Histoire de la formation féminine de soccer

En 1987, Jean Bergeron devenait le premier entraîneur de l’équipe féminine de soccer des Patriotes. La persévérance des étudiantes-athlètes a su maintenir bien vivante cette formation dirigée au fil des ans par des entraîneurs chevronnés : Marc Soubrier, Steve Desrochers, Jean-François Caron, Sophie Drolet ainsi que Marie-Eve Nault (médaillée de bronze aux Olympiques 2012 et 2016) et Ghislain Tapsoba (entraîneur de l’année au Québec en 2011).

Plusieurs entraîneurs et étudiants-athlètes ont marqué l’histoire des Patriotes dont Normand Meunier (1977-1978) et Clément Jodoin (1985-1986) nommés respectivement entraîneur universitaire de l’année au Canada ainsi que Sylvain Rodrigue (1994-1995) et Alexandre Tremblay (2000-2001) récompensés du titre de recrue de l’année au Canada. Alexandre Tremblay (2002-2003) a remporté le titre de joueur par excellence au pays pour succéder à Luc Bélanger, récipiendaire de cet honneur lors de la saison 1998-99.

Sous la gouverne de l’entraîneur Durnick Jean, les Patriotes ont connu leur meilleure saison à vie à l’automne 2018 en terminant au 3e rang du championnat québécois en vertu d’une fiche de 7 victoires, 1 défaite et 6 nulles. Une défaite crève-cœur en prolongation lors de la demi-finale mettait fin abruptement au rêve d’une première participation au championnat national. La gardienne de but, Gabrielle Lambert, devenait la première Patriote à remporter le titre d’athlète par excellence du RSEQ ainsi qu’une place sur la première équipe d’étoiles canadiennes.