Répertoire des programmes  /  Prog. 2541
    Baccalauréat en chimie (profil criminalistique) (2541)
    Bachelier ès sciences | Ce programme est fermé aux admissions. | 93 crédits | Version : 2019-3
    Présentation
    En bref

    Profil criminalistique

    Le profil criminalistique, unique au Québec, permet à l'étudiant d'intégrer les sciences forensiques, qui couvrent l'ensemble des disciplines scientifiques appliquées à des fins d'investigation et à des fins légales comme la médecine légale, l'anthropologie judiciaire, la psychologie légale, l'ingénierie judiciaire. Plus précisément, la criminalistique est la discipline scientifique qui étudie les traces en lien avec des activités criminelles ou des accidents et les exploite dans le cadre d'expertises en matière civile, pénale, criminelle, réglementaire ou administrative. Elle intervient principalement en soutien aux activités de la police, de la justice et de la sécurité dans le but de relier une ou des personnes à un ou des actes criminels, d'en fournir les indices probants et, le cas échéant, au moyen d'activités de renseignement criminalistique, de détecter et surveiller certains types de criminalité en soutien aux opérations policières. Elle intervient également dans des expertises liées à une perspective de sécurité aussi bien dans les organisations chargées d'appliquer des règlements gouvernementaux que dans l'industrie de la sécurité.

    Objectifs du programme

    Sur la base d'une solide formation en chimie contemporaine, le baccalauréat en chimie profil criminalistique permet d'acquérir les connaissances et les compétences génériques de première importance en criminalistique.

    Il vise l'apprentissage des principaux concepts et des modes de raisonnement qui prévalent dans cette discipline ainsi que l'acquisition du processus qui caractérise sa démarche, soit la recherche, la détection, la cueillette, l'identification (voire l'individualisation), l'analyse, la comparaison et l'interprétation des traces matérielles de plusieurs types (empreintes, marques, taches, patterns, spécimens, résidus) en considérant leurs diverses exploitations possibles. L'étudiant est appelé à situer sa discipline dans le champ des sciences et à se familiariser avec l'environnement de la criminalistique, c'est-à-dire la criminologie, les organisations policière et judiciaire, les systèmes d'information policiers, le droit et la preuve matérielle, les enjeux de justice et de sécurité qui l'interpellent ainsi que l'industrie de la sécurité.


    Suite
    Avenir: Carrière et débouchés

    Compte tenu de la nature même de la discipline chimique, les possibilités d'emploi qui s'offrent aux finissants du baccalauréat en chimie sont variées et touchent à plusieurs domaines de la vie économique, dont l'environnement, la biotechnologie, la pharmacologie, la santé, l'hygiène, l'alimentation, la pétrochimie, les textiles, les pâtes et papiers, la métallurgie, etc.

    L'expertise criminalistique acquise pourrait être un atout, notamment pour oeuvrer à la gestion des processus d'assurance qualité ainsi qu'à l'identification et à la prévention des risques, à l'application des mesures de contrôle pour détecter ou prévenir la contamination des produits, la contrefaçon, la fraude et le vol de propriété intellectuelle.

    Bien que certaines spécialisations de cette discipline exigent des études de maîtrise, les possibilités d'emploi s'élargissent parmi les employeurs potentiels qui se répartissent en cinq grands secteurs :

    • les laboratoires offrant des services de criminalistique, tels que le Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale et les laboratoires d'identité judiciaire spécialisés ainsi que les laboratoires privés qui offrent des services d'identification par ADN;
    • les organisations policières, pour optimiser la gestion de leurs prélèvements sur les affaires pénales et criminelles (pertinence de l'analyse, rapport qualité/coût de l'analyse envisagée, interprétation, gestion des liens) et dans le cadre du renseignement criminalistique en soutien à des unités spéciales chargées de la lutte au crime organisé ou à certaines formes de criminalité ou encore en soutien au Service canadien du renseignement de sécurité;
    • les services de laboratoire, de surveillance, d'inspection, de détection et d'investigation en matière d'accidents complexes, de sinistres et d'activités litigieuses de toutes sortes (pollution, accidents dans les transports publics, braconnage, fraude, etc.), dans le cadre de ministères et d'agences gouvernementales tels que : douanes; environnement, ressources naturelles, faune; agriculture, pêcheries, alimentation; santé publique; sécurité des transports; revenu; santé publique, santé et sécurité au travail);
    • les services d'expertise en sinistres (incendies; explosions, défaillances, bris mécaniques, problèmes de procédés et contaminations) ou pour des litiges liés à des questions d'applications réglementaires ou d'établissement de la responsabilité civile (analyse de documents litigieux) à l'intention des services d'assurances, des banques et des cabinets juridiques, etc.;
    • l'industrie de la sécurité, qui prend de plus en plus d'expansion au Canada et au Québec, dans le cadre de services d'investigation, d'analyse et d'expertise exploitant les traces matérielles et numériques relativement à des événements et des situations qui affectent la sécurité et l'intégrité des entreprises et des domiciles. Ces entreprises œuvrent, notamment, dans la recherche et le développement de produits et services en technologies criminalistiques et en solutions en sécurité (détection et surveillance; imagerie; biométrie, traçabilité; géolocation).
    La formation acquise en chimie profil criminalistique à l'UQTR permet aussi d'accéder sans problème aux études supérieures. L'UQTR offre pour sa part des programmes de maîtrise en chimie et en sciences de l'environnement de même que des programmes de maîtrise et de doctorat en biophysique et en biologie cellulaires auxquels le chimiste peut directement accéder. De même, le bachelier pourra accéder au programme de cycles supérieurs en criminalistique que l'UQTR entend développer.

    Atouts UQTR

    Ce programme est exclusif dans le réseau des universités au Québec.

    L'étudiant est amené à analyser concrètement en laboratoire de nombreux indices de divers types, à expérimenter l'analyse de scènes de crime, à communiquer ses rapports dans le cadre de jeux de rôle qui simulent les contextes de ses futures interventions. Il est finalement amené à mettre en application ses connaissances et ses compétences en criminalistique dans le cadre d'un projet terminal.

    Admission
    Contingentement et capacités d'accueil
    Ce programme est contingenté à 25 étudiants(es).
    Trimestre d'admission et rythme des études

    Automne.

    Ce programme est offert à temps complet seulement.

    Conditions d'admission

    AVERTISSEMENT :

    Les étudiants admis au programme pourraient être appelés, par certaines organisations partenaires, à démontrer leur bonne conduite (absence d'antécédent judiciaire, absence de casier judiciaire, etc.) pour être autorisés à participer aux activités pratiques offertes par celles-ci.

    Il est à noter que les diplômés du programme pourraient également être appelés à se soumettre à des vérifications reliées à leur conduite, dans le cadre du processus d'embauche ayant cours chez certains employeurs oeuvrant dans le domaine de la criminalistique.

    Études au Québec
    La date limite d'admission pour ce programme est le 1er mars.

    Afin d'optimiser l'accès et le traitement des données propres au profil criminalistique en plus de tirer avantage d'une approche pédagogique innovatrice, il est fortement recommandé aux étudiants admis dans ce programme de posséder un ordinateur portable personnel. L'UQTR proposera, à des prix modiques, l'achat des licences PhotoShop et FileMakerPro utilisés par les étudiants du profil.

    Base collégiale

    Etre titulaire du diplôme d'études collégiales (DEC) en sciences de la nature,

    OU

    être titulaire d'un diplôme d'études collégiales (DEC) en sciences, lettres et arts ou l'équivalent,

    OU

    être titulaire d'un autre diplôme d'études collégiales (DEC) ou l'équivalent et avoir complété les cours de niveau collégial suivants ou leur équivalent :

    Biologie : 301 (OOUK)
    Chimie : 101 (OOUL) et 201 (OOUM)
    Mathématiques : 103 (OOUN) et 203 (OOUP)
    Physique : 101 (OOUR), 201 (OOUS) et 301-78 (OOUT)

    OU

    être titulaire d'un diplôme d'études collégiales (DEC) en techniques physiques dans un des programmes suivants ou l'équivalent :
    210.01 Techniques de chimie analytique
    210.AA Techniques de laboratoire-Voie de spécialisation en biotechnologies
    210.AB Techniques de laboratoire-Voie de spécialisation en chimie analytique

    OU

    être titulaire d'un diplôme d'études collégiales (DEC) en formation professionnelle ou l'équivalent dans un programme autre que ceux mentionnés ci-dessus et avoir complété les cours de niveau collégial suivants ou leur équivalent :

    Chimie : 101 (OOUL) et 201 (OOUM)
    Mathématiques : 103 (OOUN) et 203 (OOUP)
    Physique : 101 (OOUR), 201 (OOUS) et 301-78 (OOUT)

    Le titulaire d'un DEC professionnel en ou techniques de laboratoire - Voie de spécialisation chimie analytique (210.AB) peut se voir reconnaître jusqu'à quinze crédits de cours selon les ententes établies avec les collèges où ce programme est offert.

    Le titulaire d'un DEC professionnel en techniques de laboratoire - Voie de spécialisation en biotechnologies (210.AA) peut se voir reconnaître jusqu'à douze crédits de cours selon les ententes établies avec les collèges où ce programme est offert.

    Par ailleurs, le titulaire d'un autre diplôme d'études collégiales en formation professionnelle peut aussi bénéficier de reconnaissances d'acquis allant de trois à quinze crédits du programme, sur recommandation du responsable du programme.

    Base universitaire

    Avoir réussi au moins 15 crédits de cours d'un programme universitaire, à la date limite de la demande d'admission

    ET avoir complété les cours de niveau collégial suivants ou leur équivalent :

    Biologie : 301 (OOUK)
    Chimie : 101 (OOUL) et 201 (OOUM)
    Mathématiques : 103 (OOUN) et 203 (OOUP)
    Physique : 101 (OOUR), 201 (OOUS) et 301-78 (OOUT)

    Base expérience

    Être âgé d'au moins vingt-et-un ans et posséder des connaissances équivalentes au contenu des cours de niveau collégial suivants :

    Biologie : 301 (OOUK)
    Chimie : 101 (OOUL) et 201 (OOUM)
    Mathématiques : 103 (OOUN) et 203 (OOUP)
    Physique : 101 (OOUR), 201 (OOUS) et 301-78 (OOUT)

    Le candidat adulte doit joindre à sa demande d'admission toutes les attestations ou autres pièces pouvant établir qu'il possède l'expérience et les connaissances requises.
    Études hors Québec
    La date limite d'admission pour ce programme est le 1er mars.

    En raison du contingentement, il est plus difficile d'accéder à ce programme pour les candidats de l'international

    Base études hors Québec

    Être détenteur Diplôme d'études pré-universitaires totalisant 13 années de scolarité.

    OU

    d'un diplôme d'études pré-universitaires totalisant 12 années et une année d'études universitaires réussie avec une moyenne de 11/20.
    Le candidat doit avoir complété des cours équivalents aux cours suivants:

    Biologie : 301 (OOUK) Évolution et diversité du vivant.
    Chimie : 101 (OOUL) et 201 (OOUM) Chimie générale et chimie des solutions
    Mathématiques : 103 (OOUN) et 203 (OOUP) Calcul différentiel, calcul intégral
    Physique : 101 (OOUR), 201 (OOUS) et 301-78 (OOUT) Physique mécanique, électricité et magnétisme, ondes et physique moderne
    Conditions supplémentaires hors Québec

    Pour mener à bien vos études, une bonne maîtrise de la langue française est nécessaire. Ainsi, vous devez nous faire parvenir la copie originale de votre test de français reconnu par l'UQTR (TFI, TEF, TCF, DELF, DALF) ou vous inscrire à la passation du TFI de l'UQTR à l'adresse www.uqtr.ca/inscription_tfr
    Pour obtenir de l'information sur les tests de français reconnus et les seuils de réussite, veuillez consulter le lien suivant : https://oraprdnt.uqtr.uquebec.ca/vrsg/Reglementation/107.pdf

    Modalités de sélection des candidatures

    Catégories de candidats

    Candidat collégien : personne qui détient un DEC et qui a complété les cours de la structure d'accueil exigée.

    Candidat universitaire : personne qui a réussi au moins 15 crédits de cours d'un programme universitaire dans une discipline connexe, à la date limite de la demande d'admission, et qui a satisfait aux conditions d'admission.

    Candidat avec expérience : personne qui possède les connaissances équivalentes au contenu des cours de la structure d'accueil exigée.

    Sélection des candidats

    Candidats collégiens : Dossier scolaire (100 %)

    Candidats universitaires : Dossier scolaire (100 %)

    Candidats avec expérience : Qualité du dossier relatif à l'expérience professionnelle du candidat (100 %)

    Les offres d'admission sont faites en fonction d'une liste d'excellence établie pour chaque catégorie de candidats à partir des modalités de sélection mentionnées ci-dessus. Le comité de programme se réserve le droit de définir la répartition des places pour chacune des catégories de candidats.

    Pièces à joindre à la demande
    Avez-vous effectué des études au Québec?

    Quel est votre statut au Canada?

    Structure du programme et liste des cours
    Liste des cours
    Grille de cheminement :  Version PDF

    ATTENTION: La liste des cours présentée ci-dessous reflète les changements apportés à la session d'automne 2019. Pour les étudiants admis avant cette session, la liste des cours à suivre peut être différente.
    À moins d'indication contraire, un cours comporte trois (3) crédits.

    Cours obligatoires (93 crédits)

    L'étudiant doit suivre les cours suivants (quatre-vingt-treize crédits) :

    BCM1001 Biochimie I
    BCM1002 Biochimie II
    BIM1002 Biologie moléculaire
    CAN1001 Introduction à la chimie analytique
    CAN1004 Introduction à la chimie analytique expérimentale
    CAN1010 Chimie analytique instrumentale
    CAN1011 Analyse instrumentale quantitative
    CHM1012 Aspects professionnels de la chimie, éthique et sécurité
    COR1001 Chimie organique fondamentale
    COR1002 Réactions et mécanismes en chimie organique
    COR1004 Chimie organique expérimentale I
    COR1009 Analyse organique instrumentale
    CPH1015 Thermodynamique chimique
    CPH1016 Etat de la matière : gaz, liquide et solide
    CPH1022 Chimie théorique et spectroscopie
    SFC1001 Sciences forensiques et criminalistique
    SFC1008 Incendies et explosions
    SFC1009 Narcotiques, stupéfiants et toxicologie
    SFC1012 Analyse de documents (2 crédits)
    SFC1014 Projet terminal et séminaire
    SFC1015 Droit et preuve I
    SFC1016 Traces numériques (2 crédits)
    SFC1018 Méthodologie et renseignement criminalistique
    SFC1019 Identification d'objets (2 crédits)
    SFC1020 Investigation sur les lieux et exploitation des traces
    SFC1023 Génétique forensique
    SFC1024 Biologie forensique
    SFC1025 Traces humaines
    SFC1026 Microscopie
    SFC1027 Droit et preuve II
    SFC1028 Photographie scientifique
    STT1040 Traitement de données chimiques

    Autres renseignements
    Règlements pédagogiques particuliers

    Les cours CAN1001 Introduction à la chimie analytique et CAN1004 Introduction à la chimie analytique expérimentale doivent être suivis de façon concomitante.

    Les étudiants qui ont suivi des cours à l'étranger ou dans le cadre d'un programme collégial technique approprié pourront se voir reconnaître les crédits obtenus par intégration de crédits, selon la décision du responsable du programme.

    Nous joindre
    François Brouillette
    Francois.Brouillette@uqtr.ca
    Directeur(trice) du comité de programme
    CPPC Sciences chimiques et physiques
    819 376-5011 poste 3325

    Bureau du registraire

    crmultiservice@uqtr.ca
    Téléphone : 819 376-5045
    Sans frais : 1 800 365-0922

    Version : 2019-3