de littérature et d'histoire à Shawinigan, il fonde en 1960 le Centre des études universitaires de Trois-Rivières, qui est devenu l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) en 1969. Il y occupe les fonctions de recteur jusqu'en 1978. Il préside le réseau de l'Université du Québec de 1978 à 1988 et la Conférence des recteurs et principaux des universités du Québec de 1981 à 1983. Homme de lettre et de culture, il est engagé dans la région de la Mauricie tant dans le domaine de la santé que celui de la culture. Il met sur pied le Musée des arts et traditions populaires du Québec, situé à Trois-Rivières, dont il est le directeur général de 1989 jusqu’à son décès en 1997.

Il est Officier de l'Ordre du Canada, Officier de la Légion d'honneur et Commandeur de l'Ordre du mérite et du dévouement français. Il est récipiendaire de la Médaille de l’UQTR en 1998 et de deux doctorats honoris causa posthumes de l’UQTR et de l’UQ en 2009.