Quels sont les critères d'acceptation d'un stage?

Si vous travaillez déjà dans votre domaine, soit selon votre concentration du baccalauréat, il peut être possible de jumeler votre travail à une période de stage. Consultez : Agente de stage.

Pour les baccalauréats :
- Un stage requiert une période minimale de 270 heures de travail. Il s'agit d'un minimum et non d'un maximum.
- Les stages peuvent être plus long soit jusqu'à environ 420 heures et plus, selon les besoins des organisations et votre disponibilité (à l'intérieur d'une session universitaire).
- Un stage représente six crédits au programme et peut se faire à temps plein ou à temps partiel, mais à l'intérieur d'une même session.
- Ce sont principalement les tâches d'un stage qui feront la différence entre une acceptation et un refus. Ces tâches doivent être de niveau universitaire et 70% de ces tâches doivent relever de votre concentration.

Afin de vous inspirer, vous pouvez consulter la section : Exemples de stages, selon votre concentration.

IMPORTANT :
- Un stage ne peut être reconnu à partir d'une expérience de travail antérieure. Il n'y a pas d'équivalence possible ni de reconnaissance d'acquis.
- Un stage ne peut être effectué dans une organisation où l'étudiant a un lien privilégié avec le tuteur (à moins d'entente avec l'agente de stage).
- Le tuteur dans l'organisation ne peut être un ancien étudiant ayant reçu son diplôme à l'UQTR il y a moins de deux ans.
- Le démarrage de votre propre entreprise ne peut constituer un stage (mais peut constituer des cours Projet d'application).
- Vous n'êtes pas considéré comme étant aux études à temps plein avec un stage (six crédits) pour ce qui est de l'aide financière.

Liens de parenté :
Avant le début du stage, l'étudiant s'engage à informer l'agente de stage du nom de tout employé de l'organisation avec qui il a un lien privilégié, de parenté immédiate ou par alliance.

Loi 14 : les droits des stagiaires


Énoncé de confidentialité