Retour vers UQTR
Professeure, sciences de l'environnement

ur coller un autre bloc...

Analyse des enjeux de la multifonctionnalité de l’agriculture québécoise dans les zones d’intensification agricole et sous forte influence urbaine

Dans la foulée du rapport de la Commission sur l'avenir de l'agriculture et de l'agroalimentaire québécois (CAAAQ, 2008) et du rapport Saint-Pierre (2009), le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ) a mis sur pied un « Programme pilote d'appui à la multifonctionnalité de l'agriculture » destiné aux territoires ruraux présentant des handicaps agronomiques et climatiques. Comme il prend fin en 2015, le MAPAQ s'interroge sur l'ouverture d'une telle intervention aux territoires actuellement non couverts par le programme. À cette fin, il nous a donné pour mandat de cerner « les enjeux de la multifonctionnalité de l'agriculture dans les contextes d'agriculture dynamique et périurbaine » en analysant les principales problématiques liées au développement de l'agriculture dans les territoires ciblés par l'étude et en étudiant l'applicabilité du concept de multifonctionnalité dans ces zones.

Territoire d'étude et méthodologie

24 MRC, incluant les métropoles de Montréal et de Québec, ont constitué le territoire d'étude de cette recherche. Une approche multi-méthode incluant l'analyse de 20 programmes étrangers de soutien à diverses fonctions de l'agriculture, 4 PDZA, des entretiens avec 45 acteurs clés, une analyse de contenu des mémoires déposés à la CAAAQ, etc. ont permis de répondre aux objectifs de ce projet.

Résultats

La recherche conduite montre :

  • Que les principaux enjeux liés à la multifonctionnalité de l'agriculture se posent partout, et sont spécifiques à la singularité de chaque territoire. À cet égard, la distinction entre zones d'intensification agricole et zone sous forte influence urbaine n'apparaît pas opératoire, tant la diversité interne des enjeux dans chacune de ces zones est forte.
  • Que la reconnaissance de la multifonctionnalité de l'agriculture est confrontée à un double enjeu culturel de fond soit, d'une part, la méconnaissance des réalités agricoles et de l'apport de l'agriculture au développement des territoires par les élus, intervenants et population non agricole et, d'autre part, l'accent mis sur les fonctions économiques de l'agriculture par les agriculteurs et les professionnels du secteur.
  • Que le concept de multifonctionnalité reste flou pour les acteurs et renvoie à une forme soit idéalisée, soit rejetée, d'agriculture de petite taille, diversifiée, ouverte sur les autres, ancrée dans son territoire, respectant l'environnement et cohabitant harmonieusement avec ses voisins.
  • Qu'au-delà du concept, les attentes envers plus de multifonctionnalité de l'agriculture sont bien présentes partout et que ces attentes lient agriculture et développement territorial.
  • Que les enjeux concernant la multifonctionnalité de l'agriculture du Québec sont traités dans divers programmes, voire par divers ministères.
  • Que les enjeux concernant la multifonctionnalité de l'agriculture sont étroitement reliés aux enjeux de développement socio-économique des communautés.

Recommandations

La recherche conduit à des recommandations pour une politique de soutien aux différentes fonctions de l'agriculture mieux articulée aux autres volets de la politique agricole québécoise. Ces recommandations visent, d'une part, à faire de la multifonctionnalité de l'agriculture un levier plein et entier du développement de l'agriculture du Québec et, d'autre part, à faire de la multifonctionnalité de l'agriculture un levier plein et entier du développement régional.

texte alternatif

Résultats

Rapport final

Rapport synthèse

Chercheurs impliqués

Patrick Mundler, U. Laval, chercheur principal
Julie Ruiz, UQTR, co-chercheur

Anne-Marie Décelles, M.sc. Développement régional, professionnelle de recherche, UQTR
Jennifer Jean-Gagnon, étudiante à la maîtrise en agroéconomie, auxiliaire de recherche, U. Laval
Catherine Langlois, M. A.T.D.R., professionnelle de recherche, Université Laval
Marie-Ève Jacques-Turcotte, maîtrise en agroécologie, professionnelle de recherche,        Université Laval
Francis Clément, étudiant à la maîtrise en sciences de l'environnement, UQTR

Financement

  • Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québe

Ligne vide à supprimer ou à utiliser pour coller un autre bloc...

Énoncé de confidentialité